"Brassens sur Parole(s)", l'hommage de 16 comédiens au poète sètois

Par @Culturebox
Mis à jour le 29/10/2016 à 14H29, publié le 29/10/2016 à 13H48
Georges Brassens en mai 1981

Georges Brassens en mai 1981

© GALMICHE/TF1/SIPA

Pour le 35e anniversaire de sa disparition, seize comédiens rendent un hommage à Georges Brassens en enregistrant des adaptations de ses chansons sous la direction de Louis Chédid. François Morel, Audrey Tautou, Jean-Pierre Darroussin, André Dussolier ou Michel Bouquet offrent ainsi "un petit bonheur posthume" à l'auteur et compositeur des "Copains d'abord". Titre du CD : "Brassens sur Parole(s)".

C'est une idée de Louis Chédid et de la petite-nièce du grand Georges, Eve Cazzani. A l'approche du trente-cinquième anniversaire de la disparition de Georges Brassens, ils se disent qu'ils pourraient à cette occasion intitier un disque de reprises. Mais plutôt que d'aller chercher les habituels admirateurs de l'ours sètois parmi ses collègues chanteurs,  Louis Chédid préfére cogner à l'huis de comédiens. Pas de Le Forestier donc, pas de Marcel Amont, de Renaud, pas de Pierre Perret dans cette réunion de famille mais un très élégant cortège d'acteurs et d'actrices à la personnalité bien affirmée. François Berléand, Jean-Pierre Darroussin, Karin Viard, Julie Depardieu ou Guillaume Galienne sont du voyage. Il sont en tout seize a avoir prêté leur voix et leur talent d'interprète aux chansons de Brassens.

Le résultat est plutôt agréable. Chantés ou dits, les textes de Brassens, poèmes à l'écriture ciselée, sont ici à la fois respectés et transformés. Et ces reprises apportent un nouveau démenti cinglant à tous ceux, il en reste, qui clament encore que "Brassens, c'est toujours pareil ! ". Si, en effet, Georges Brassens arrangeait quasiment toujours ses disques de la même façon, voix sur guitare et contrebasse, il suffit d'écouter les adaptations jazz ou même latinos de ses morceaux pour se rendre compte de la richesse qui se cachait sous la simplicité de la production.

Reportage :M. Vial / G. Minangoy / F. Fontaine

Toujours là

Contrairement à celles de nombre de ses contemporains, l'oeuvre de Georges Brassens n'a pas vieilli. Sans doute parce que lorsqu'il composa ses chansons, l'artiste ne s'inscrivait dans aucune mode, ne traduisait en aucune manière l'air du temps et, reconnaissons-le, bâtissait une oeuvre d'une autre époque, entre Villon et Baudelaire, entre le Moyen-Âge et le verre d'absynthe. Qu'il parle d'amour, de sexualité ou de la Mort, ses vers sont toujours d'actualité parce qu'ils évoquent simplement la condition humaine. Cette même condition qui n'épargne pas plus celui qui vécut au temps de la Cour des Miracles que celui qui traverse la vie le nez sur un smartphone.

Reportage : L. Hakim / D. Dahan / E. Defeuver / E. de Pourquery / J. Cohen-Olivieri

17 chansons dont une collective

Ecoutez et regardez la chanson "Les copains d'abord" interprétée  par André Dussolier, Audrey Tautou, Catherine Frot, François Berléand, François Morel, Guillaume Gallienne, Jean-Pierre Darroussin, Julie Depardieu, Karin Viard, Léa Drucker, Lionel Abelanski, Michel Bouquet, Michel Fau, Pierre Richard, Roger Dumas, Valérie Bonneton.

La liste des interprètes et des chansons dans l'ordre du CD  

Jean-Pierre Darroussin : "J'ai rendez-vous avec vous" 
Karin Viard : "Mourir pour des idées" 
Michèl Fau : "Le pornographe"
Guillaume Gallienne : "La prière"
Audrey Tautou : "La mauvaise réputation"
Pierre Richard : "Les passantes"
Michel Bouquet : "Il n'y a pas d'amour heureux"
Catherine Frot : "La complainte des filles de joie
Lionel Abelanski : "Je me suis fait tout petit"
Roger Dumas : "Auprès de mon arbre"
Julie Depardieu : "Le gorille"
Léa Drucker : "Les amoureux des bancs publics"
François Morel :"La non-demande en mariage"
François Berléand : "Le temps ne fait rien à l'affaire"
Valérie Bonneton : "Chanson pour l'Auvergnat"
André Dussolier : "Supplique pour être enterré à la plage de Sète"
Tous les interprètes : "Les copains d'abord"
La jaquette de l'album "Brassens sur Parole(s)"

La jaquette de l'album "Brassens sur Parole(s)"

© Universal