Défilés masculins: Paris est dans l’attente des tendances de l’été 2013

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 26/06/2012 à 09H01
Défilé Kenzo pap printemps-été 2012 masculin, à Paris

Défilé Kenzo pap printemps-été 2012 masculin, à Paris

© F.Bukajlo. SIPA

5 jours de mode masculine, 3 de haute couture et 1 journée haute joaillerie… la mode est de retour. Les défilés milanais ont ouvert le bal du printemps-été 2013, c’est au tour de Paris de prendre le relais du 27 juin au 1er juillet. 48 défilés "in", 5 en "off" et une trentaine de marques, deux fois plus que la saison dernière, qui présentent en showrooms: Paris devient incontournable côté hommes.

La première journée est marquée par l'arrivée au sein du calendrier du tailleur londonien historique Hardy Amies. Elle se clôture avec le défilé de Raf Simons, qui présente sa collection pour sa griffe propre plus tôt que d'habitude dans le calendrier. Pour mieux se concentrer, ensuite, sur ses débuts le 2 juillet chez Dior en "haute couture". La première collection du créateur Belge - connu pour ses lignes sobres, parfois minimalistes – en haute couture chez Dior est l’évènement de cette fashion. "Raf", comme on l'appelle dans le milieu, était jusque-là surtout connu à Paris pour la mode masculine avant-gardiste qu’il réalise sous son propre nom et qu'il va continuer à développer en parallèle de la lourde responsabilité de D.A. chez Dior.

Arrivée discrète de Slimane chez Saint Laurent: une présentation pour happy few !
Yves Saint-Laurent déserte le calendrier, ne montrant sa collection qu'aux acheteurs. Son nouveau styliste Hedi Slimane préfère réserver le "buzz" de son grand retour dans la mode après cinq ans d'absence à son premier défilé féminin de la Fashion week d'octobre prochain, bien plus médiatisée, reconnaît la marque.

Des créateurs qui désertent les podiums et optent pour les présentations
Jean Paul Gaultier ne défile pas mais présente sa collection sur rendez-vous. L’opportunité pour les journalistes et acheteurs de voir les pièces vestimentaires, de plus près dans une ambiance plus intime! Même choix chez Alexis Mabille et Cerruti. A noter le retour de l'octogénaire Pierre Cardin, célèbre pour ses défilés fleuve, ainsi que ceux de Smalto et Tillmann Lauterbach dans le calendrier. On constate, cette saison, la disparition temporaire de la marque Arnys, qui vient d'être rachetée par LVMH.