Diaporama 10 photos
Par Corinne Jeammet (avec AFP) @Culturebox

Défilés masculins à Paris : charmée par l'esprit bohème de Yohji Yamamoto

Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 17/01/2014 à 11H01

Je clôture ma 2e journée des défilés masculins pour l'hiver 2014-2015 avec Yohji Yamamoto. Quel bonheur, ce sera mon coup de coeur du jour. Oublié le noir si cher au créateur japonais, cette saison voici de la couleur en tonalités fondues subtiles et en imprimés mixtés dans un esprit bohème et poétique. Et, toujours ce travail de déconstruction du vêtement avec des zips judicieusement placés.

  • Yohji Yamamoto pap ah 2014-2015, à Paris
    01 /10
    Yohji Yamamoto pap ah 2014-2015, à Paris
    Les collections du créateur japonais Yohji Yamamoto sont le plus souvent poétiques et mélancoliques et celle-ci peut-être encore plus que les autres. La cabine du défilé est toujours intéressante : ses mannequins, avec barbe, cheveux longs ne ressemblent pas à ceux des autres défilés. A retenir cette saison, pas une seule silhouette noire... que des imprimés, que le créateur mixe sans limite. Voici de grosses fleurs colorées qui se mélangent à du camouflage, des grappes de raisin entourées de serpents, des têtes de mort revisitées accompagnées de grosses roses rouges ou jaunes. Yohji Yamamoto déconstruit le vêtement, en plaçant des zips puis des cordes sur des manches et dans le dos ou en inventant de nouvelles pièces, le manteau-robe ? Les coupes sont fluides, larges, oversize, pour les pantalons comme pour les manteaux ou les grandes tuniques.   
    © FRANCOIS GUILLOT / AFP
  • Issey Miyake Men pap ah 2014-2015, à Paris
    02 /10
    Issey Miyake Men pap ah 2014-2015, à Paris
    Chez le Japonais Issey Miyake, Yusuke Takahashi présentait sa seconde collection pour la ligne masculine. Slogan maison cette saison : "Beyond the mirrors". Le créateur tire son inspiration des merveilles de la nature et des paysages qu'il a vu en Islande : grands espaces, volcans, glaciers, arcs en ciel, aurore boréale et lumières néonisantes sont au programme. C'est le portrait d'un homme des extrêmes qui aiment les couleurs psychédéliques électriques. Des silhouettes, dans des dégradés de orange, évoquent les éruptions volcaniques. D'autres looks sont dominés par le bleu, inspirés par l'aurore boréale. Il y a aussi des tissus brillants, comme du lamé, les fameux plissés Miyake et du tissu qui donne l'impression d'être du papier froissé. Les coupes sont larges (grands ponchos en laine) aussi bien pour les pantalons que pour des bermudas portés sur des collants, très colorés. 
    © PATRICK KOVARIK / AFP
  • Dries Van Noten pap ah 2014-2015, à Paris
    03 /10
    Dries Van Noten pap ah 2014-2015, à Paris
    Le créateur belge ose faire porter du rose aux hommes, même du flashy, pour un pantalon, un imperméable, une veste croisée.... Après avoir exploité différentes nuances de cette couleur (jusqu'au mauve pour de la fourrure), il passe au bleu, au jaune puis au vert. Ils sont associés à des tons sombres, en version brute ou tie and dye. Dries Van Noten propose des pièces casuals (bombers, bermuda large, pantalon avec des empiècements) et d'autres aux coupes plus classiques (manteaux, chemise à jabot, vestes croisées). Le styliste mixe des vêtements que l'on n'imaginerait pas forcément ensemble, comme un pantalon large noir avec une veste en velours chic et près du corps.
    © PATRICK KOVARIK / AFP
  • Rick Owens pap ah 2014-2015, à Paris
    04 /10
    Rick Owens pap ah 2014-2015, à Paris
