Vers un retour de John Galliano ?

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 18/01/2013 à 18H43
John Galliano salue aorès le défilé Dior en octobre 2010, à Paris

John Galliano salue aorès le défilé Dior en octobre 2010, à Paris

© AFP. F.Guillot

Après deux ans d'absence, le couturier devrait retrouver le chemin des studios de création, invité pour quelques semaines à New York par Oscar de la Renta pour se "réacclimater", rapporte vendredi le quotidien spécialisé Women's Wear Daily (WWD). Une annonce faite le jour du défilé masculin de la marque qui porte encore son nom.

"John et moi nous connaissons depuis des années, et j'admire beaucoup son talent", a expliqué Oscar de la Renta à WWD. "Il a travaillé dur et longtemps à son rétablissement et je suis heureux de lui donner la possibilité de s'immerger à nouveau dans le monde de la mode, et de se réacclimater à un environnement où il a été si créatif", a-t-il ajouté. "Tout le monde a droit à une deuxième chance, surtout quelqu'un d'aussi doué que John", a ajouté M. de la Renta, en ajoutant que l'ancien directeur artistique de Dior, qui a suivi une cure de désintoxication, "faisait tout ce qu'il fallait". Selon WWD, Galliano, 52 ans, a été invité à New York dans le studio d'Oscar de la Renta "dans les trois prochaines semaines".
Défilé John Galliano printemps-été 2011, à Paris
La carrière de Galliano, considéré comme l'un des plus grands talents de sa génération, s'était brisée sur ses excès en 2011, après des injures
anti-sémites dans un café parisien, qui lui ont valu d'être condamné à 6.000 euros d'amende avec sursis en septembre 2011 à Paris. Dior l'avait licencié en mars 2011, après 15 ans passés dans la maison qu'il avait propulsée au sommet des griffes du luxe.
Son excentricité purement "british", son perfectionnisme et une énergie créatrice hors du commun ont longtemps fait de ses défilés l'apogée des collections parisiennes.
"Je suis un alcoolique", a confié Galliano dans le même numéro de WWD
"Depuis deux ans, je suis en cours de rétablissement. Il y a plusieurs années, j'ai plongé dans la folie de la maladie. J'ai fait et dit des choses qui ont heurté les autres, spécialement les membres de la communauté juive. J'ai exprimé mon chagrin en privé et en public pour la peine que j'ai causée, et je continue à le faire".
 
Quasi invisible depuis sa chute, il n'a pas pour autant complètement abandonné la création. En juillet 2011, il avait notamment créé la robe de mariée de Kate Moss et assisté au mariage de la top model, une amie proche. "Kate m'a permis de redevenir John Galliano. Je ne pouvais même plus tenir un crayon", avait-il ensuite confié.