Fashion week, l'image du jour : tous au boulevard Barbès avec Andréa Crews

Par @CocoJeammet Journaliste, responsable de la rubrique Mode de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 22/01/2016 à 08H15
Andrea Crews pap masculin ah 2016-17, à Paris.

Andrea Crews pap masculin ah 2016-17, à Paris.

© PIXELFORMULA / SIPA/SIPA

Sur les podiums de la 2e journée, Andrea Crews. Le collectif remporte mon coup de coeur. Exit la grisaille et vive la couleur ! Cette collection tonique, au graphisme chatoyant, emprunte son vestiaire aux habitants du quartier multiculturel de Barbès à Paris. Ici, on est bien loin de l'uniformité dominante de la PFW ! C'est une mode engagée.

Barbès est un quartier parisien cosmopolite, en transformation constante, qui incarne l'énergie de la créatrice à travers sa mixité culturelle et générationnelle. Dans une note donnée aux invités, Maroussia Rebecq explique que "cette collection se lit à la manière de la traversée du boulevard". Pour ce faire, elle emprunte aux habitants du 18e arrondissement leur vestiaire pour aller défiler au sommet d'un immeuble du 15e. Le tout sur la musique rythmée de Tshegue.
Andrea Crews pap masculin ah 2016-17, à Paris.

Andrea Crews pap masculin ah 2016-17, à Paris.

© Olesya Okuneva
Combinant plusieurs aspects de la création contemporaine, Andrea Crews présente et met en scène ses collections sous forme de performances, de happenings et de vidéo clips. En opposition à l’uniformité dominante, elle met en valeur la créativité personnelle, l’expérimentation et l’indépendance. Son style est oversize, unisexe, coloré et audacieux, il joue avec les mélanges de matières, les imprimés forts et le détournement des codes vestimentaires. 
Andrea Crews pap masculin ah 2016-17, à Paris

Andrea Crews pap masculin ah 2016-17, à Paris

© Olesya Okuneva
Ici, les couvertures à fleurs géantes se fondent dans des vestes de survêt rallongées, tandis que la fausse fourrure rose, jaune et lavande se mêle aux tissus techniques de couleur blanc ciment ou kaki lustré. Les tapis persans se plaquent sur des blousons de cuir upcyclés, dont le noir se pique de formes graphiques émeraude, rubis ou or. Ils se portent tantôt mini, tantôt oversize. Les couleurs fauves des rideaux de fer des bazars peints par l'artiste graffeur Saeio sont imprimées sur le velours peau de pêche des joggings de danse et des foulards des mamas. De vrais-faux sacs griffés sont iarborent des visages des beautés orientales.
Andrea Crews pap masculin ah 2016-17, à Paris 

Andrea Crews pap masculin ah 2016-17, à Paris 

© PIXELFORMULA / SIPA/SIPA

Une mode décomplexée et colorée

Andréa Crews est un collectif mené par Maroussia Rebecq depuis 2002, qui agit entre art et mode en fédérant stylistes, dessinateurs, musiciens, vidéastes et performers.
Les créatrices du collectif Andrea Crws, janvier 2016 à Paris

Les créatrices du collectif Andrea Crws, janvier 2016 à Paris

© Thibault Camus/AP/SIPA
La créatrice détourne les codes de la mode, grâce à sa démarche innovante d’upcycling et son style streetwear couture. L’upcycling est un procédé qui consiste à couper, assembler et transformer des vêtements existants pour en faire des pièces nouvelles. Ce savoir-faire est réalisé artisanalement dans son atelier parisien.
Andrea Crews ah 2015-16, à Paris
Andrea Crews est précurseur d’une mode décomplexée, colorée, qui se décline en deux lignes - High Street et la ligne artisanale - réalisées dans son atelier parisien du marais.