Dans les 4 capitales mondiales, la mode de demain est dans les starting-blocks

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 05/01/2015 à 11H52
Dolce Gabbana pap masculin pe 2015, à Milan...

Dolce Gabbana pap masculin pe 2015, à Milan...

© TIZIANA FABI / AFP

Ce sont les défilés qui dictent la mode de demain. Pour tout savoir des tendances, voici les dates des prochaines fashion weeks. L'année débute avec les défilés du prêt-à-porter masculin automne-hiver 2015-16 à Londres (9 au 12 janvier), puis Milan (17 au 20 janvier) et Paris (21 au 25 janvier) avant d'enchaîner avec la haute couture printemps-été 2015.

Si New York n'est pas pour l'instant inscrite dans ce calendrier, le Council of Fashion Designers of America -qui organise la semaine de la mode new-yorkaise-  souhaite rejoindre Londres, Paris et Milan dans la liste des capitales de la mode dédiées à l’homme en organisant sa fashion week consacrée au menswear. A l'heure actuelle, une dizaine de collections masculines défilent à New York mais au sein de la fashion week féminine.
Diane von Furstenberg en 1972

Diane von Furstenberg en 1972

© Roger Prigent
En septembre 2014, la créatrice Diane von Furstenberg, présidente du CFDA, indiquait à l'AFP que des changements étaient en cours. "Menswear, oui, nous parlons, nous discutons des hommes, et nous sommes sur le projet". Elle mentionnait également d'autres nouveautés : "A la fin de la High line (la coulée verte de New York près de l'Hudson), il y a un énorme projet de développement immobilier (...) et il y aura une maison pour les fashion shows. Mais ce ne sera pas avant 2017-2018.

La fashion week de New York va déménager
 
La fashion week de New York, installée depuis 2010 au Lincoln Center, va devoir déménager car elle gêne la tranquillité du parc où elle plantait ses tentes. Le bail qui courait jusqu'en février 2015, avec prolongation possible jusqu'en 2020, ne sera pas renouvelé, en vertu d'un accord judiciaire en date du 12 décembre 2014.
Défilé J.Mendel pap pe 2015 au théâtre du Lincoln Center à New York

Défilé J.Mendel pap pe 2015 au théâtre du Lincoln Center à New York

© Frazer Harrison / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Les tentes étaient de moins en moins populaires, et un tiers seulement des défilés s'y tenaient encore, les autres étant organisés ailleurs dans la ville. L'accord fait suite à une plainte déposée en mai 2013 contre la ville de New York et le service des parcs, responsable du parc Damrosch situé au Lincoln Center, où s'installaient deux fois par an la fashion week et ses milliers de participants. Un collectif avait dénoncé cette utilisation du parc, mettant en avant les dégâts causés aux arbres et plantations, et la gêne pour le public. A l'expiration du bail, "les organisateurs de la fashion week devront quitter les lieux et enlever toutes les tentes et autres équipements de la fashion week dans le parc", précise l'accord de la Cour suprême de l'Etat de New York. A charge désormais pour les organisateurs de trouver un nouveau lieu pour les défilés, et ce dès septembre 2015.
 
John Galliano va booster la fashion de Londres
                                                  
L'ancien couturier de Dior, nommé D.A. chez Maison Martin Margiela, en octobre 2014, a choisi de présenter "de façon exceptionnelle" sa collection haute couture le 12 janvier 2015 dans la capitale britannique.... au moment des défilés de la mode masculine. Le show était prévu dans le programme de la semaine de la haute couture à Paris, du 25 au 30 janvier.

La raison de ce choix, la griffe l'explique par des motivations d'ordre "personnel", un retour aux "origines" pour le couturier britannique qui a fait ses études et commencé sa carrière à Londres mais aussi par la tradition des tailleurs londoniens de Savile Row. Ce show -qui marque le retour sur les podiums du couturier de 54 ans- sera présenté devant une centaine de personnes. La collection haute couture de Margiela sera visible à Paris, "sur rendez-vous", pendant la semaine de la haute couture mais hors programme officiel.
John Galliano en octobre 2014.

John Galliano en octobre 2014.

© Patrick Demarchelier/AP/SIPA
La Fédération française de la couture a retiré le défilé MMM de son calendrier. "C'est l'application des règles. Dans le calendrier de la couture ne sont présentées que des collections inédites, qu'on n'a pas vues avant", a expliqué à l'AFP Stéphane Wargnier, président exécutif de la Fédération française de la couture.
Maison Martin Margiela, le pap printemps-été 2015, à Paris
La maison fondée à Paris en 1988 par le créateur belge Martin Margiela, jouit depuis fin 2012 de l'appellation haute couture, une dénomination parisienne répondant à des critères précis, délivrée par le ministère de l'Industrie chaque année. En 15 ans chez Dior, le Britannique a exprimé une fantaisie et une énergie créatrice hors du commun, orchestrant des défilés somptueux et extravagants. Le monde de la mode  attend avec impatience de découvrir son travail chez Margiela, maison connue pour cultiver un certain anonymat -goût du secret de son fondateur, personnel habillé en blouse blanche- et pour son avant-gardisme.
 
Après l'homme, la haute couture, puis la femme
 
La tournée masculine terminée, c'est au tour de la haute couture printemps-été 2015 de défiler à Paris du 25 au 30 janvier 2015. Un mois plus tard, la femme prend le relais avec les défilés du prêt-à-porter automne-hiver 2015-2016 : New York (du 12 au 19 février 2015), Londres (du 20 au 24 février 2015), Milan (du 25 février au 3 mars 2015) puis Paris (du 3 au 11 mars 2015).
              
A Milan, Giorgio Armani soutient la jeune création
 
A l’occasion de la fashion week féminine de Milan, Giorgio Armani va offrir le temps d’un défilé son Armani/Teatro à Edmund Ooi. Cette volonté de soutenir la créativité des jeunes designers italiens se poursuit avec cette 7e saison. Originaire de Malaisie, Edmund Ooi a remporté le prix du meilleur designer avant-gardiste à 19 ans. Il a poursuivit sa formation à Anvers où il vit et travaille actuellement. Sa curiosité et sa sensibilité artistique s’expriment à travers des créations époustouflantes, pleines de détails et aux lignes strictes.
Giorgio Armani pap ah 2014, à Milan

Giorgio Armani pap ah 2014, à Milan

© GIUSEPPE CACACE
"Ce projet vise à soutenir la nouvelle génération de créateurs, depuis quelques saisons déjà, et continue de me passionner car il me permet de voir se réaliser de façon concrète leur passion et de garder une vue d’ensemble sur ce milieu. Le Designer Edmund Ooi est le talent que j’ai choisi pour cette saison. Je lui souhaite un brillant avenir” dit Giorgio Armani. "Je suis très honoré d’avoir été choisi par Giorgio Armani pour présenter ma collection lors d’un défilé au sein de son superbe Armani/Teatro. Je n’ai pas de mot pour exprimer la reconnaissance qu’un jeune designer comme moi peut ressentir à l’opportunité de présenter son travail et ses valeurs au monde entier ”, a confié Edmund Ooi.