Fashion week, l'image du jour : Jason Basmajian renoue avec l'élégance sophistiquée de Cerruti 1881

Par @CocoJeammet Journaliste, responsable de la rubrique Mode de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 23/01/2016 à 08H31
Cerruti 1881 pap ah 2016-17, à Paris...

Cerruti 1881 pap ah 2016-17, à Paris...

© Thibault Camus/AP/SIPA

Au 3e jour des défilés, la première collection de Jason Basmajian pour Cerruti 1881 était attendue. Fidèle à l'esprit de l'enseigne, créée par Nino Cerruti en 1967, le créateur revisite les standards masculins en captant l’esprit sartorial cher à la griffe. C'est un subtil mélange entre rigueur et souplesse des coupes, mâtiné de sensualité apportée par des tissus raffinés. Chic et décontracté.

"Cerruti a toujours été le symbole de l’élégance sophistiquée au masculin. A la fois détendue et confiante, la signature tailleur de la maison se concentre sur la coupe, les tissus et les textures. D’un chic discret mais bien réel, cette collection est un antidote aux tendances de mode actuelles", déclare le nouveau directeur de la création. 
Cerruti 1881 pap ah 2016-17, à Paris..

Cerruti 1881 pap ah 2016-17, à Paris..

© FRANCOIS GUILLOT / AFP
Pas de défilé mais une présentation d'une trentaine de silhouettes. Ici, les costumes aux coupes impeccables alternent avec des manteaux trois quarts  aux revers larges, portés sur des pantalons qui ne dépassent pas les chevilles. Le créateur capte l’esprit sartorial cher à la griffe : ce mélange entre rigueur et souplesse des coupes, mâtiné de sensualité apportée par des tissus raffinés. A noter des jeux sur les textures : tantôt lisses ou nerveux, tantôt rugueux ou polis, les textiles utilisés s’inspirent de matières minérales tels que le granite, le marbre et le métal. Cotons sergés, flanelles aériennes de cachemire, laines torsadées, tweeds bicolores, cuirs au touché onctueux et peaux lainées sont au menu. L’homme Cerruti aime le confort et la beauté de vêtements essentiels : la parka sport est gansée de cuir et les pardessus et blousons sont réversibles. Côté pile, du shearling associé à du Nylon. Côté face, un duo de flanelle et de cuir.
Cerruti 1881 pap ah 2016-17, à Paris.....

Cerruti 1881 pap ah 2016-17, à Paris.....

© Thibault Camus/AP/SIPA
Le soir se conjugue en satin noir, omniprésent sur les cols, les revers et les boutons habillent un blazer taillé dans un épais jacquard de soie bicolore, un pardessus sombre ou un smoking urbain. La palette des couleurs adopte des nuances de gris, de marrons, un rouge Burgundy, des camaïeux de bleus et un noir profond.

Un bel ouvrage que l'on retrouve sur les accessoires fabriqués en cuir de vachette lisse ou grainé pour les chaussures. Les sacs à dos, en tissus chinés exclusifs, font échos aux cravates en tricot de soie ou en soie grattée parées de motifs fondus.
Cerruti 1881 pap ah 2016-17, à Paris

Cerruti 1881 pap ah 2016-17, à Paris

© FRANCOIS GUILLOT / AFP

Un créateur américain pour une maison italienne

Jason Basmajian, originaire de Boston, a vécu à New York, Paris, Milan et Londres. Il a rejoint Cerruti 1881 comme Chief Creative Officer en octobre 2015. Auparavant nommé directeur de la création chez le tailleur britannique Gieves & Hawkes en janvier 2013, il est passé auparavant par Brioni, ST Dupont, Donna Karan et Calvin Klein.

Jason Basmajian a rejoint cette maison fondée en 1881 par Antonio Cerruti. Au départ, c'est un atelier de tissage installé à Biella, une ville italienne réputée pour son riche patrimoine en laine et tissu de qualité. Au fil des décennies, la marque a produit une gamme de vêtements masculins qui reste fidèle à son éthique : tissus raffinés, artisanat méticuleux et conception intelligente. Une marque destinée aux hommes qui apprécient le style et l'élégance mais aussi la qualité du tissu et des finitions.