Alan Stivell, au festival celte en Gévaudan

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 13/08/2011 à 16H16
Alan Stivell,  au festival celte en Gévaudan

Alan Stivell, au festival celte en Gévaudan

© Culturebox

Pas de musique celtique sans musique bretonne et pas de musique bretonne sans Alan Stivell... C'est à Saugues sur les plateaux de la Haute-Loire au pays du Gévaudan que ce dernier donnait un concert ce vendredi 12 Aout 2011, pour le plus grand bonheur des inconditionnels du son de sa  harpe légendaire.

Une nouvelle vie semble être apportée à cette musique, grâce notamment à Alan Stivell depuis les années 70 mais aussi en 2010 avec le succès de Nolwenn Leroy qui vient de vendre plus d'un millier d'exemplaires d'un album consacré à la musique bretonne et ces morceaux les plus célèbres.
La musique bretonne, issue du monde bardique et celtique, connut de nombreux bouleversements au cours de son histoire, sans jamais perdre son essence, ni sa spécificité. L'ordre social ternaire des pays celtiques donnait une place importante aux bardes et aux druides. La musique servait l'état et la religion. Elle était aussi l'oeuvre du peuple, se réappropriant les sonorités et adaptant les thèmes à son quotidien.
Elle tient ses origines tant des populations de Galles qui émigrèrent en masse entre le IV° et le VI° siècle, celtes elles aussi, que de celles d'Armorique, celtes continentaux.Si son instrumentation lui est quasiment propre, elle n'existe dans son état que par les autres musiques traditionnelles et contemporaines, essentiellement chinoises et orientales.
Il semble bien qu'aucun contact direct n'ait eu lieu entre bretons et chinois, mais qu'entre ces deux peuples se dressa une route contrôlée par de nombreuses tribus, dont l'une des caractéristiques communes fut d'adopter l'Islam comme religion. Ainsi, le principe de cornemuse et de bombarde, inventé visiblement en Chine, fut adopté, une première fois par ces populations de la Route de la Soie (principe des flûtes turques identique à celui des bombardes), avant que les peuplades celtiques ne se l'approprient également, le développant avec originalité pour en inventer le biniou, la grande cornemuse et la bombarde.

A voir aussi sur Culturebox, d'autres vidéos sur les festivals de l'été 2011
- Le Mexique et la Guadeloupe invités de la grande parade du festival Interceltique de Lorient
- Dan ar Braz et Carlos Nunez en ouverture du festival de Confolens
- Nolwenn Leroy la bretonne qui cartonne les 7 et 28 août sur france 3