Barbara : la version studio inédite de "Lily Passion" enfin dévoilée

Par @Culturebox
Mis à jour le 05/10/2017 à 11H00, publié le 05/10/2017 à 10H59
Barbara et Gérard Depardieu sur scène pour le spectacle "Lily passion" à Tours le 10 avril 1986

Barbara et Gérard Depardieu sur scène pour le spectacle "Lily passion" à Tours le 10 avril 1986

© MAXPPP

On connaissait le spectacle "Lily Passion" joué et chanté par Barbara et Gérard Depardieu en 1986. Longtemps, la version studio était restée un fantasme, dont on ne savait s'il s'agissait d'une légende ou si elle avait réellement existé, la chanteuse n'ayant jamais donné suite au projet. Le mystère est enfin levé avec la sortie de cet album mythique le 6 octobre, plus de 30 ans après sa création.

Une gestation laborieuse

En 1981, Barbara triomphe à Pantin, durant presqu'un mois sous le chapiteau de l'hippodrome, dressé spécialement pour l'occasion. Suit une tournée au printemps 1982 avec un succès équivalent. C'est dès cette année qu'elle commence à écrire et composer ce qui deviendra "Lily Passion" : Depuis longtemps la chanteuse rêve d'un spectacle hors-norme tenant du théâtre, de la comédie musicale et du cirque, avec lequel elle pourrait livrer au public encore plus d'elle-même. Pour la musique, c'est Roland Romanelli, son accompagnateur depuis 1967, qui apporte son concours; et Barbara sollicite pour certaines chansons, la participation du parolier Luc Plamondon, encore tout auréolé du succès de "Starmania".
Barbara sur la scène de l'Hippodrome de Pantin, le 28 octobre 1981

Barbara sur la scène de l'Hippodrome de Pantin, le 28 octobre 1981

© Georges BENDRIHEM / AFP
Initialement programmé en février 1985, au TNP de Lyon-Villeurbanne, et au cirque Grüss, porte de Pantin, le spectacle est repoussé. L’artiste ne cesse de modifier le livret de "Lily Passion". En Octobre de la même année, elle enregistre au studio Artistic Palace les chansons du spectacle en construction. L'ambiance est très tendue. De profonds désaccords entre Barbara et Roland Romannelli signent leur rupture, brutale et définitive : il claque la porte, ils ne se reverront jamais. Un temps, la collaboration avec William Sheller est envisagée, mais n'aboutira pas. Ce sont Jannick Top à la basse, Marc Chantereau aux percussions, Richard Galliano à l'accordéon et Gérard Daguerre au piano et aux synthétiseurs qui accompagnent en studio la grande dame brune.
Barbara et Georges Moustaki lors du spectacle "Lily Passion", le 28 janvier 1986

Barbara et Georges Moustaki lors du spectacle "Lily Passion", le 28 janvier 1986

© DSK / AFP
Du 21 janvier au 19 février 1986, Barbara et Depardieu sont enfin sur la scène du Zénith de Paris, avant une longue tournée qui s'achèvera à Rome le 5 mai. Tout au long des représentations de "Lily Passion", un public fervent acclame les deux monstres sacrés. Le spectacle est filmé mais Barbara refuse la sortie du film, le montage ne lui convenant pas.
Reportage sur le spectacle "Lily Passion" dans le JT d'Antenne 2 du 28 janvier 1986 (archives INA)
En désespoir de cause, Barbara tourne la page. Le film comme le disque studio seront enfouis pendant des années, au point qu'on les a cru perdus ... Barbara caressera longtemps l'espoir de reprendre "Lily Passion", pourtant, seul l'album live survivra. Jusqu'à sa disparition le 24 novembre 1997, elle n'a cessé de vouloir retrouver le fruit de ce travail en studio, en vain.
Et puis en 2012, Universal numérise l'intégralité des bandes master de la discographie de la chanteuse. Au milieu de ce projet titanesque émerge miraculeusement une bande mystérieusement étiquetée "Barbara master tape / 85". Après un long travail méticuleux, le disque voit enfin le jour, 20 ans après la disparition de Barbara, et plus de 30 ans après sa création.

