Un champ de lin pousse Place des Vosges

Par @CocoJeammet Journaliste, responsable de la rubrique Mode de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 27/05/2016 à 11H31
Exposition Ultralin, installée Place des Vosges à Paris © Jehan de Bujadoux pour CELC

À mi-chemin entre installation artistique et expo pédagogique, 350 bacs reconstituent un champ de lin Place des Vosges. Conçue par le designer Philippe Nigro, Ultra Lin est commun au parcours des D’DAYS et à la Semaine Européenne du Développement. La France est le 1er producteur mondial de cette fibre durable, engagée, écologique et responsable. Une matière étonnante à découvrir jusqu'au 5 juin.

40 marques et 150 boutiques déclarent leur flamme à cette fibre végétale européenne. A Paris, rue de Rivoli, la marquise du BHV Marais se pare de 42 lanternes XXL en lin. Là, à l’angle du bâtiment avec la rue des Archives, une affiche géante représente un champ en fleurs. Elle rappelle l’origine de ce lin cultivé entre Caen, Courtrai et Amsterdam dont la France est le 1er producteur mondial.
Le parcours "J'iame le lin" et ses 100 lanternes XXl, rue des Francs-Bourgeois à Paris

Le parcours "J'iame le lin" et ses 100 lanternes XXl, rue des Francs-Bourgeois à Paris

© DR
Philippe Nigro signe deux vitrines de ce grand magasin et y dévoile sa chaise FIELD en composite de lin. Sélectionné dans le casting des Designerbox, sa création, baptisée FABRIC, y est présentée en avant-première. La rue des Francs Bourgeois balise le parcours "J'aime le lin", pavoisée de 48 lanternes en lin pour déboucher sur l'exposition Place des Vosges.
Exposition Ultralin : le parcours des boutiques partenaires menant à la Place des Vosges

Exposition Ultralin : le parcours des boutiques partenaires menant à la Place des Vosges

© DR
Philippe Nigro : "Le lin c’est d’après moi un matériau qui doit parler de lui et ne pas se faire passer pour autre chose. Le lin produit européen ? Oui, il faut encourager la production locale, c’est un secteur en pleine renaissance, et nous pouvons en être fiers - Les Hipsters ont encouragé la relance ; plus qu’une mode, c’est un retour aux sources essentiel, qu’il faut l'encourager. Je travaille actuellement à la mise au point d’une assise de lin. Mon apprentissage du lin pour la scénographie alimente ce projet, et vice versa. Le lin a pour moi un côté hyper technique très étonnant. Le lin nous rassure pour sa promesse de durabilité - pour la planéte et dans l’armoire".
Exposition Ultralin, installée Place des Vosges à Paris : les bobines de fils de lin

Exposition Ultralin, installée Place des Vosges à Paris : les bobines de fils de lin

© Jehan de Bujadoux pour CELC

Du champs de lin aux objets du quotidien

En introduction, un vaste champ de lin rappelle l’origine agricole du lin, fibre textile. Un défi relevé par un groupe d’agriculteurs normands de La Coopérative de Teillage du Plateau du Neubourg et de la Linière du Ressault, avec les conseils techniques d’Arvalis, Institut du Végétal. Ils ont fourni 350 bacs pour reconstituer un champ de lin.
Exposition Ultralin, installée Place des Vosges à Paris : vue générale

Exposition Ultralin, installée Place des Vosges à Paris : vue générale

© Jehan de Bujadoux pour CELC
L’exposition présente les étapes de la transformation du lin : balles de paille après arrachage, lin peigné avant filature, bobines de fils et rouleaux textiles hauts en couleurs. Un parcours de la plante au tissu qui s’achève par une galerie traversante et foisonnante d’objets du quotidien, dans tous les domaines d’expression du lin, mode, design, sports & loisirs, et composites. Le parti pris : utiliser des matières brutes et des produits finis, jouer sur leur accumulation et leur répétition afin de mettre en évidence la beauté du lin. Un lin durable, engagé, écologique et responsable.

100 000 sachets de graines de lin à semer sont proposés aux visiteurs. L’occasion de végétaliser son balcon, sa terrasse, ses jardinières. L’occasion aussi d’échanger en direct avec les agriculteurs présents venus du Nord et de Normandie.
Une poignée de lin textile © Sébastien Randé

A Front de mode, 3 créateurs manifestent leur fibre lin

Bien plus qu’un magasin multimarque réunissant une cinquantaine de créateurs, Front de Mode s’érige pour l’amour de la mode, du style et du sens en s’inscrivant dans le cadre du "Manifeste pour un écosystème de la Mode au XXIe siècle". Dans le cadre de "J'aime le lin", 3 créateurs ont joué le jeu pour une collection capsule 100% lin réalisée grâce aux tissus offerts par les tisseurs de la Confédération Européenne du Lin et Chanvre : Atelier Bartavelle, Naco Paris et Sakina M'Sa.
Le lin, une fibre étonnante