Un des héritiers de la maison italienne Missoni porté disparu

Par @CocoJeammet Journaliste, responsable de la rubrique Mode de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 07/01/2013 à 12H06
Viittorio, Rosita et Angela Missoni lors de la fashion week à Milan, octobre 2003

Viittorio, Rosita et Angela Missoni lors de la fashion week à Milan, octobre 2003

© PAOLO COCCO / AFP

Quatre Italiens, dont Vittorio Missoni, fils du célèbre styliste Ottavio Missoni, et sa femme Maurizia Castiglioni, sont portés disparus depuis que leur petit avion a quitté les îles vénézuéliennes de Los Roques en direction de Caracas, a déclaré ce week-end le ministère de l'Intérieur vénézuélien.

Les recherches ont été menées samedi par plusieurs navires. Luca Missoni s'est rendu sur place. 

A Sumirago, siège du groupe Missoni, une petite localité près de Milan, les responsables du groupe se sont réunis dans l'attente d'informations tandis que les parents, Ottavio et Rosita, et Angela restent enfermés dans la maison de famille, ont indiqué les médias. 
Défilé Missoni automne-hiver 2012-2013

La maison Missoni dirigée par ses 3 enfants
Fondée en 1953 par Ottavio Missoni, cette maison est dirigée par ses trois enfants, dont Vittorio, né en 1954, responsable commercial de la griffe italienne. Son frère Luca, de deux ans son cadet, est responsable technique de la société tandis que leur soeur Angela est directrice artistique. Le grou Missoni est présent dans le prêt-à-porter pour hommes, femmes et enfants, ainsi que dans la haute couture ou les parfums. La maison a également réalisé des intérieurs de voiture pour la marque Mazda et deux hôtels de luxe, en collaboration avec le groupe Rezidor.

Le printemps-été 2013 de Missoni célèbre l'exubérance méditerranéenne
Atmosphère lumineuse et estivale pour cette collection construite sur des effets de brillance et de transparences à travers une série de robes d'été courtes déclinées dans de doux dégradés allant des teintes rosées et rouges de l'aube aux nuances vertes et bleues des fonds marins. D'énormes bracelets et colliers hérissés de cristaux brillaient aux poignets et cou des mannequins qui défilaient à l'automne dernier lors de la fashion week milanaise. Des disques nacrés s'incrustaient sur certains tissus imprimés leur donnant luminescence et volume, tandis que des tuniques en voile transparent ou en dentelles façon filet laissaient transparaître des petites robes tricot colorées.