Icosae et Sankuanz, premiers pas sur les podiums parisiens

Par @CocoJeammet Journaliste, responsable de la rubrique Mode de Culturebox
Mis à jour le 23/01/2017 à 10H25, publié le 18/01/2017 à 07H45
Les créateurs d'Icosae et de Sankuanz, premiers podiums parisiens janvier 2017

Les créateurs d'Icosae et de Sankuanz, premiers podiums parisiens janvier 2017

© DR

Parmi les 50 marques masculines qui défilent du 18 au 22 janvier 2017, deux foulent pour la première fois les podiums parisiens. La jeune marque parisienne Icosae et la marque Chinoise Sankuanz intègrent le calendrier présentant l'automne-hiver 2017-18.

Icosae, très jeune marque parisienne

Les créateurs parisiens Valentin et Florentin Glemarec ont créée Icosae en 2014. Les deux frères, qui ont étudié les Beaux-Arts à l'Ecole du Louvre, revendiquent un héritage de confection classique influencé par leur grand-père, tailleur en Grande-Bretagne.
Valentin et Florentin Glemarec, créateurs de la marque Icosae

Valentin et Florentin Glemarec, créateurs de la marque Icosae

© DR
La jeune marque de confection masculine, au savoir-faire traditionnel, cherche à revenir aux racines de la couture de luxe en gardant en mémoire les besoins de la clientèle masculine d'aujourd'hui, sans négliger les sous-cultures qui pèsent sur la société et la mode. Résultat : un look raffiné et élégant pour une silhouette cool et facile à porter.
ICOSAE SPRING SUMMER 2017
La déconstruction, la culture urbaine et les arts sont leur principale source d'inspiration : "Nous nous voyons comme des artistes visuels. Chaque collection veut préserver l'esthétique qu'une œuvre d'art doit susciter".

Sankuanz, rebelle mais bien dans son époque 

Né dans la province du Fujian en 1984, Shangguan Zhe a étudié le Design Graphique à l’Université du Xiamen dont il est diplômé en 2007. L'année suivante, il lance sa marque de prêt-à-porter masculin Sankuanz qu'il présente pour la première fois en 2013 à l'international. 

Shangguan Zhe, le créateur de Sankuanz

Shangguan Zhe, le créateur de Sankuanz

© DR
Basé dans la ville de Xiamen -très prisée par les artistes et les designers- Shangguan Zhe a été influencé par la culture pop qui lui était alors hors de portée. "La Chine n’était pas aussi ouverte qu’aujourd’hui. On allait dans les villes portuaires du sud de la Chine pour se procurer des sneakers ou des vidéos que nous regardions dans les lounge bars et des disques de seconde main passés en contrebande. Les agents de douanes trouaient les disques et cassettes ou découpaient les sneakers pour les rendre inutilisables. J’étais fasciné par les méchants et aspirais à ce que portaient les gangsters, voyous et hooligans. C’était ce que je préférais lorsque j’étais adolescent" explique le créateur.
SANKUANZ AW 2016
Son processus créatif pluridisciplinaire incorpore des éléments contradictoires à des collections haut de gamme. Tension et équilibre font parties de son univers qu’il exprime à travers l’utilisation contrastante de formes surdimensionnées et de coupes nettes. Le créateur utilise le graphisme pour la création d’imprimés ludiques et de couleurs audacieuses. Alliant des éléments d’art contemporain à des survêtements vintage et à des uniformes, il réinterprète le prêt-à-porter masculin avec un côté rebelle. Ses créations sont chargées de symboles grâce à des images évoquant les différentes sous-cultures. "Le monde est en train de changer à une vitesse effrénée à cause d’Internet. Les enfants sont plus positifs et intelligents qu’ils ne l’ont jamais été. Ils pensent de manière indépendante et ne sont plus utilisés par les autres. Je suis heureux de vivre dans une nouvelle ère" indique-t'il.