Icosphère, Officine Générale et Umit Benan : 3 créateurs prometteurs à suivre

Par @CocoJeammet Journaliste, responsable de la rubrique Mode de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 14H52, publié le 16/01/2014 à 21H12
Les créateurs Julia Smith, Pierre Macéo et Umit Benan, les 3 nouveaux créateurs présents à la semaine de la mode parisienne de janvier 2014 où ils présentent leurs vestiaire masculin pour l'automne-hiver 2014-2015. 

Les créateurs Julia Smith, Pierre Macéo et Umit Benan, les 3 nouveaux créateurs présents à la semaine de la mode parisienne de janvier 2014 où ils présentent leurs vestiaire masculin pour l'automne-hiver 2014-2015. 

© DR

Cette saison, les jeunes marques Icosphère, Officine Générale et Umit Benan intègrent pour la première fois le calendrier officiel de la mode masculine pour l’automne-hiver 2014-2014. Voici 3 jeunes créateurs à découvrir sur les podiums parisiens pendant cette semaine de la mode.

L'intérêt ne cesse de grandir pour la mode masculine et de plus en plus de maisons, françaises, européennes ou asiatiques, demandent leur place dans le calendrier des défilés à la Fédération de la couture et du prêt-à-porter. Le marché masculin s'est beaucoup développé, ces dernières années. Si avant les hommes achetaient quand ils avaient besoin de vêtements maintenant ils ont eux aussi des impulsions d'achat comme les femmes. Résultat : une mode masculine moins codifiée, car dans certains secteurs, les hommes ne sont plus obligés de porter un costume pour travailler, donc des styles qui se mélangent, tout comme les matières.

Icosphère : la pureté des formes de Julia Smith
Derrière la marque Icosphère se cache la styliste et directrice artistique britannique Julia Smith.
Julia Smith, la créatrice d'Icosphère

Julia Smith, la créatrice d'Icosphère

© DR
Elle a été découverte par le baron Charles de Sainte Fare qui avait eu auparavant comme styliste Karl Lagerfeld, Jean-Charles de Castelbajac et Gianfranco Ferre. En 2008, Julia Smith crée sa marque Icosphère. Ses collections sont inspirées de ses passages remarqués chez les plus grands comme Givenchy, Trussardi, De Fursac ou Marithé + François Girbaud ainsi que de ses longues expériences à l'international. C'est au Japon qu'elle acquiert son influence majeure : son sens des proportions, la sobriété et la pureté des formes. Elle allie tradition et modernité dans ses collections à l'image de la marque : pure, élégante, moderne, et tournée vers le futur. Réponse le samedi 18 janvier sur les podiums.
Icosphère pap printemps-été 2014

Icosphère pap printemps-été 2014

© Anne Combaz
Officine Générale : Pierre Mahéo oscille entre terre et mer
C'est une histoire de famille, entre terre et mer. D'un côté, un grand-père tailleur, entouré de vieilles machines à coudre Singer, de l'autre, un grand-père ostréiculteur, toujours en vêtement de travail habillé d’un pantalon de toile, d’une chemise en chambray et d’une lourde veste de travail.
Pierre Macéo, le créateur d'Officine Générale

Pierre Macéo, le créateur d'Officine Générale

© DR
A 38 ans, Pierre Mahéo, qui n'a pu choisir entre ces deux influences, créé en janvier 2012, Officine Générale. La marque mêle patrimoine du vêtement de travail à des coupes classiques. Chaque détail, chaque poche, chaque surpiqure remplit une fonction et sert le confort de son propriétaire. Le vestiaire combine tailoring workwear et militaire. Les tissus proviennent du Japon, de l'Angleterre ou d'Italie : Oxford, chambray, popeline pour les chemises et vestes en flanelle, toile de laine ou cashmere et coton... Pierre Mahéo a travaillé pour de grandes maisons de mode de l'Italie et de la France. Après deux saisons sa marque est déjà disponible à partir dans 45 magasins dans le monde. Réponse le dimanche 19 janvier sur les podiums.
Officine Générale pap automne-hiver 2013-2014

Officine Générale pap automne-hiver 2013-2014

© DR
Umit Benan,  un homme de contrastes
Le créateur d'origine turque né à Stuttgart, en 1980, qui a grandi à Istanbul, voulait être cinéaste… avec l’envie de raconter des histoires. Pour lui, il n’y a pas de distinction réelle entre la vie, la fantaisie et la fiction : « Je suis intéressé par les contrastes" dit Umit Benan qui a lancé sa ligne éponyme en 2009. 

© DR
Après l'obtention de diplômes en Suisse et aux Etats-Unis, il travaille pour des designers à New York et Milan, où il s'installe en 2006. Il lance sa ligne éponyme en 2009 et gagne, l’année suivante, un concours au Pitti Uomo. Son inspiration trouve ses racines dans cette ville chaotique, pleine de contrastes, qu'est Istanbul. "Je n'aime pas la perfection " dit Umit Benan qui construit, à chaque saison, une histoire fictive autour du personnage qu'il a en tête et des questions qui le touchent. Réponse le dimanche 19 janvier sur les podiums. 
Umit Benan pap printemps-été 2014 

Umit Benan pap printemps-été 2014 

© DR