Fashion masculine, l'image du jour : ode à l'éternel denim de Juun.J

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 27/06/2015 à 10H33
Juun J pap masculin pe 2016, à Paris

Juun J pap masculin pe 2016, à Paris

© IAN LANGSDON/Max PPP

Coup de coeur en cette 3e journée des défilés parisiens, présentant le printemps-été 2016, pour le coréen Jung Wookjun, un de mes créateurs "chouchou" chez l'homme. Cette saison, le denim est roi pour la marque Juun.J qui le célèbre sur de nombreuses pièces vestimentaires qui mêlent pantalon en denim et veste à rayures tennis avec des zips qui créent des ouvertures inattendues.

Est-ce une veste de costume sur un jean ? Une combinaison ? Le Coréen déroute le regard avec des modèles où se mêlent pantalon en denim et veste à rayures tennis ponctués de zips qui créent des ouvertures inattendues.

"Cette collection, ce n'est pas quelque chose d'évident, c'est caché, il faut chercher", commente le créateur en coulisses. Les matières se mélangent mais le jean reste roi, brut ou plus délavé, d'origine japonaise. "Je me suis demandé : qu'est-ce qu'on portera en 2070 ? La réponse, c'est du denim!", affirme-t-il. "Le denim est éternel. C'est très commun et en même temps c'est une chose très belle." 
Juun J pap masculin pe 2016, à Paris.

Juun J pap masculin pe 2016, à Paris.

© IAN LANGSDON/Max PPP

Côté coupes, comme à son habitude le créateur est un adepte du large : vestes aux manches extra-longues, pantalons larges et pattes d'eph, blousons super amples... Alternatives plus près du corps : un pantalon à la forme jogging, en cuir ou en denim, ou un short. Au pied, de simples tongs blanches complètent la panoplie de l'estivant.

De nombreuses pièces "pourraient être portées par des femmes", reconnaît le créateur. Outre le denim, le noir et le blanc dominent la palette de cette collection, où la marinière est aussi un motif récurrent.