"Aux armes etc" : le non concert culte de Gainsbourg à Strasbourg

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 03/03/2011 à 16H27
"Aux armes etc" : le non concert culte de Gainsbourg à Strasbourg

"Aux armes etc" : le non concert culte de Gainsbourg à Strasbourg

© Culturebox

A l'occasion de l'hommage national rendu à Serge Gainsbourg en ce 20e anniversaire de sa mort, retour sur un événement fort la carrière du grand Serge : le concert annulé de Strasbourg, le 4 janvier 1980, à cause d'une bande de parachutistes énervés par "Aux armes etc.." version culte de la marseillaise en reggae.

La chanson a fait polémique dès la sortie de l'album "Aux armes et caetetera" au printemps 79 et c'est l'académicien Michel Droit qui avait lancé les hostilités dans le Figaro en dénonçant "une profanation pure et simple", " une odieuse chienlit"... Mais la polémique ne doit pas masquer l'importance artistique de cet album, le premier disque d'or de Gainsbourg, vendu à plus de 300 000 exemplaires en quelques semaines.
Enregistré à Kingston en Jamaïque avec les choristes de Bob Marley, cette production marque l'arrivée du reggae en France. Tout cela grâce à Rouget de Lisle et son "Aux armes, et caetera" que le compositeur de la Marseillaise avait rédigé à la main à partir du deuxième refrain. Gainsbourg, pour le vérifier avait tout simplement acheté le manuscrit original.

-> A voir aussi sur Culturebox :
- Gainsbourg et la musique classique
- Dani chante "Comme un boomerang" accompagnée de Lulu Gainsbourg
- "L'homme à la tête de chou" de Jean-Claude Gallotta sur la scène du TAP