Fashion week : retour aux années disco sous une pluie d'étoiles chez Elie Saab

Par @CocoJeammet Journaliste, responsable de la rubrique Mode de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 02/10/2016 à 09H56
Elie Saab printemps-été 2017, à Paris.

Elie Saab printemps-été 2017, à Paris.

© ALAIN JOCARD / AFP

5e journée de la PFW et coup de coeur pour le couturier libanais Elie Saab. Sa collection scintillante et audacieuse évoque l’âge d’or du disco à travers l’effervescence des motifs, des couleurs et des matières. Le glamour y est au rendez-vous de jour comme de nuit !

Des étoiles en technicolor dansent sur des imprimés, des pans de dentelle et des broderies tandis qu’un jeu de prisme en noir, blanc et or dévoile une géométrie nouvelle. La collection s'intitule "Standing on Stardust" et le sol du podium est jonché de paillettes dorées. 
Elie Saab printemps-été 2017, à Paris.

Elie Saab printemps-été 2017, à Paris.

© ALAIN JOCARD / AFP
Les matières seconde peau dessinent des silhouettes fluides à l’allure ultra glam et se mêlent aux essentiels de la maison. Le lamé et le lurex, associés aux vestes, blousons et capes, se plissent pour souligner les formes féminines. Les combinaisons pantalon ou short flirtent avec des pièces en cuir à œillets et des robes dont les décolletés plongeants et les fentes hautes libèrent les mouvements du corps.... pour une silhouette sexy.
Elie Saab printemps-été 2017, à Paris

Elie Saab printemps-été 2017, à Paris

© ALAIN JOCARD / AFP
Le noir intense contraste avec le blanc crème et les touches de couleurs vives et métalliques : blush, turquoise, terracotta, fuchsia, vert et rouge électrique.
Elie Saab printemps-été 2017, à Paris.....

Elie Saab printemps-été 2017, à Paris.....

© ALAIN JOCARD / AFP
Du côé des accessoires, la collection de lunettes de soleil fait ses débuts avec des modèles oversize carrés et ronds en métal torsadé. Elles sont colorées aux teintes de la saison. Les étoiles sont présentes sur tous les accessoires : sautoirs, ras du cou et ceintures. Sur Le 31, sac iconique de la maison, elles se déclinent en patchwork de cuir embossé. Des chaînes dorées tressées forment des cages sur les chevilles et des franges or et argent animent les sacs et pochettes.
Elie Saab printemps-été 2017, à Paris...

Elie Saab printemps-été 2017, à Paris...

© ALAIN JOCARD / AFP

Elie Saab, un couturier autodidacte

Invité par la Chambre syndicale de la haute couture à défiler à Paris en 2000, il y présente depuis quatre collections par an (haute couture et prêt-à-porter) et devient membre correspondant en 2007. 
Le couturier Elie Saab au final de son défilé pe 2017, à Paris

Le couturier Elie Saab au final de son défilé pe 2017, à Paris

© ALAIN JOCARD / AFP
Elie Saab crée son propre atelier à Beyrouth à l’âge de 18 ans. Ses coupes précises et son don pour la broderie propulsent l'autodidacte à présenter à Paris ses collections de haute couture en 2000 et de prêt-à-porter en 2005. Il ouvre une boutique et ses salons couture à Paris en 2007 et un nouveau concept architectural à la boutique George V en 2015. Son univers s'enrichit en 2011 de parfums, puis de Bridal, collection consacrée à la mariée et, en 2016 d'une ligne de lunettes.