Bertrand Belin conjugue poésie et francophonie au festival Détours de Chant

Par @Culturebox
Mis à jour le 30/01/2014 à 19H06, publié le 30/01/2014 à 18H01
Bertrand Belin sur la sènce du théâtre Soprano au festival Détours de Chant

Bertrand Belin sur la sènce du théâtre Soprano au festival Détours de Chant

© France3 / Culturebox

A Toulouse, les passionnés de chanson française et francophone ont leur festival. Durant douze jours et jusqu'au 8 février 2014, le festival Détours de Chant invite une quarantaine d'artistes à se produire dans 18 salles de la ville. Jacques Higelin, Juliette ou encore Soviet Suprem, cette année la programmation éclectique et surprenante a tout pour séduire le public.

Mardi 28 janvier, c'est le chanteur Bertrand Belin qui a inauguré l'édition 2014 au théâtre Sorano. Sa voix grave et ses textes ciselés, son imagination délirante et son verbe qui s'écoute comme un cadavre exquis ont capté l'attention des organisateurs du festival.

Reportage : C. Sardain / JL. Pigneux / M. Delaunay / M. Lehoux
Bertrand Belin, 43 ans, mène une carrière solo depuis 2005, date de la sortie de son premier disque, simplement titré de son nom. Auparavant, il avait participé à différents groupes. Par ailleurs, il a écrit des musiques de spectacles et de films. En 2010, son troisième opus, "Hypernuit", a été salué par la critique. Il est revenu en 2013 avec "Parcs".
Bertrand Belin : "Le déluge" (2013)
La chanson francophone est l'axe principal du Festival "Détours de Chant" mais il y aura aussi des détours par la langue basque et le créole, par le hip hop et le flamenco.
Du 28 janvier au 8 février 2014 à Toulouse