La Fashion Week est de retour à Paris avec le prêt-à-porter printemps-été 2018

Par @CocoJeammet Journaliste, responsable de la rubrique Mode de Culturebox
Mis à jour le 16/10/2017 à 15H48, publié le 25/09/2017 à 12H46
Lanvin printemps-été 2017, à Paris

Lanvin printemps-été 2017, à Paris

© PATRICK KOVARIK / AFP

Paris prend le relais de Milan pour 8 jours au cours desquels se succèdent 83 défilés printemps-été 2018 et 27 présentations du 25 septembre au 3 octobre 2017. 23 nationalités sont représentées dans le cadre des défilés. Une Paris Fashion Week qui sera scrutée suite à la venue de griffes new-yorkaises et les débuts de nouveaux directeurs artistiques de cinq maisons sur les podiums.

Outre les grands noms qui font sa réputation, la Paris Fashion Week accueille chaque saison de nouveaux venus qui défilent pour la première fois dans le calendrier officiel. Découverte des univers de ces cinq marques avant leurs shows.

Lacoste, Joseph Altuzarra, Thom Browne, Victoria/Tomas, Wendy & Jim

A l'instar des créateurs Proenza Schouler et Rodarte, qui ont délaissé New York pour Paris en juillet 2017, la traversée de l’Atlantique se poursuit pour trois griffes défilant habituellement à New York. Un choix motivé notamment par la grande visibilité qu'offre la PFW avec son programme prestigieux attirant journalistes et acheteurs du monde entier. 
Les créateurs des marques Lacoste, le duo de Wendy&Jim, Joseph Altuzarra, Thom Browne et le duo de Victoria/Tomas

Les créateurs des marques Lacoste, le duo de Wendy&Jim, Joseph Altuzarra, Thom Browne et le duo de Victoria/Tomas

© DR
A l’occasion de ses 85 ans, la marque au crocodile capitalise sur son héritage et revendique son ADN d’élégance décontractée à la française. Le défilé sera le premier des événements qui célèbreront le 85e anniversaire de Lacoste. Joseph Altuzarra, qui fréquente la Fashion Week de New York depuis 2008, fait lui aussi la traversée. Le couturier français s’inspire de ses racines multiculturelles afin d’imaginer des collections élégantes. Le créateur américain Thom Browne tiendra également son premier défilé féminin à Paris. Il y défile depuis plusieurs saisons déjà mais dans le calendrier masculin.

Victoria/Tomas est une marque française fondée en 2012 par Victoria Feldman et Tomas Berzins. Repérée par Culturebox en 2015 lors de leur passage à Designers Apartment, c'est une jeune maison à suivre de près. Le choix des matériaux et la rigueur dans le suivi de production lui permettent de se prévaloir du label qualité Made in France. Enfin, déjà présents en off à Paris, la marque Wendy&Jim intègre elle aussi le calendrier. Basée à Vienne, cette maison autrichienne a été créée par Hermann Fankhauser et Helga Ruthner.

Chez Givenchy, Carven, Ungaro, Guy Laroche, Lanvin et Chloé, de nouveaux D.A.

Il y aura plusieurs retours de maisons historiques, sous l’impulsion d'un nouveau directeur artistique. Givenchy présentera le premier défilé de l’ère Clare Waight Keller (venue de chez Chloé) sous la forme d’un show mixte homme et femme. La Britannique s'est précédemment illustrée par une mode à la féminité bohême inspirée des années 1970. Suite au récent mercato de créateurs, Serge Ruffieux (Carven), Marco Colagrossi (Ungaro), Natacha Ramsay-Levi (Chloé), Olivier Lapidus (Lanvin) et Richard René (Guy Laroche) feront leur premier pas dans une nouvelle maison.

Des retours et des absents 

Qui dit renouvellement dit également absents… Etaient là la saison automne-hiver 2017-18 mais sont cette fois-ci absentes les griffes Nehera, A.P.C., Paule Ka, Wanda Nylon, Maison Rabih Kayrouz, Barbara Bui et Courrèges, qui vient de se séparer de son duo créatif, Sébastien Meyer et Arnaud Vaillant.

De son côté, la marque belge Véronique Branquinho a mis un terme à son activité pour une période indéterminée.

Saint Laurent à l'honneur de 2 musées

Le défilé Saint Laurent revêtira une dimension particulière, après la récente disparition de Pierre Bergé, ancien compagnon d'Yves Saint Laurent et cofondateur de la maison, alors que deux musées dédiés au couturier s'apprêtent à ouvrir à Paris et Marrakech. 

