Jordi Savall annule son concert dans la "jungle" de Calais

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 30/11/2015 à 14H35
Jordi Savall en janvier 2013 à Bruxelles

Jordi Savall en janvier 2013 à Bruxelles

© David Ignaszewski / EFE / Newscom / MaxPPP

Jordi Savall ne jouera pas finalement à Calais pour la journée internationale des migrants, ont annoncé La Voix du Nord et Nord Littoral.

Le musicien catalan, célèbre en France pour sa direction musicale du film "Tous les matins du monde", devait se produire le 17 décembre dans l'après-midi "en divers endroits de la lande" où campent quelque 4500 migrants. Jordi Savall, qui a été nommé artiste pour la paix de l'Unesco devait ensuite donner un concert en l'église Notre-Dame de Calais. Il était attendu avec l'ensemble Hesperion XXI, composé de sept musiciens venus d'Afrique et d'Orient.

Des craintes concernant la sécurité

Mais le violoncelliste a finalement annulé, préférant "se déplacer à Calais dans un cadre plus officiel", selon La Voix du Nord. "Jordi Savall a repoussé sa venue sine die mais se serait décidé en accord avec la ville pour venir au printemps", déplore l'organisateur, Marc-David Calvet, de l'association Sous l'Opalétuvier qui était à l'initiative de l'événement, dans les colonnes du quotidien régional. "Nous nous dissocions de l'événement car il n'a plus rien du sens de la rencontre que nous avions nous-mêmes initiée, précise-t-il.
 
Il s'agissait à l'origine, "à l'approche de Noël, (de) marquer leur solidarité tant à l'égard des migrants que des Calaisiens souvent désemparés par la situation et oubliés dans leur désarroi", avait indiqué l'association à l'annonce du concert.
 
Selon Nord Littoral, l'événement est annulé par crainte de troubles et Jordi Savall demandait des garanties de sécurité auxquelles les autorités locales ne répondaient pas.

"Jordi Savall a informé la mairie de Calais par téléphone qu'il annulait sa venue en raison de l'organisation", a par ailleurs précisé le cabinet du maire, soulignant que la municipalité n'était "pas du tout associée à l'organisation de ces  concerts", rapporte l'AFP.