Le nouveau directeur artistique Richard René veut redonner "luxe et liberté" à la maison Guy Laroche

Par @CocoJeammet Journaliste, responsable de la rubrique Mode de Culturebox
Mis à jour le 20/09/2017 à 13H49, publié le 20/09/2017 à 13H35
Richard René, nouveau Directeur Artistique de Guy Laroche...

Richard René, nouveau Directeur Artistique de Guy Laroche...

© DR

Maison emblématique de la haute couture parisienne, Guy Laroche a confié sa direction artistique au créateur français Richard René. Il succède à l'Américain Adam Andrascik. Richard René présentera sa collection printemps-été 2018 le 27 septembre 2017 à Paris.

Le designer de 46 ans est chargé de réveiller cette maison lancée en 1957 par Guy Laroche - couturier connu notamment pour avoir signé la robe noire de Mireille Darc dans "Le grand blond avec une chaussure noire" - qui a vu se succéder les directeurs artistiques depuis le décès de son fondateur en 1989.
Ce changement de D.A. doit permettre à la Maison de s’affirmer comme une griffe d’aujourd’hui mais aussi de renouer avec ses fondamentaux : un luxe raffiné, une exigence de coupe absolue, un goût prononcé pour l’inattendu... Et un esprit définitivement libre. Autant de valeurs qui résonnent avec l’univers du créateur.

"J’ai grandi avec la Maison Guy Laroche, qui symbolise pour moi une forme de luxe et de liberté", raconte le designer avant d'ajouter : "Guy Laroche a été un couturier audacieux, précurseur et il a vécu de manière très libre, tout comme les femmes qu’il habillait. Voilà l’esprit que je souhaite provoquer à nouveau dans cette Maison et qui me semble plus que jamais d’actualité."

Richard René prône une mode "radicale, minimaliste, puriste"

Après avoir reçu son diplôme de stylisme de l'Institut Supérieur des Arts Appliqués à Paris, Richard René entre chez Hermès comme assistant de Madame Claude Brouet, directrice de collections de la maison, pendant trois ans. En 1997, il rejoint la maison Jean Paul Gaultier où il est responsable des collections maroquinerie avant de devenir l'assistant du couturier pour les collections haute couture. Il y crée, recherche, élabore des vêtements et des accessoires pendant sept années. Après avoir remporté la totalité des prix du Festival International de Mode de Hyères en 2004, iI lance sa marque et présente ses collections pendant la couture en janvier 2005, 2006, 2007 ainsi qu'en juillet 2008.

Ses caractéristiques : le noir, la rigueur, la pureté, l'élégance, la sobriété, la sophistication, le jeu de matières nobles, les coupes incisives, la sensualité, le tombé impeccable, pour, toujours, sublimer la Femme. Sa mode, qu’il définit comme "radicale, minimaliste, puriste", met les matières les plus nobles au service de coupes architecturales, sans ornements ni fioritures. Adepte du noir et blanc, Richard René mène une perpétuelle quête de la quintessence du vêtement. Une recherche de l’épure qui n’empêche ni l’audace, ni l’irrévérence.

Guy Laroche voulait libérer le corps des femmes du New Look

Quand Guy Laroche lance sa maison de haute couture en 1957, il veut libérer le corps des femmes du New Look et leur offrir une élégance "raffinée et discrète". Il se fait connaître avec ses coupes subversives aux détails surprenants. Ses créations marquent leur époque : des pièces telles que la robe-manteau ou la robe-chemise deviennent parties intégrantes des garde-robes féminines modernes.

En 1966, Guy Laroche lance Guy Laroche Monsieur. Les lancements des parfums Fidji en 1966 et Drakkar Noir en 1982 remportent un succès phénoménal. Les boutiques deviennent des lieux de rencontres pour des actrices telles que Jane Fonda, Faye Dunaway ou Mireille Darc. En 1987, il reçoit le Prix de La Légion d’Honneur. Quand Guy Laroche disparaît en 1989, la Maison est reprise par plusieurs créateurs tels que Michel Klein, Alber Elbaz, Marcel Marongiu, Adam Andrascik.