Des mannequins scrutés à la loupe

Cette PFW sera l'occasion d'observer si la charte de bonnes pratiques destinée à mieux protéger les mannequins est bien appliquée. Elle a été signée début septembre par la maison Kering (Balenciaga, Stella McCartney, Alexander McQueen) et LVMH (Christian Dior, Louis Vuitton, Loewe, Céline, Givenchy, Kenzo). Les deux géants du luxe se sont engagés, entre autres mesures, à ne pas recourir à des mannequins de moins de 16 ans et de taille inférieure à 34, et à mieux encadrer le travail des mannequins âgés de 16 à 18 ans.

Designers Apartment, tremplin pour 12 jeunes talents

Pour aider les jeunes créateurs à se faire connaître, la Fédération de la Couture et de la mode, organisatrice de la Fashion week, a mis en place depuis octobre 2012 un showroom qui se tient du 27 septembre au 2 octobre. Cette saison pour sa 11e édition, 12 créateurs ont été retenus : Afterhomework (Paris), Coralie Marabelle, Dawei, Kenta Matsushige, Mazarine Paris, MiniMe ParisQuoi Alexander, Victoria /Tomas et Wilfried Lantoine, ainsi que DA/DA Diane DucasseProëmes de Paris et Savoar Fer, trois marques dont ce sera la toute première participation. 

De cet incubateur, dont l’accompagnement se poursuit au–delà du showroom, ont émergé entres autres : Yiqing Yin, Christine Phung, Y/Project, Koché, AVOC et Wanda Nylon. Certaines de ces marques ont été primées par l’ANDAM, d'autres ont intégré le calendrier officiel des collections ou celui de la haute couture. L’une d’entre elle a même été labellisée.

Evénements, salons pro et ouvertures de boutiques

En partenariat avec la Fédération de la haute couture et de la mode et avec le soutien de la mairie de Paris, un défilé L'Oréal le 1er octobre sur les Champs-Elysées sera ouvert à tous : 60 mètres de catwalk et une collection autour du thème de Paris à travers 19 maisons de couture partenaires pour 70 looks présentés. Autre show d'envergure, celui d'Etam dont ce sera la 10e édition. Le live show, où défilleront 80 mannequins, sera suivi du French Liberté Festival, premier festival musical de la Fashion Week où les artistes - NTM, Anne-Marie, Alice Merton, La Femme, Gabriel-Kane - se produiront sur scène. Les deux évènements seront retransmis en live sur etam.com.
ETAM LIVE SHOW 2017, le film teaser avec Constance Jablonski

En marge de la PFW, des showrooms gravitent - Americans in Paris (Etats-Unis), Berlin showroom (Allemagne), London Show Rooms (Grande-Bretagne), Swedish Fashion Now (La Suéde), Fashion Forward Dubai... - ainsi que les salons professionnels -Tranoï, Première Classe, Paris sur Mode et Vendôme Luxury. Outre les 83 défilés, 27 présentations se déroulent aussi dans le cadre du calendrier officiel (17 nationalités représentées).  

Du 26 septembre au 14 octobre, l’Atelier Blancs Manteaux présente la collection de sacs à dos japonais Randsellier®. Véritable institution au Japon issue des randoseru, ces iconiques cartables en cuir, la marque nippone modernise cet intemporel mode pour en faire un accessoire tendance, pour hommes, femmes et enfants. 

Comme chaque saison des maisons profitent de l'effervescence de la PFW et de la présence des journalistes pour ouvrir ou inaugurer de nouveaux lieux. Ce sera le cas de la maison écossaise de cachemire Barrie (22, rue Cambon), de la créatrice de bijoux Aurélie Bidermann (14, rue Royale), du créateur de bijoux Marc Deloche (220-222 rue de Rivoli), de la Maison de joaillerie danoise Ole Lynggaard Copenhagen (4, rue du 29 juillet), des bijoux et chaussures d'Anne Thomas Le Magazin (3, rue Paul Dubois), des chaussures Clergerie (326, rue Saint-Honoré), de la lingerie Vanity Fair (20 rue de la Paix).... D'autres s'installent temporairement dans des lieux : Kenzo (120, rue Vieille du Temple) et la mode vintage de La Garde Robe d'une Parisienne (14 rue du Château d'Eau).