Clotilde Moulin, une jeune Bisontine en première partie d'Higelin

Par @Culturebox
Mis à jour le 26/04/2013 à 15H03, publié le 26/04/2013 à 14H53
Clotilde Moulin chantera son "Mâle nécessaire" en première partie de Jacques Higelin le 27 avril

Clotilde Moulin chantera son "Mâle nécessaire" en première partie de Jacques Higelin le 27 avril

© Jean-Claude Daenekyndt

Le 27 avril, Clotilde Moulin sera en première partie du concert de Jacques Higelin au Théâtre de Besançon. Une forme de reconnaissance pour cette auteur compositeur interprète et harpiste de 31 ans repérée grâce à un concours. Et comme un bonheur ne vient jamais seul, le jeune Bisontine vient de sortir son deuxième album, « Le Mâle nécessaire ».

Reportage : Elisabeth Braconnier, Jean-Pierre Belon, Jacky Paulin, Pascal Gomez
3800. C’est le nombre de personnes qui ont voté pour Clotilde Moulin à l’issue de Bleuacadémie, un concours organisé par France-Bleu Besançon en début d’année. Six chanteurs ou groupes régionaux étaient en lice avec à la clé, la première partie de Jaques Higelin le 27 avril. Du haut de son 1m58, la jeune femme à la peau tatouée a donc décroché le sésame pour ce concert.

Harpe et écriture,  ses cordes sensibles
 
Mais Clotidle est loin d’être une débutante. Cette Bisontine a suivi des études musicales au Conservatoire et a obtenu ses Diplômes de Fin d’Etudes en formation musicale et en harpe. Etudiante, elle a commencé à écrire des textes sur des petits cahiers. En 2002, la rencontre avec Maurice Boguet (alias Mégot) a permis de les mettre en musique. De 2004 à 2008, elle a enchaîné les concerts, dont les premières parties d’Aldebert ou de la Madeleine Proust, en 2006 sur la scène de l’Olympia. A cette époque, Clotilde avait déjà sorti son premier album « Les Fées qu'elle vous fait ». Le tremplin était tout trouvé. Or, la jeune femme confie : « Je n'ai pas su rebondir. À ce moment-là, je n'avais pas la moindre idée que ça pouvait devenir un métier. J'ai mis très longtemps avant de comprendre comment marchait le milieu professionnel. »
Clotilde Moulin - Tousketonkortoush
Huit ans après, elle revient donc avec « Le Mâle nécessaire », un album où elle a intégré la harpe, son instrument de formation. Pour l’accompagner, elle a choisi un guitariste reconnu pour la sensibilité et la qualité de son jeu, Bernard Montrichard. Parfois, Clotilde laisse tomber la harpe pour chanter dans un trio de filles très décalé créé en 2012 et au nom évocateur, Les Cancoyotes Girls !