Aux Vieilles Charrues, une dernière séance pour Eddy Mitchell, la première pour David Guetta

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 17/07/2011 à 14H51
Aux Vieilles Charrues, une dernière séance pour Eddy Mitchell, la première pour David Guetta

Aux Vieilles Charrues, une dernière séance pour Eddy Mitchell, la première pour David Guetta

© Culturebox

Qu'ont en commun Eddy Mitchell et David Guetta ? Pas grand chose a priori, si ce n'est de participer tout deux au festival des Vieilles Charrues de Carhaix le même soir et de réunir un parterre impressionnant. Entre 50 000 et 60 000 personnes ! Les records sont tombés. Eddy Mitchell qui a entamé sa tournée d'adieu, "Ma dernière séance", descendra définitivement de scène le 5 septembre prochain à l'Olympia, à Paris. Et pas question qu'il change d'avis a-t-il assuré, à la différence des Scorpions, qui se produisaient la veille à Carhaix et qui, finalement, hésitent à raccrocher définitivement. A 69 ans, Monsieur Eddy a peur de "la tournée de trop" mais ne compte pas quitter le milieu pour autant. Il continuera à enregistrer des disques "ça oui !"

D'un côté une tournée d'adieux intitulée "Ma dernière séance", de l'autre un nouvel album titré "Come back", Eddy Mitchell l'assure, c'est un hasard. Plus d'un demi-siècle après de modestes débuts musicaux, l'ancien leader des Chaussettes Noires, devenu Schmoll pour ses fans et amis, quitte la scène en pleine possession de ses moyens. Il refuse devenir un vieux chanteur, par respect pour son public. (Aznavour appréciera). Il serait pourtant réducteur de ne voir en M. Eddy qu'un interprète. Un hasard, 54 ans après la fondation de son premier groupe de rock il a publié... 54 albums, dont 14 enregistrés en public. Il a joué dans 35 films des rôles plus ou moins importants. A remarquer dans cette filmographie : Coup de torchon, Autour de Minuit, le Bonheur est dans le pré. Il a aussi joué dans une pièce de théâtre et publié trois livres dont une autobiographie en 1979 (il va avoir le temps de la compléter) et un roman lui aussi inspiré de sa vie "P'tit Claude". Il ne faudrait pas oublier la carrière de producteur de télévision : Eddy Mitchell a en effet eu la responsabilité pendant 16 ans d'une émission mensuelle consacrée au cinéma américain "La dernière séance", un double programme que Tavernier aurait pu qualifier de "formidable"... Ami fidèle, Eddy Mitchell n'est pas connu pour être d'un abord très facile. Le prix de la tranquillité sans doute.

A voir aussi sur Culturebox :
- Tous les Festivals de l'été 2011