Africaphonie Héritage, documentaire sur la mémoire négrière sort en DVD

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 09/02/2012 à 11H25
La chanteuse soha pour Africaphonie Héritage

La chanteuse soha pour Africaphonie Héritage

© Africaphonie

Le documentaire musical Africaphonie Heritage sera accessible en DVD le 28 février 2012. Il est publié dans le cadre de l’année des Outre-Mer, du 10e anniversaire de la loi Taubira et de l’année des afrodescendants.

Africaphonie Héritage, documentaire de 52 minutes réalisé par Modeste Abraham Salah sort à l'occasion de l’année des Outre-Mer, du 10e anniversaire de la loi Taubira et de l’année des afrodescendants. Il revient sur l'effort de mémoire qu'un certain nombre d'associations, d'institutions et de personnalités ont fourni depuis au moins dix ans pour faire entrer le passé négrier de la France dans la mémoire collective.
L'esclavage, longtemps uniquement représenté par les plantations de coton sur le territoire des Etats-Unis, fait aussi partie de l'histoire de notre pays. Le film retrace la première commémoration en 2006 de la loi Taubira. Votée en 2001, elle comporte un premier article rédigé en ces termes : "La République française reconnaît que la traite négrière transatlantique ainsi que la traite dans l'océan Indien d'une part, et l'esclavage d'autre part, perpétrés à partir du XVe siècle, aux Amériques et aux Caraïbes, dans l'océan Indien et en Europe contre les populations africaines, amérindiennes, malgaches et indiennes constituent un crime contre l'humanité".
Elle prévoit ensuite que cet aspect honteux de l'histoire nationale soit enseignée dans les établissements scolaires. Africaphonie Héritage s'inscrit naturellement dans la lignée de cette volonté d'information civique inscrite dans la loi. Africaphonie Heritage utilise notamment la musique et la chanson pour faire passer son message.

 

Ce documentaire et un autre qui le précède feront l'objet de projections dans toute la France du 23 mars au 25 mai 2012 dans le cadre d'un "Tour de France de la mémoire". Lors de chaque présentation, ils seront commentés et approfondis grâce à des personnalités venues rencontrer le public, principalement des collégiens et des lycéens. La première de ces projection, le 23 mars au siège parisien de l'UNESCO, sera accompagnée d'intervention de la députée de la Guyane Christiane Taubira , de la présidente du CPMHE Françoise Vergès, de Louis-Georges Tin le Président du CRAN et de l'historienne Sandrine Lemaire.