Arthur H chante l'Homme à la tête de chou, de Gainsbourg à Europavox

Par @Culturebox
Mis à jour le 05/09/2013 à 14H37, publié le 24/05/2012 à 10H48
Arthur H

Arthur H

© Thomas Wirth / AFP

Le festival Europavox ouvre ses portes ce week-end à Clermont-Ferrand. Pour sa septième édition, il propose une création originale : la reprise de l'oeuvre concept de Serge Gainsbourg, l'Homme à la tête de chou, par Arthur H.

 

 

Nous sommes en 1976. Les trois précédents albums de Serge Gainsbourg ont été des échecs commerciaux. Son couple avec Jane Birkin bat de l'aile. Le chanteur se promène dans Paris. Grand amateur d'art, il entre dans une gallerie, et tombe en arrêt devant une statue. C'est l'Homme à la tête de chou, de Claude Lalanne. Un homme est assis, ses bras reposent négligement sur ses jambes. En lieu et place de sa tête : un chou. Gainsbourg ne se  trouve pas beau, il voit dans cette oeuvre un reflet. Il l'acquiert et l'installe chez lui. Ce sera le point de départ de son quatrième album concept.

 

La sculpture de Claude Lalanne, l'Homme à la tête de chou

La sculpture de Claude Lalanne, l'Homme à la tête de chou

© PATRICK KOVARIK / AFP

 

Sur le coup, ce nouvel opus ne rencontre pas le grand public. Il faut dire que l'histoire peut dérouter, dans un premier temps. Un quadra tombe amoureux  d'une shampouineuse. Ils oscillent entre sentiments et jeux érotiques. Un jour, l'amant jaloux assassine Marilou. La suite est un basculement dans la folie. C'est plus tard que cet album sera considéré comme un moment majeur de la carrière de Serge Gainsbourg. Difficile, alors, d'y toucher. C'est le chorégraphe Claude Gallota qui s'y essayera le premier, en imaginant un spectacle de danse, sur des reprises de l'Homme à la tête de chou interprétées par Alain bashung. Celui-ci décède avant le début de la tournée. Il en reste un album. C'est au tour d'un autre grand monsieur de la chanson française, Arthur H, de s'emparer de l'oeuvre.