Rihanna présente sa première collection de mode à Londres

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 17/02/2013 à 11H41
Présentation de la collection de mode de Rihanna pour River Island à Londres (16 février 2013)

Présentation de la collection de mode de Rihanna pour River Island à Londres (16 février 2013)

© James McCauley / Rex Features / Sipa

La chanteuse Rihanna a fait ses débuts dans la mode en présentant samedi soir une collection reflétant sans surprise son style streetwear et sexy, en marge de la Fashion Week de Londres

Très attendu, ce show s'est déroulé dans un ancien centre de tri postal de la capitale britannique. Egalement retransmis en direct sur internet, il a débuté avec plus d'une heure de retard.

Il était organisé pour la chaîne d'habillement grand public River Island qui, selon The Guardian, a recruté Rihanna parce qu'elle est à la traîne et a besoin de regonfler son image.

Le traditionnel podium avait fait place à des estrades de différents niveaux, sur lesquelles les mannequins évoluaient sur fond de musique hip hop.
Un modèle de Rihanna © Pixelformula/Sipa
 Les tenues étaient fidèles au style de la star de la Barbade: le nombril découvert, des hauts souvent réduits à un soutien-gorge, des robes longues fendues pour faire apparaître une jambe, des talons haut perchés. Le tout dans des matières fluides, volontiers transparentes, qui se déclinaient en noir, jaune, ou en motifs floraux.
Défilé Rihanna © Pixelformula/Sipa
 Rihanna est venue saluer le public à la fin du show, vêtue d'une petite robe noire, un collier étincelant et des rangées de bracelets.
Rihanna à la fin du défilé

Rihanna à la fin du défilé

© Pixelformula/Sipa
La collaboration de River Island avec la chanteuse n'est pas un long fleuve tranquille, même si elle peut rapporter gros : Rihanna a donné des sueurs froides à la chaîne d'habillement en postant, le jour de la Saint Valentin, un twit disant "les roses sont vertes", avec une photo de fleur manifestement confectionnée avec des feuilles de cannabis, rapporte The Guardian, qui se demande si cette relation pourra durer.