Effervescence en Suède pour la finale de l'Eurovision samedi soir

Par @Culturebox
Mis à jour le 18/05/2013 à 19H00, publié le 18/05/2013 à 12H12
La Danoise Emmelie de Forest part favorite à l'Eurovision 2013.

La Danoise Emmelie de Forest part favorite à l'Eurovision 2013.

© John MacDougall / AFP

Malmö, troisième ville de Suède, est en ébullition: les fans du monde entier s'y pressent pour assister samedi à la finale du Concours Eurovision de la Chanson (retransmis sur France 3), où ils espèrent voir les célèbres Benny Andersson et Björn Ulvaeus, anciens membres du groupe ABBA, mémorable vainqueur de l'édition de 1974.

La Scandinavie prend l'Eurovision très au sérieux
Entre l'hymne d'ouverture de la compétition, écrit par les deux anciennes pop-stars, dont les années ABBA symbolisent l'essence même de l'Eurovision, le célèbre DJ Avicii, et le message de bienvenue de l'enfant du pays, l'attaquant vedette du Paris SG Zlatan Ibrahimovic diffusé lors des répétitions, l'hôte n'a pas lésiné pour mettre en avant les qualités du royaume scandinave.

Il faut dire que l'événement rassemble chaque année quelque 125 millions de téléspectateurs, en faisant une plate-forme de promotion privilégiée. La Suède a toutefois modéré les dépenses somptuaires pour la production du Concours, bien décidée à ne pas complétement casser sa tirelire. Elle revendique de dépenser 50 fois moins que l'Azerbaïdjan l'an dernier.

Voir notre mini-site consacré à l'Eurovision, diffusé samedi soir sur France 3

Malgré la rumeur, ABBA ne se reformera pas
Depuis la victoire à Bakou en 2012 de la Suédoise Loreen avec sa chanson techno-pop "Euphoria", les rumeurs de réunion sur scène des légendaires membres d'ABBA ont fleuri. Elles ont été balayées début mai par Björn Ulvaeus lui-même lors de l'ouverture à Stockholm du musée consacrée au groupe.

Avec cinq victoires depuis sa première participation en 1958, la Suède fait, comme la France, partie des nations les plus titrées. Ex-aequo avec le Luxembourg et la Grande-Bretagne, les deux pays sont juste derrière l'Irlande qui a remporté sept titres.

Victorieuse à quatre reprises depuis 1985, la Suède prend la compétition très au sérieux . Son concours pour sélectionner son représentant fascine chaque année tout le pays avec des demi-finales à travers le royaume.
Amandine Bourgeois à l'Eurovision
Quelles chances pour la Française Amandine Bourgeois ?
La France, elle, n'a pas gagné depuis 1977 et "L'oiseau et l'enfant" par Marie Myriam. Avec "L'Enfer Et Moi", Amandine Bourgeois essayera samedi soir de mettre fin à 36 années de disette. Pour séduire le public, la chanteuse a dit compter sur "le côté rock, énergie, le fait que ça soit un morceau qui monte en progression et puis qui finisse en puissance".

Sur les sites des paris en lignes et selon les spécialistes, elle reste loin derrière la grande favorite, la Danoise Emmelie De Forest qui a envoûté le public avec "Only Teardrops". "Je suis flattée que les gens pensent que je vais gagner. J'essaie de ne pas trop y penser", a déclaré vendredi la jeune chanteuse de 20 ans lors d'une conférence de presse.
"Only Teardrops" de Emmelie De Forest (Danemark)
Géant et double baiser gay au menu des extravagabces de l'édition 2013
Mais les jeux ne sont pas faits. L'extravagante contribution ukrainienne, où un géant de 2,34 mètres porte sur scène la chanteuse Zlata Ognevich et
l'exubérant numéro roumain dans lequel Cezar porte une tenue qui rappelle celle des vampires, sont des candidats sérieux au titre. Sans oublier la Norvégienne Margaret Berger qui pourrait facilement passer pour un sosie de Lady Gaga.

La Pologne et la Bosnie-Herzégovine ont renoncé au Concours pour cause de politique d'austérité. La Grèce aurait dû leur emboîter le pas mais sa participation a été sauvée par l'intervention providentielle d'une chaîne de télévision privée. Dans "Alcohol Is Free", Koza Mostra et Agathon Iakovidis décrivent à l'aide de métaphores les souffrances du pays ravagé par la crise économique.

L'Eurovision, largement plébiscité par le public gay, devrait samedi mettre en scène deux baisers homosexuels, ce qui pourrait froisser les pays européens les plus conservateurs.

Lors de la répétition finale, deux danseurs, vêtus de costumes folkloriques suédois, se sont embrassés dans l'un des numéros de l'entracte, rivalisant
ainsi avec la représentante de la Finlande, Krista Siegfrids, qui a déjà fait parlé d'elle en embrassant l'une de ses danseuses à la fin de sa chanson "Marry Me".
"Marry me" de Krista Siegfrids (Finlande)