Concert de Bernard Lavilliers pour défendre La Marseillaise

Par @Culturebox
Mis à jour le 13/03/2015 à 14H20, publié le 13/03/2015 à 12H19
Lavilliers chante pour la Marseillaise

Lavilliers chante pour la Marseillaise

© Citizenside/Frédéric Séguran / citizenside.com

"Comment peut-on se faire une opinion s'il n'y a plus qu'une seule voix ? " Bernard Lavilliers défendait le 12 mars à Marseille la diversité de la presse, et particulièrement La Marseillaise, lors d'un concert de soutien au quotidien placé en redressement judiciaire.

"La Marseillaise est un journal que je connais et j'ai beaucoup chanté dans leurs fêtes. Dans les années 80, ils faisaient beaucoup de fêtes un peu partout en Provence", se souvient Bernard Lavilliers. "J'ai connu des journalistes d'investigation qui étaient extrêmement pointus dans ce journal et j'ai du respect pour ce journal et pour les gens qui y travaillent", ajoute-t-il à propos du quotidien progressiste fondé en 1943 par la Résistance communiste.

Interview : Noémie Dahan
Chanteur engagé 

"Les concerts de soutien par rapport à des gens qui se retrouvent pratiquement au chômage, j'en ai fait quelques-uns dans ma vie parce que j'aime bien attirer l'attention là-dessus", explique à l'AFP le chanteur qui vient d'achever une tournée de 130 dates et s’est produit le 12 mars 2015 accompagné d'un groupe de musiciens gitans au Dock des Suds.
les répétitions du concert de Lavilliers à Marseille


La diversité de la presse

"Comment on peut se faire une opinion s'il n'y a plus qu'une seule voix, s'il n'y a plus qu'un seul journal en Provence?" pointe également le chanteur. "La diversité de la presse, de Charlie Hebdo au Canard enchaîné jusqu'au Figaro, je trouve ça intéressant, les journalistes ne sont pas forcément les employés, des caniches de leur direction, ils ont leurs propres idées, particulièrement dans la culture", selon Bernard Lavilliers. Le chanteur a d'ailleurs participé à la soirée de soutien à Charlie et à toutes les victimes. 

La presse locale en danger

Outre La Marseillaise, placée en redressement judiciaire en novembre 2014, deux autres titres indépendants locaux traversent des difficultés : l'hebdomadaire satirique Le Ravi a lui aussi été placé en redressement judiciaire, et le site d'information en ligne Marsactu a quant à lui été liquidé début mars.

Au côté du rocker français étaient présents une quinzaine d'autres artistes, notamment originaires de Marseille et de la région comme Jo Corbeau, Quartiers Nord ou Blues Brothers Tribute.

Bernard Lavilliers pour la diversité de la presse, Marseille mars 2015

Bernard Lavilliers pour la diversité de la presse, Marseille mars 2015

© Citizenside/Frédéric Séguran / citizenside.com

Un second concert de soutien est également organisé au Dock des Suds ce vendredi 13 mars pour épauler cette fois le satirique Le Ravi.  La soirée intitulée "Le Grand Pardon" regroupera Imhotep (IAM), High Ku Dj Set (Chinese Man), Kantes Dj Set (Sporto Kantes), Walkabout Sound System, The Coyotes Dessert, DJ Big Buddha.

Le Grand Pardon - Soirée de soutien au Ravi
Le 13 mars 2015 à partir de 19 H00 
Dock des Suds
12 rue Urbain V
13002 Marseille
Places : 15,80 euros