    Chez Rick Owens, pas de shows spectaculaires cette fois-ci mais un défilé pour ces messieurs qui ressemblent à des guerriers, le plus souvent habillés de cuir. Les mannequins font penser tour à tour à des chevaliers du Moyen-Age, à des samouraïs, voire à des combattants : de grandes robes font penser, en effet, à des cottes de maille. Elles sont portées avec un bermuda large couvert d'une grande tunique oversize. Elles défilent aux côtés de grandes combinaisons qui s'arrêtent aux genoux. Mais il y a aussi des pièces faciles à porter, comme des manteaux longs bien enveloppants. Le créateur américain est connu pour ses habits agressifs et sa passion du cuir et du noir. Mais pas seulement : voici aussi du marron, du gris clair, du beige, du prune. Au pied des mannequins, des chaussures à l'épaisse semelle blanche, au bout caoutchouc qui montent jusqu'aux genoux comme des bottes. Sur la tête, des foulards noués ou des cagoules qui tombent en drapé sur les épaules.
    © FRANCOIS GUILLOT / AFP
  • 3.1 Philipp Lim pap ah 2014-2015, à Paris
    05 /10
    3.1 Philipp Lim pap ah 2014-2015, à Paris
    Le styliste Philip Lim, américain d'origine chinoise, a présenté sa collection pour sa marque 3.1. La collection précédente, le styliste avait trouvé son inspiration dans le surf des années 70, cette fois-ci, le même jeune homme cool est un urbain qui se déplace en ville. Il veut être élégant, sans renoncer à son confort : les manteaux en laine, comme les pulls, sont oversize. Pour un rendez-vous, il a créé un costume bleu, avec des empiècements marine sur les épaules, à porter décontracté sur un gros pull coloré. Sur une chemise, un pantalon et une veste marine, il a représenté, presque ton sur ton, des fleurs couleur indigo.
    © FRANCOIS GUILLOT / AFP
  • Kolor pap ah 2014-2015, à Paris
    06 /10
    Kolor pap ah 2014-2015, à Paris
    C'est la première fois que j'assistais au défilé Kolor et ce fut une belle surprise. Portant une attention minutieuse aux détails, de la coupe aux tissus, ce créateur japonais propose des silhouettes masculines modernes, avec de très belles finitions. Un vestiaire classique revisité au confort sophistiqué. Junichi Abe est diplômé en design du Bunka Fashion College à Tokyo. Il a participé au lancement de Junya Watanabe et après cinq années passées chez Comme des Garçons, il fonde une marque appelée «CMPP» avec trois autres designers. Une aventure qui a duré dix ans. En 2004, il établi sa propre marque Kolor. Son concept : produire une pièce qui une fois terminée propose le meilleur équilibre entre le tissu, le modèle, le prix et la tendance du moment. 
    © DR
  • Louis Vuitton pap ah 2014-2015, à Paris
    07 /10
    Louis Vuitton pap ah 2014-2015, à Paris
    L'homme Vuitton, imaginé par le Britannique Kim Jones (désormais seul aux manettes), est en balade : après le Bouthan et la traversée des Etats-unis dans les précédentes collections, le voici en Amérique du Sud. De fines rayures colorées font penser aux tissus péruviens. Pulls et manteaux portent d'épaisses bandes. L'accent est mis sur la qualité des matières, très luxe. Quand il quitte son costume, et même quand il met des chaussures de randonnée, cet aventurier reste élégant, dans de superbes pulls, manteaux ou blousons, sans oublier la maroquinerie: désormais, il faut opter pour les sacs en damier bleu.
    © PATRICK KOVARIK / AFP
  • Damir Doma pap ah 2014-2015, à Paris
    08 /10
    Damir Doma pap ah 2014-2015, à Paris
    Damir Doma pap ah 2014-2015, à Paris © PIXELFORMULA/SIPA
  • Boris Bidjan Saberi pap ah 2014-2015, à Paris
    09 /10
    Boris Bidjan Saberi pap ah 2014-2015, à Paris
    Boris Bidjan Saberi pap ah 2014-2015, à Paris © Christophe Ena/AP/SIPA
  • Julius pap ah 2014-2015, à Paris
    10 /10
    Julius pap ah 2014-2015, à Paris
    Julius pap ah 2014-2015, à Paris © Remy de la Mauviniere/AP/SIPA