Ballades à Alésia pendant les Nuits Peplum

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 31/07/2011 à 14H06
Ballades à Alésia pendant les Nuits Peplum

Ballades à Alésia pendant les Nuits Peplum

© Culturebox

Pendant 3 jours, du 29 au 31 juillet 2011, Alésia vit au rythme des Nuits Peplum. Pour sa 11e édition, le festival a fait appel à quelques têtes d'affiche, comme Tri Yann, No one is innocent, Shaka Ponk ou Maurane. A leurs côtés, de jeunes artistes prometteurs dégainent des ballades qui plongent le public dans l'Amérique du siècle passé, à l'image de June et Lula ou Charles Pasi.

Quand on parle d'Alésia, c'est plutôt à une très ancienne bataille entre Jules César et la coalition menée par Vercingétorix que l'on pense. Loin de ces considérations historiques, le fameux site gallo-romain bourguignon s'anime de manière bien moins belliqueuse trois jours par an, grâce aux Nuits Peplum. Ici, pas de films traitant de la Rome Antique pour autant, mais un festival de musique qui propose chaque soir 4 concerts dans le cadre magique du Théâtre des roches.
Pour cette onzième édition, les organisateurs ont réparti les artistes en fonction des genres : musique "traditionnelle", avec les vétérans de Tri Yann, Charles Pasi, June et Lula et Dam Barnum, un set "rock évolutif" avec No one is innocent ou Shaka Ponk en têtes d'affiche, précédés de Modibick et Oslow, enfin une dernière soirée jazzy avec un hommage à Claude Nougaro conduit par Maurane, avec également Pascal Parisot, Lou di Franco et Carmen Maria Vega.
Les organisateurs espéraient cette année franchir le cap des 3500 spectateurs sur 3 jours.

A Voir aussi sur Culturebox :

- Moriarty-à-l'affiche-du-35eme-festival-de-la-cote-d'opale
- Maion-et-Wenn-l'après-vieilles-charrues
- Mountain-men-en-concert-pour-la-sortie-de-leur-album-live