Battista Acquaviva : "la voix" de la Corse

Par @Culturebox
Mis à jour le 07/06/2015 à 15H13, publié le 07/06/2015 à 15H07
Battista Acquaviva dans son clip "Bella ciao" 

Battista Acquaviva dans son clip "Bella ciao" 

© Capture d'image France3/Culturebox

Battista Acquaviva s’est fait connaître du grand public, cet hiver, dans l’émission de TF1 "The Voice". Avec sa voix extraordinaire de mezzo-soprano, la chanteuse corse est arrivée jusqu’en demi-finale. Une notoriété qui lui a permis de sortir un premier album chez Universal Music.

Cette jolie brune de 30 ans, à la voix si particulière, a envouté pendant plusieurs semaines les coachs et le public de la saison 4 de "The Voice". Tout a commencé par sa première prestation, le "Psaume de David". Avec ce chant traditionnel corse, elle a fait l’unanimité auprès des coachs et intégré l’émission. L’aventure a duré jusqu’en demi-finale.

Reportage : P.Nicolas/G.Leonetti/C.Gineste

Une voix de sifflet

La jeune femme, qui a grandi à L’Ile-Rousse (Haute-Corse), a baigné dans la musique dès son plus jeune âge. Son père Nando Acquaviva est musicien et musicologue. Aujourd’hui, Battista Acquaviva est un ovni dans le monde de la musique. L’ethnomusicologue Bernard Lortat Jacob la qualifie de "voix de sifflet" (registre le plus élevé dans la voix humaine). Elle fait d’ailleurs l’objet d’analyses scientifiques dans un laboratoire parisien qui étudie le son et la voix humaine.

« Les chants de libertés »


Sa voix de colorature dont la tessiture couvre trois octaves et demie lui permet de se frotter à de nombreux répertoires, comme celui qu’elle a choisi pour son album "Les chants de libertés" qui vient de sortir. Son premier opus chez Decca Reccords/Universal Music mêle sacré et profane, chansons d’amour et couplets révolutionnaires. Des complaintes et révoltes qu’elle interprète en 9 langues différentes, dont le corse bien sûr.