35 ans après sa mort, Brassens fêté "à la plage de Sète"

Par @Culturebox
Publié le 30/10/2016 à 11H28
Les amis de Brassens sur la plage de Sète

Les amis de Brassens sur la plage de Sète

© France 3 / Culturebox

Le 29 octobre 1981, Georges Brassens cassait sa pipe une semaine après son soixantième anniversaire. A l'occasion des trente-cinq ans de cette disparition, ses admirateurs se sont réunis sur la plage de Sète pour festoyer en musique autour du souvenir de celui qui, dans une chanson célèbre, avait réclamé d'y être enterré.

Depuis le 31 octobre 1981, Georges Brassens repose à Sète, sa ville natale, mais pas sur la plage comme il en avait fait la supplique musicale dans une chanson de 1966. Il n'a pas non plus pour voisin le poète Paul Valéry, enterré au prestigieux cimetière marin. Le troubadour anarchiste a trouvé sa place section 9 allée A du cimetière du Py, autrefois surnommé le "ramassis" parce qu'à ses origines, c'était le lieu d'inhumation des pauvres. Il existe même un panneau, à l'entrée du cimetière marin, pour indiquer aux " bons amis venus faire sur (s)a concession, d´affectueuses révérences" qu'ils se sont trompés d'adresse !

Parce que 35 ans d'absence, c'est long, les admirateurs et amis de Georges Brassens se sont donnés rendez-vous le jour anniversaire de sa disparition, non pas sur sa tombe, mais bien sur la plage de la Corniche. Ils ont apporté une sirène comme évoquée dans la "Supplique...", ont accordé leurs guitares et se sont grattés le ventre avec beaucoup de gaieté en reprenant les chansons libertaires, antimilitaristes, anticléricales mais surtout humanistes de l'enfant du pays.


Reportage : A. Darblade / S. Bonnet / A. Vaillant


Pour réécouter la chanson "Supplique pour être enterré à la plage de Sète", publiée en 1966.

"Supplique pour être enterré à la plage de Sète" en public