« Mud », dernier film en compétition à Cannes : un air de Mark Twain

Par @Culturebox
Mis à jour le 29/04/2013 à 11H44, publié le 15/05/2012 à 13H14
Film projeté en Compétition officielle.

Film projeté en Compétition officielle.

© Ad Vitam

De Jeff Nichols(Etats-Unis), avec : Matthew McConaughey, Tye Sheridan, Reese Witherspoon, Sam Shepard, Sarah Paulson - 2h10 - Sortie : non daté

Synopsis : Ellis et Neckbone, 14 ans, découvrent lors d'une de leurs escapades quotidiennes, un homme réfugié sur une île au milieu du Mississpipi. C'est Mud : une dent en moins, un serpent tatoué sur le bras, un flingue et une chemise porte-bonheur. Mud, c'est aussi un homme qui croit en l'amour, une croyance à laquelle Ellis a désespérément besoin de se raccrocher pour tenter d'oublier les tensions quotidiennes entre ses parents.

Très vite, Mud met les 2 adolescents à contribution pour réparer un bateau qui lui permettra de quitter l'île. Difficile cependant pour les garçons de déceler le vrai du faux dans les paroles de Mud. A-t-il vraiment tué un homme, est-il poursuivi par la justice, par des chasseurs de primes ? Et qui est donc cette fille mystérieuse qui vient de débarquer dans leur petite ville de l'Arkansas ?

"Mud" : extrait

Le fleuve
Lauréat du Prix de la Semaine de la Critique l’an dernier, avec l’excellent « Take Shelter », l’Américain Jeff Nichols est de retour cette année et clôture du même coup la compétition officielle. Le cinéaste a écrit le scénario et réalisé « Mud », un curieux script situé dans l’Arkansas, où deux enfants rencontrent un étrange personnage au bord d’un fleuve. Une histoire à la Mark Twain.

Nichols offre le rôle de Mud, homme pourchassé et reclus dans une île du fleuve, à Mattew McConaughey, qui a également un autre film en compétition, « Paperboy ». Mais les deux enfants du film lui volent presque la vedette, tant ils sont impressionnants dans leur prestation, grâce à deux rôles merveilleusement écrits, à la maturité étonnante et qui vont vivre une aventure initiatique, déterminante pour leur avenir.

Mattew McConaughey, Tye Sheridan, Jacob Lofland dans "Mud" de Jeff Nichols

Mattew McConaughey, Tye Sheridan, Jacob Lofland dans "Mud" de Jeff Nichols

© Ad Vitam

Aventure initiatique
Au cœur du film : l’amour tel que l’idéalise Ellis (Tye Sheridan), à travers Mud, dont l’impossible passion qu’il dit éprouver pour une jeune femme, Juniper (Reese Whiterspoon), depuis son enfance, l’émeut au plus haut point. Ellis va aussi vivre un impossible amour avec une adolescente un peu plus âgé que lui et qui va le snober. Avec son pote Neckbone (Jacob Lofland), ils vont aider Mud à réparer un bateau situé au sommet d’un arbre après les dernières inondations, pour qu’il puisse échapper à ses poursuivants avec sa belle. Les choses ne se passeront pas comme prévues.

C’est là que la bât blesse quelque peu, une dizaine de limiers étant en quête de Mud, dans un patelin aisé à ratisser, alors qu’ils ne détectent pas le manège des deux gamins qui ne cessent de faire des allers et retours de chez eux jusqu’à l’île et entre les deux amants impossibles. Même si ce côté thriller n’est pas l’essentiel, cette lacune dans l’écriture entache ce film qui n’en reste pas moins habité. Les applaudissements enthousiastes lors de sa première de presse contrastaient avec l’accueil frisquet de nombreux autres films, d’une sélection tristounette et qui a déçu, non dans l’ensemble, mais trop souvent.