Pigalle, un streetwear métissé, coloré et cosmopolite, inspiré du quartier

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 23/01/2016 à 13H54
Pigalle Paris pap masculin ah 2016-17, à Paris......

Pigalle Paris pap masculin ah 2016-17, à Paris......

© YOAN VALAT/EPA/MaxPPP

Le mélange est roi chez Pigalle, marque lancée par un enfant du quartier et remarquée par des rappeurs outre-Atlantique. Des garçons de toutes origines dans ce défilé placé sous le signe d'Eros, mélange de streetwear et d'un esprit couture. Stéphane Ashpool -qui a remporté en 2015 le prix de l'Andam- et son collectif PainOchoKolat officient à la croisée du sport, de la musique et de la nuit.

Ses sweats à capuche et T-shirt barrés du logo noir et blanc Pigalle ont fait sa notoriété. Mais la griffe de ce designer autodidacte, organisateur de soirées et entraîneur de basket, est devenue en sept ans plus qu'un label streetwear adoptant une touche plus couture.
Pigalle Paris pap masculin ah 2016-17, à Paris.

Pigalle Paris pap masculin ah 2016-17, à Paris.

© YOAN VALAT/EPA/MaxPPP
"Ce qui me fait vraiment kiffer, c'est la diversité en général", raconte ce titi parisien. Sa marque de mode masculine, qui porte le nom de ce coin de Paris à la fois bobo et cosmopolite où il a toujours vécu, est le reflet d'une "jeunesse parisienne mixte, multiculturelle et créative". "J'adore le quartier. On dit que ça s'est embourgeoisé. Mais l'évolution ne me dérange pas tant qu'on garde un peu d'excentricité", dit ce trentenaire, né d'une mère danseuse, originaire d'ex-Yougoslavie, et d'un père anglais, sculpteur.
Pigalle Paris pap masculin ah 2016-17, à Paris..... © YOAN VALAT/EPA/MaxPPP
Sa collection automne-hiver 2016-17, présentée dans le calendrier off de la PFW, était placée sous le signe d'"Eros", écho à la réputation de ce quartier parisien aux multiples sex shops. Une sensualité qui se reflète dans les transparences ainsi que les broderies et les plissés réalisés par les ateliers des métiers d'art de Chanel. Rose pâle et saumon colorent pantalons ou veste façon peignoir portés avec des Clarks. "Ce sont des mecs très masculins qui acceptent leur féminité, leur douceur", explique Stéphane Ashpool.
Pigalle Paris pap masculin ah 2016-17, à Paris
La marque Pigalle Paris a été lancée en octobre 2008 par Stéphane Ashpool, avec l'ouverture d'une boutique multi-marques et avant-gardiste dans le quartier parisien où le fondateur a grandi et créé avec des amis un collectif créatif "Pain O Chokolat", officiant à la croisée du sport, de la musique et du monde de la nuit.
Pigalle Paris pap masculin ah 2016-17, à Paris....

Pigalle Paris pap masculin ah 2016-17, à Paris....

© YOAN VALAT/EPA/MaxPPP
Mix de streetwear et d'un esprit plus couture, Pigalle, marque au logo noir et blanc a rapidement développé ses propres lignes, présentées à chaque Fashion week masculine depuis 2009. Sa notoriété explose quand les rappeurs AêAP Rocky et Drake mais aussi Rihanna s'affichent avec le logo. La marque collabore avec Nike, Apple. 
Stéphane Ashpool, le créateur de Pigalle Paris, janvier 2016

Stéphane Ashpool, le créateur de Pigalle Paris, janvier 2016

© MARTIN BUREAU / AFP
Aujourd'hui, il a seulement trois boutiques -deux à Paris, une au Japon. L'assurance de vendre au "juste prix", explique le créateur. Qui, pour ces créations fabriquées à 70% en France, va de 150 à 3.000 euros. En juillet 2015, il remporte le prix de l'Andam récompensant les jeunes créateurs. A la clé, 250.000 euros et un an de conseils de Bruno Pavlovsky, président des activités mode de Chanel. Le dirigeant, qui assistait au défilé Pigalle, se dit "assez impressionné" par la personnalité de Stéphane Ashpool. "Il sait exactement où il veut aller. Il est prêt à faire bouger des montagnes et les montagnes bougent!". Le designer fourmille de projets mais ne veut pas d'une croissance à tout crin: Son objectif : créer un grand atelier pour y réaliser ses collections de A à Z et aider à "valoriser le travail à la main".

Un créateur multi-casquettes

Ce basketteur se mêle aussi d'éducation. L'été 2015, les mannequins de son défilé "Ensemble" étaient des adolescents du quartier, pour qui il est à la fois entraîneur et "grand frère", et qu'il a emmenés en voyage aux Philippines. Cet ancien élève turbulent aimerait un jour créer une école. Et s'imagine même maire du 9e. Dans un Paris meurtri par les attentats, il juge qu'il faut "s'entremêler un peu mieux" et "soigner les plaies avec des gens qui ont une nouvelle façon de faire".
Le créateur Stéphane Ashpool pour PIgalle Paris

Le créateur Stéphane Ashpool pour PIgalle Paris

© MARTIN BUREAU / AFP

Les quartiers Parisiens revendiquent leur singularité 

A l'instar de Pigalle, les quartiers du nord de Paris s'affichent désormais fièrement dans la mode : la réalisatrice Maïwenn arborait un t-shirt "Belleville Hills" au dernier Festival de Cannes, tandis que la marque Andrea Crews vient d'organiser un défilé en l'honneur de Barbès.
Andrea Crews pap masculin ah 2016-17, à Paris.

Andrea Crews pap masculin ah 2016-17, à Paris.

© Olesya Okuneva