Yusuke Takahashi, nouveau D.A. d’Issey Miyake, présente son 1er défilé hommes

Par @CocoJeammet Journaliste, responsable de la rubrique Mode de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 26/06/2013 à 20H54
Yusuke Takahashi, le nouveau DA d’Issey Miyake Men

Yusuke Takahashi, le nouveau DA d’Issey Miyake Men

© Taka Mayumi

« Voici maintenant deux ans que je travaille avec la jeune génération de designers afin de mettre en place une nouvelle vision et insuffler une énergie créative à la collection Issey Miyake Men » explique Issey Miyake. Aujourdhui, le créateur japonais a confié la ligne masculine à Yusuke Takahashi, 28 ans. Verdict sur le podium, le 27 juin à 11h30.

Le fondateur de la marque précise « Je pense aujourd’hui qu’il est temps de confier pleinement la direction de la ligne Issey Miyake Men à l’un de ces talents qui incarne le changement tout en restant fidèle à notre esprit de création, de recherche et d’innovation. C’est pourquoi j’ai décidé de nommer à la direction de la ligne Yusuke Takahashi dès cette saison printemps-été 2014 ».

Chaque collection est le fruit d'une réflexion approfondie
L'impatience est grande de voir cette collection. En effet, cette marque japonaise ne laisse jamais rien au hasard, chaque collection est le fruit d'une patiente et réfléchie réflexion. Je me souviens de "Color hunting", une collection inspirée des couleurs de la forêt tropicale d'Amérique du Sud ou encore de celle qui s'articulait autour du café et de la fusion de l'écume de lait dans le brevage chaud... en jouant avec les différentes tonalités de la boisson.

Et que dire de la ligne "132.5" qui s'articule autour de patrons de base qui se déclinent ensuite en robes, blouses, boléros, jupes ou sacs aux formes géométriques abstraites, faites d'un seul tenantCar chez Issey Miyake, une collection est toujours le fruit d'expériences poussées et parfois insolites. 
 
Défilé Miyake pap ah 2012-2013, à Paris

Défilé Miyake pap ah 2012-2013, à Paris

© P. Verdy. AFP
D'Issey Miyake à Yusuke Takahashi
Issey Miyake fait ses classes dans les salons d’Hubert de Givenchy avant de développer sa griffe à Tokyo. C'est à partir du milieu des années 70 qu'il définit son style propre. Dans les années 80, il travaille un plissé Fortuny infroissable qui deviendra une collection à part Pleats Please.
 
Issey Miyake propose des vêtements poids plume mais dotés d'une efficacité maximale pour protéger du froid, de la pluie ou du vent. Les tissus mêlent le tissage traditionnel avec des matières naturelles (cotons, laines) et les technologies les plus en pointe. Les sihouettes sont souples ou très architecturées. Les pantalons, fluides, semblent ultra légers. Quand ils sont matelassés et sanglés autour de la taille, ils donnent un air de samourai. Les coupe-vents translucides semblent légers comme des plumes, là où les costumes en laine froide noire seraient plus austères s'ils n'accueillaient pas des bandes argent.

Issey Miyake propose des vêtements poids plume mais dotés d'une efficacité maximale pour protéger du froid, de la pluie ou du vent. Les tissus mêlent le tissage traditionnel avec des matières naturelles (cotons, laines) et les technologies les plus en pointe. Les sihouettes sont souples ou très architecturées. Les pantalons, fluides, semblent ultra légers. Quand ils sont matelassés et sanglés autour de la taille, ils donnent un air de samourai. Les coupe-vents translucides semblent légers comme des plumes, là où les costumes en laine froide noire seraient plus austères s'ils n'accueillaient pas des bandes argent.

© PIERRE VERDY / AFP
Au fil du temps, le Miyake design studio de Tokyo devient un empire. Retiré depuis 1999, Issey Miyake passe le relais à Naoki Takisawa, qui cède en 2006 les rennes à Dai Fujiwara. Yusuke Takahashi prend pour la ligne homme le relais d’un groupe de designers.Yoshiyuki Miyamae est, quant à lui, à la tête de la ligne femme depuis 2011. 
Après des tailleurs-pantalons et manteaux pied-de-poule flanqués de bandes noires en stretch, pour le confort du mouvement, la collection se pare de tons vifs avec des manteaux laine et angora vert prairie, jaune blé, indigo, assortis de gants bicolores. Au rythme d'un mix expérimental aux sonorités écossaises apparaissent manteaux et vestes aux imprimés tartan multicolores, bleu, violet ,rose, rouge, ou gris. Les jupes et pantalons amples, noirs, cachent sous leurs plis des tissus à rayures. Le final est gai et léger, avec des jupes et pantalons extra-larges rayés de rouge et de vert, rehaussés d'élégants cols roulés près du corps.

Après des tailleurs-pantalons et manteaux pied-de-poule flanqués de bandes noires en stretch, pour le confort du mouvement, la collection se pare de tons vifs avec des manteaux laine et angora vert prairie, jaune blé, indigo, assortis de gants bicolores. Au rythme d'un mix expérimental aux sonorités écossaises apparaissent manteaux et vestes aux imprimés tartan multicolores, bleu, violet ,rose, rouge, ou gris. Les jupes et pantalons amples, noirs, cachent sous leurs plis des tissus à rayures. Le final est gai et léger, avec des jupes et pantalons extra-larges rayés de rouge et de vert, rehaussés d'élégants cols roulés près du corps.

© P. VERDY / AFP