Fashion week homme été 2016 : Paris renoue avec les podiums

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 23/06/2015 à 15H26
Rick Owens pap masculin pe 2015, à Paris.

Rick Owens pap masculin pe 2015, à Paris.

© FRANCOIS GUILLOT / AFP

Après Londres et Milan, Paris reprend le flambeau pour 49 défilés de mode masculine printemps-été 2016 sur 5 jours, du 24 au 28 juin 2015. Grands noms français adossés aux puissants groupes de luxe et nouvelle génération de créateurs sont attendus à ce RDV marqué par les premiers pas de Balmain homme sur les podiums.

Balmain homme débarque dans le calendrier parisien


Ce premier défilé Balmain, sous la direction artistique d'Olivier Rousteing promet d'être le RDV couru de cette PFW. Depuis son arrivée en 2011, le créateur de 29 ans, qui s'affiche régulièrement sur Instagram entouré de ses égéries (Rihanna, Kim Kardashian et Kanye West), a imprimé à la marque créée par Pierre Balmain, en 1945, un style glamour et sexy avec des silhouettes d'amazones faites de cuir et de passementerie. Si la maison Balmain est restée fidèle à la vision et à l’esprit de son fondateur, elle est, aujourd'hui, synonyme d’énergie, de joie, d’amusement et de liberté ! Avec ce show masculin, la griffe braque, cette fois, les projecteurs sur le prêt-à-porter masculin, lancé en 2009 et qui pèse 40% de ses ventes.
Olivier Rousteing, DA de Balmain, en février 2014 à Paris

Olivier Rousteing, DA de Balmain, en février 2014 à Paris

© RANCOIS GUILLOT / AFP
Apprécié des jeunes générations, le créateur a créé le buzz sur internet en annonçant pour novembre 2015, une collab avec le géant du prêt-à-porter H&M. Avec lui, la maison Balmain est devenue un phénomène de la pop-culture. Le D.A. a dévoilé en mai 2015 les premières pièces de la collection sur le tapis rouge des Billboard Music Awards. « Je veux m’adresser à ma génération : voilà mon objectif en tant que designer. H&M m’a donné l’opportunité unique d’ouvrir l’univers de la maison Balmain au plus grand nombre, d´offrir une part de rêve et de créer #HMBalmaination : un mouvement convivial à l’échelle mondiale, porté par un hashtag", a-t-il expliqué.

« Cette combinaison entre l´héritage haute couture et l’inspiration urbaine fait de Balmain une marque au style unique, à la fois somptueux et moderne mais aussi sensuel et dynamique. Une marque qui est aussi étroitement liée au monde du spectacle et de la musique, ce qui apporte un nouvel élément de surprise », confie Ann-Sofie Johansson, Creative Advisor de H&M. Disponible en novembre 2015, cette collection proposera des vêtements et des accessoires pour femmes et pour hommes.

Nouveaux venus : Strateas Carlucci et Hood By Air

 
A noter les débuts sur les podiums de Strateas Carlucci, marque des créateurs australiens Peter Strateas et Mario-Luca Carlucci, au style minimaliste et intemporel. Ce duo, adepte de matières high-tech et du design industriel, a lancé sa marque à l'automne-hiver 2012. Il a été récompensé par de nombreux prix : finaliste du prix Woolmark en 2014 à Londres pour la mode homme, et en mars 2015 à Pékin pour le prêt-à-porter féminin.
Les créateurs de Strateas Carlucci : Mario-Luca Carlucci (à gauche) et Peter Strateas 

Les créateurs de Strateas Carlucci : Mario-Luca Carlucci (à gauche) et Peter Strateas 

© Ribal & Gil / Superteam Studios
Leur collection printemps-été 2016 est intitulée "Myopie". Poursuivant leur vision créative minimaliste et élégante, ils explorent le concept de « mémoire aveugle » où comment les images peuvent être modifiées et manipulées au fil du temps. Le label fusionne art et design à travers la recherche et l'expérimentation en médiums et disciplines culturelles, y compris des collaborations avec d'autres artistes et créateurs.
Shayne Oliver, le designer de Hood By Air

Shayne Oliver, le designer de Hood By Air

© Courtesy of Hood By Air
Nouveau venu, la marque new-yorkaise de streetwear Hood by Air, très prisée du monde du hip hop, et qui défile déjà à Paris côté femme. Fondée en 2006, Hood by Air est la convergence d'un ensemble d'artistes, sous la direction créative de Shayne Oliver, qui travaille dans la mode, la musique expérimentale, la fabrication d'images, la vie nocturne, et la performance. Le concept de la marque : combiner la fluidité de la culture de la jeunesse avec le raffinement de la mode de luxe. Le créateur a reçu en juin le CFDA Award 2015 Swarovski Menswear. 
Le créateur Christophe Lemaire

Le créateur Christophe Lemaire

© DR
A suivre la marque Lemaire, marque des créateurs Christophe Lemaire, ancien D.A. de Hermès pour la mode féminine, et Sarah-Linh Tran. La griffe a annoncé une collaboration avec la chaîne japonaise Uniqlo pour l'automne-hiver 2015.
 

Des absents : Kris Van Assche, Cerruti, Damir Doma


Un absent notable, cette saison, sera la marque de Kris Van Assche, dont le créateur belge a annoncé l'arrêt fin mai 2015. Il sera toutefois présent en tant que directeur artistique de Dior Homme. Cerruti ne défile pas. Son D.A., le créateur italien Aldo Maria Camillo, vient de quitter ses fonctions et le nom de son successeur n'a pas été communiqué. Et, enfin, pas de fashion week parisienne pour Damir Doma qui a rejoint celle de Milan. 

Pour les plus pointus, des salons pro et des showrooms
 
A Paris, comme chaque saison, les salons professionnels présentent leurs jeunes pousses : Tranoï (27 au 29 juin au Palais de la Bourse et au Carrousel du Louvre), Capsule (26 au 28 juin à la Cité de la mode et du design) et Man (26 au 28 juin. 25, rue Yves Toudic. 75010 Paris). A noter également trois showrooms consacrés au créateurs étrangers : Berlin Showroom Men's, London Show Rooms et Bangkok Showroom


L'ancien président de la Fédération française de la Couture Jacques Mouclier, qui a notamment permis l'ouverture du calendrier des défilés parisiens à des marques étrangères, est mort le 21 juin à 90 ans. Ralph Toledano, actuel président de la Fédération française de la Couture, du Prêt à Porter des Couturiers et des Créateurs de Mode, a rendu hommage à un "fervent défenseur de la haute couture et des métiers d'art, acteur actif du monde de la mode pendant 26 ans". "Il posa, il y a plus de 40 ans, les bases d'une stratégie qui est aujourd'hui encore celle de la Fédération".

La PFW endeuillée


A la tête de la Fédération de 1988 à 1998, Jacques Mouclier était arrivé à  la Chambre Syndicale de la Couture en 1972, appelé par Robert Ricci, le fils de Nina Ricci, qu'il avait rencontré dans le cadre de ses activités à la Fédération des Cristalleries. Initiateur, avec Pierre Bergé, de la constitution de la Fédération, il a aussi entrepris la création des Chambres Syndicales du Prêt-à-Porter des Couturiers, ensuite rejoints par les Créateurs de Mode, et de la Mode masculine.  Ses obsèques auront lieu le 26 juin 2015 en l'église Saint-Pierre de Chaillot à Paris.