Fashion week : Marco Colagrossi twiste timidement Emanuel Ungaro

Par @CocoJeammet Journaliste, responsable de la rubrique Mode de Culturebox
Mis à jour le 01/10/2017 à 08H04, publié le 01/10/2017 à 07H56
Emanuel Ungaro printemps-été 2018 à Paris, en septembre 2017.

Emanuel Ungaro printemps-été 2018 à Paris, en septembre 2017.

© Patrick KOVARIK / AFP

Pour sa première collection Emanuel Ungaro, Marco Colagrossi a proposé une approche respectueuse du travail du fondateur de la marque. La griffe prône depuis toujours les accords de couleurs inattendus, les mélanges de motifs imprimés, les couleurs vives et contrastées ainsi que les drapés très féminins.

Comment représentez-vous la femme Ungaro ?

"Dans mon imaginaire, la femme Ungaro a toujours été sensuelle, forte, déterminée et avec le charme particulier de celles qui ont un style et une personnalité affirmées. Elle ne suit pas à tout prix les diktats de la mode. Elle se connait bien et suit son style et l’affirme pour être différente."
Le défilé Emanuel Ungaro printemps-été 2018, à Paris, septembre 2017

Quels sont les points forts de la marque que vous allez mettre en avant dans ce défilé ?

"Je souhaite insister sur la sensualité, la légèreté, l’attrait pour les couleurs et les mélanges de matières. L’interprétation des codes de la marque mais en expérimentant des matières qu’elle n’a jamais utilisées : la cellophane, les tissages métalliques et le plastique."
Emanuel Ungaro printemps-été 2018, à Paris : les floraux aux tonalités vives

Emanuel Ungaro printemps-été 2018, à Paris : les floraux aux tonalités vives

© Patrick KOVARIK / AFP

Quelle est l’inspiration de la collection printemps-été 2018 ?

"Pour Ungaro, les fleurs sont un thème récurrent que les femmes aiment retrouver dans nos collections. Pour cette saison, je les ai voulues imprimées sur chiffon, coton, jersey et plastique mais également tissées sur des jacquards avec des textures spéciales qui donnent une profondeur aux associations de couleurs."
Emanuel Ungaro printemps-été 2018, à Paris. 

Emanuel Ungaro printemps-été 2018, à Paris. 

© Patrick KOVARIK / AFP

Dans quel état d’esprit êtes-vous ?

"Heureux et excité de ce premier défilé. Honoré de perpétuer cette marque si particulière qui n’a jamais cessé de séduire et d’intriguer les femmes. Mais aussi, très concentré sur la transposition des codes à la modernité car l’exercice n’est pas simple. Il faut pour cela un mélange d’humilité, de certitude et de respect."

Votre tenue préférée ?

"Une robe longue au niveau du mollet portée avec un débardeur. Elle est réalisée en dentelle blanche sur un mini jupon d'organza et rebrodée de gros pois noirs qui virevoltent et sont eux aussi des motifs récurrents chez Ungaro. 
Emanuel Ungaro printemps-été 2018, à Paris : la pièce préférée du créateur

Emanuel Ungaro printemps-été 2018, à Paris : la pièce préférée du créateur

© DR
Sa forme est simple et moderne mais les manches en tulle et les broderies lui donnent un côté théâtral qui m’amuse."
Emanuel Ungaro printemps-été 2018, à Paris : les iconiques pois

Emanuel Ungaro printemps-été 2018, à Paris : les iconiques pois

© Corinne Jeammet
Réécrire l'histoire d'une maison est une démarche difficile : si la version de Marco Collagrossi est un travail de reconstruction des codes iconiques, il opte pour un langage qui peut parfois sembler dissonant.
Emanuel Ungaro printemps-été 2018, à Paris : les iconiques floraux

Emanuel Ungaro printemps-été 2018, à Paris : les iconiques floraux

© Corinne Jeammet

Cependant les imprimés et les jacquards floraux maison dans des tonalités technicolor sont présents, tout comme les pois. On retrouve aussi les manches et les hanches gonflées des jupes. Les matières techniques font leur apparition avec des fils métalliques, des mousselines de cellophane et des plastiques brillants, peu habituels.

Marco Colagrossi, créateur femme pour Emanuel Ungaro

Marco Colagrossi, créateur femme pour Emanuel Ungaro

© Ralph Wenig

L'audace d'Emanuel Ungaro

Marco Collagrossi a commencé sa carrière chez Dolce & Gabbana en tant que coordinateur de collection pour les lignes femme et homme puis a été promu Senior Fashion Designer sous la Direction de Domenico Dolce et Stefano Gabbana. Il était en charge du prêt-à-porter féminin et des projets spéciaux pour les célébrités. Il a, ensuite, intégré le studio Armani en tant que Senior Designer Femme. Il a, également, collaboré en tant que consultant pour des marques de prêt-à-porter de luxe à l’international.

L’histoire de la maison débute en 1965 avec son créateur Emanuel Ungaro, qui grâce à sa rigueur - acquise lors de son apprentissage aux côtés du couturier espagnol Cristobal Balenciaga - et de sa recherche de la perfection fonda la marque afin d'exprimer son sens de l’audace et de la provocation. La griffe prône les accords de couleurs inattendus, les mélanges de motifs imprimés, les couleurs vives et contrastées ainsi que les drapés très féminins. Jusqu’à son départ en 2004, le créateur ne manquait pas de rappeler aux femmes qu’elles sont avant tout des séductrices.