Aux Folies Bergère, Benjamin Biolay révèle un Trénet mélancolique

Par @Culturebox
Mis à jour le 01/07/2015 à 15H12, publié le 01/07/2015 à 15H07

Fan absolu de Charles Trenet à qui il vient de consacrer un album (sorti le 15 juin), Benjamin Biolay a posé sa voix grave sur les textes du fou chantant lors de deux concerts exceptionnels aux Folies Bergère les 29 et 30 juin. Une interprétation inédite qui a révélé la mélancolie de ces morceaux devenus des monuments de la Chanson française.

Reportage : E.Cornet / J-C.Duclos / N.Aibar
C’est une association musicale que l’on n’aurait pas forcément osé. Biolay / Trenet : un duo artistique improbable et pourtant…Benjamin Biolay déjà auteur d’un album de reprises paru mi-juin (en collaboration avec le batteur Denis Benarrosh et le guitariste Nicolas Fiszman), vient de monter sur la scène des Folies Bergère pour y interpréter les textes de son idole.

Des textes dont il revendique la mélancolie : "dans sa pudeur de plume, il y a  certaines phrases qui sont très neurasthéniques, qu'il maquille derrière de la poésie magnifique ou une espèce de joie de vivre artificielle". "Un grand jardin avec des fleurs en plastique" que l’artiste a décidé de cultiver à sa manière et surtout avec beaucoup de respect pour ce grand Monsieur de la chanson qu’était Charles Trénet.
 

"Trenet" par Benjamin Biolay, Denis Benarrosh et Nicolas Fiszman (Barclay-Universal) en vente depuis le 15 juin 2015.