Aznavour a inauguré son étoile sur la promenade des célébrités à Hollywood

Par @Culturebox
Mis à jour le 25/08/2017 à 10H30, publié le 25/08/2017 à 09H47
Charles Aznavour à l'inauguration de son étoile sur Hollywood Boulevard 08/2017

Charles Aznavour à l'inauguration de son étoile sur Hollywood Boulevard 08/2017

© FREDERIC J. BROWN / AFP

A 93 ans, Charles Aznavour a inauguré jeudi l’étoile à son nom sur la promenade de la célébrité sur Hollywood boulevard, à Los Angeles. Comme le couronnement d’une carrière de plus de 70 ans, pour laquelle il est reconnu à plus d’un titre aux Etats-Unis, où il est considéré comme l’un des plus grands compositeurs interprètes de la chanson mondiale, sans oublier qu’il est aussi un acteur de talent.

Le chanteur français d'origine arménienne a vendu plus de 100 millions de disques dans 80 pays. Aux Etats-unis, il a pu être décritcomme l'équivalent français de Frank Sinatra. La star s'est dit "heureux" de cette reconnaissance honorifique lors de la cérémonie.
Charles Aznavour inaugure son étoile sur le "Walk of Fame" à Hollywood le 24/08/2017

Charles Aznavour inaugure son étoile sur le "Walk of Fame" à Hollywood le 24/08/2017

© FREDERIC J. BROWN / AFP
Le "Walk of fame" (promenade de la célébrité) est un trottoir d'Hollywood couvert d'environ 2.500 étoiles qui rendent hommage aux stars du monde du spectacle. Une vingtaine de Français y figurent, comme Sarah Bernhardt, Jean Renoir, Jacques Tourneur, ou Leslie Caron.
Charles Aznavour a commencé sa carrière en écrivant textes et musiques pour les grands interprètes des années 40 et 50 : Maurice Chevalier, Édith piaf et Charles Trenet avant de se mettre lui-même à chanter. Il lui a fallu durement se battre pour s’imposer, la critique, à ses débuts, étant très dur avec lui, en reprochant son manque de charisme, un filet de voix insipide, et des textes indigents. Il a démontré rapidement qu’il était à la hauteur de ses ambitions, avec un public qui s’est reconnu en lui en le haussant "en haut de l’affiche". C’est lui qui l’a porté aujourd’hui à la reconnaissance suprême aux Etats-Unis, avec cette étoile mythique sur Hollywood Boulevard.
Charles Aznavour : "Je m'voyais déjà" (TV 1965)
Sa carrière au cinéma, plus modeste que dans la chanson, l’a fait travailler, enfant, dès 1938. Il perce l’écran, appelé par François Truffaut qui lui offre un rôle en or dans "Tirez sur le pianiste" (1960). Il est au côté de lino Ventura dans "Un taxi pour Tobrouk" (1961) de Denys de la Patellière, ou compose un bouleversant marchand de jouets juif dans "Le Tambour" de Volker Schlöndorff, Palme d’or à Cannes en 1979.
"Tirez sur le pianiste" : la bande annonce
Charles Aznavour a obtenu la nationalité arménienne en 2008 et a été nommé l'année suivant ambassadeur de ce pays en Suisse, un poste qu'il occupe toujours aujourd’hui.