Une orchestration dépouillée, et la voix pure de Barbara

La première chose qui frappe à l'écoute de ces enregistrements, c'est la voix de la chanteuse, d'une clarté qu'elle n'atteindra malheureusement plus après, car elle souffre (tout comme le personnage Lily) de problèmes vocaux chroniques. En témoigne cette chanson "Bizarre", encore dépourvue de ces tics mélodiques qui vont devenir envahissants dans la dernière partie de sa carrière.
La chanson "Bizarre" issue de l'album studio "Lily Passion"

L'orchestration est sobre. Ici un piano et une basse. Parfois des touches de synthétiseur, ou l'accordéon de Richard Galliano. Un dépouillement musical qui met forcément en avant la voix de Barbara. Elle nous conte l'histoire de son double, une chanteuse qui se donne corps et âme à son public au point de passer à côté d'une partie de sa vie. "J'ai passé plus de nuits à chanter, que de temps dans les bras d'un homme. Plus de nuits à chanter que de nuits à bercer un enfant" confie Lily dans "Ô mes théâtres". Difficile de ne pas y voir un aveu de Barbara elle-même. Et que penser du personnage de David, l'assassin blond qui "tue partout où elle chante" ?. Certains veulent y voir une allusion au douloureux drame de l'inceste qu'a vécu la chanteuse dans son enfance, drame qui a souvent été aussi décrit comme une interprétation possible du célèbre "Aigle noir".

Une oeuvre hommage et une intégrale

Barbara, Patrick Sabatier, et Gérard Depardieu lors du spectacle "Lily Passion", le 28 janvier 1986

Barbara, Patrick Sabatier, et Gérard Depardieu lors du spectacle "Lily Passion", le 28 janvier 1986

© DSK / AFP

Lily est une chanson plus longue que les autres

Barbara

Au fil des morceaux, on découvre quelle était l'ambition de Barbara. Par exemple, le grand orchestre (simulé par le synthétiseur) emporte "Je viens" ou "Qui est qui" vers un lyrisme qu'il sera difficile de reproduire sur scène, où l'accompagnement a été réduit, faute de moyens. Mais surtout, on perçoit les failles et les blessures de la chanteuse qui se dévoile plus qu'à l'accoutumée. Encore faut-il arriver à saisir les sens cachés, les métaphores, les allusions. Pour seule clé de déchiffrage, Barbara nous a laissé uniquement cette phrase : "Lily est une chanson plus longue que les autres". Ce qui est sûr, c'est que longue aura été sa renaissance, mais le résultat est à la hauteur des attentes.

Barbara en studio en 1964

Barbara en studio en 1964

© Stan Wiezniak

Et cet enregistrement inédit sort en même temps qu'une nouvelle intégrale, plus qu'imposante : 22 CD couvrant toute sa carrière de 1955 à 1996, comprenant nombreux inédits et raretés aussi bien en studio qu'en live (plus de 50 morceaux, rien que sur 2 CD, en plus des bonus émaillés sur les différents albums et concerts), ainsi qu'une émission sur Europe 1 "Barbara en liberté", une interview inédite par Jean Serge en 1968, et le texte de Reiner Maria Rilke "Lettres à un jeune poète".
Une somme, à l'image d'une oeuvre riche et dense, et on ne pouvait espérer plus bel hommage à cet artiste qui, 20 ans après, nous manque toujours terriblement.

L'album inédit "Lily Passion" et l'intégrale "Comme un soleil noir 1955-1996"

L'album inédit "Lily Passion" et l'intégrale "Comme un soleil noir 1955-1996"


Barbara - "Lily Passion" - Mercury/Universal - Sortie le 6 octobre 2017
Barbara - "Comme un soleil noir, Intégrale 1955-1996" - 
Universal - 6 octobre 2017