Sélectionner votre région

  • area1
  • area2
  • area3
  • area4
  • area5
  • area6
  • area7
  • area8
  • area9
  • area10
  • area11
  • area12
  • area13
  • area14
  • area15
  • area16
  • area17
  • area18
  • area19
  • area20
  • area21
  • area22
  • area23
area1area2area3area4area5area6area7area8area9area10area11area12area13area14area15area16area17area18area19area20area21area22
Live Sergio Mendes au festival Jazz à Vienne
Ce soir, à 23h46

Alan Stivell fête ses 40 ans de carrière à l'Olympia

Publié le 01/02/2012 à 12H41, mis à jour le 10/12/2012 à 15H16
Alan Stivell et sa harpe celtique

Alan Stivell et sa harpe celtique

© AFP Photo Pierre Verdy
40 ans après son concert historique de février 1972, Alan Stivell revient sur la scène mythique de l'Olympia le 16 février 2012. Le chantre de la musique celtique sera accompagné de nombreux invités parmi lesquels Dan Ar Braz, Nolwenn Leroy et le Bagad de St-Malo. Dans le même temps, il sort un nouvel album : un best of de ses plus grandes chansons comprenant un CD bonus avec l'enregistrement remasterisé du concert de 1972.


 

Sur le plateau du 19/20 de France 3 Bretagne, Alan Stivell revient sur ses débuts et sa riche carrière, et évoque son concert à l'Olympia du 16 février 2012 :

 


 

Retour en images sur la soirée à l'Olympia pendant laquelle Nolwenn Leroy est venue l'accompagner sur quelques chansons.


 

Au début des années 70, en pleine révolution culturelle rock, Alan Stivell parvient à populariser la musique bretonne et à faire renaître la culture celtique en la modernisant.

Après avoir sorti quelques tubes, comme « Brocéliande-Son ar chistr » et « Pop plinn », il se produit à l’Olympia le 28 février 1972 pour un concert à guichets fermés, accompagné notamment du guitariste Dan Ar Braz. La soirée est diffusée en direct sur Europe 1 et l’album tiré de ce concert se vendra à 2 millions d’exemplaires. Son succès est lancé, non seulement en France mais dans le monde entier : la « pop celtique » est née, on parle même de "phénomène Stivell". Parmi les titres les plus populaires, à l’époque et encore aujourd’hui : « Tri martolod ». (« 3 marins » en breton)

 

 

Après une éclipse dans les années 80, il faudra attendre les années 90 pour connaître une nouvelle vague celtique. Le Festival interceltique de Lorient fait le plein, les fest-noz reviennent à la mode... Alan Stivell, lui, développe les collaborations multiculturelles, en se produisant avec Khaled, Youssou N'Dour, Kate Bush ou encore Laurent Voulzy. Il prouve encore une fois que la musique bretonne n'a pas de frontières et qu'elle se marie avec tous les styles.

En 2011, la musique bretonne revient sur le devant de la scène avec le succès phénoménal et inattendu de l'album "Bretonne" de Nolwenn Leroy, composé de standards celtes. La relève semble donc assurée avec la jeune chanteuse qui ne manque jamais l'occasion de rendre hommage aux "anciens" : lors de son concert de la Saint-Patrick, à Brest, en mars 2011, elle chante en duo avec Alan Stivell son fameux tube "Tri martolod" qui figure parmi les titres de son album.

 

 

Ar Pep Gwellan : le nouvel album d'Alan Stivell chez Universal Music

Le nouvel album d'Alan Stivell
Le nouvel album d'Alan Stivell © Universal Music

Tous les lives