La semaine de la mode parisienne sera-t-elle aussi accro au web que New York ?

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 26/09/2011 à 14H17
Les actrices Joy Bryant, Angela Simmons, Kelly Osbourne, designer de Nicky Hilton et Whitney Port, au défilé Charlotte Ronson à New York le 10/09/2011

Les actrices Joy Bryant, Angela Simmons, Kelly Osbourne, designer de Nicky Hilton et Whitney Port, au défilé Charlotte Ronson à New York le 10/09/2011

© AFP

Le prêt-à-porter féminin du printemps-été 2012, qui défle du 27 septembre au 5 octobre 2011 aux quatre coins de la capitale parisienne, aura-t-il autant la faveur des internautes que celle de New York ?

Première des 4 fashion weeks emblématiques à défiler, New York a présenté les collections printemps-été 2012 de plus de 250 créateurs, du 8 au 15 septembre. Cette semaine de la mode (suivie par celles de Londres, Milan puis Paris) a été marquée par la présence très remarquée d'Internet (Facebook, twitter et la 3D), qui s'est invité avec force jusque dans les salles des défilés.

Plus de 100.000 personnes participaient à cette semaine de la mode et des centaines de milliers d'autres la suivaient sur internet. Cette année, plus de 30 défilés y étaient diffusés en direct et, pour la première fois, les défilés étaient aussi disponible sur les téléphones portables. Chaque matin, le site Youtube listait les shows diffusés en direct dans la journée, et en précisait l'heure. "C'est une opportunité formidable d'ouvrir les défilés à une audience beaucoup plus large", a expliqué Christina Neault, productrice déléguée de la Fashion week.

Les designers ont compris l'intérêt du web, et certains ont diffusé directement leur défilé en direct sur leur site, comme Oscar de la Renta (http://odlrlive.tumblr.com) ou encore Milly de Michelle Smith (www.millyny.com).
 


Et quelques créateurs (Norma Kamali) ont même choisi le 3D, avec lunettes obligatoires pour les invités.

Le phénomène Twitter, déjà observé la saison précédente à Paris, a pris de l'ampleur. Deux minutes après le début du défilé, les robes à paillettes, les gros noeuds noués sur les robes jaunes, les ceintures métalliques et tous les détails de la collection de Badgley Mischka n'ont plus aucun secret sur la toile. Et pour ceux qui rateront le défilé, aucun souci, ils le retrouveront sur www.firstcomesfashion.com.

Les designers l'ont bien compris et utilisent ce nouveau moyen de communication : "Merci à tout ceux qui sont venus au show samedi ou ont regardé sur internet. Dites nous ce que vous pensez de la nouvelle collection", écrivait Lacoste USA sur Twitter après son défilé. Quelques jours avant le défilé, son nouveau directeur artistique Felipe Oliveira Baptista avait lui même utilisé Facebook pour donner rendez-vous aux fans.

A l'autre bout de la chaîne, les acheteurs ne sont pas en reste. Duby Novak est venue spécialement de Rio. Propriétaire de plusieurs magasins de vêtements au Brésil, elle assiste à certains défilés, qu'elle filme avec son portable. Sitôt sortie, elle se repasse le film, s'arrête sur certains détails, avant de nourrir son blog de mode. Et en fonction des réactions, elle orientera ses achats.