Fashion Week : la Parisienne un rien rock'n'roll de Louis Vuitton

Par @CocoJeammet Journaliste, responsable de la rubrique Mode de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 05/10/2016 à 17H28
Louis Vuitton printemps-été 2017, à Paris. 

Louis Vuitton printemps-été 2017, à Paris. 

© BERTRAND GUAY / AFP

Au 9e et dernière jour de la PFW, Louis Vuitton clôture cette semaine de la mode avec un show dans son futur magasin de la place Vendôme. Nicolas Ghesquière y a célèbré une Parisienne brillante et un rien rock n'roll !

Louis Vuitton a défilé dans le futur magasin de la maison, Place Vendôme. Cette place mythique se trouve au coeur de la légende de la maison puisque c’est à deux pas de cet endroit qu’en 1854, Louis ouvre son premier magasin au 4 rue Neuve des Capucines. La maison renoue avec ses origines avec cet écrin qui réunira un magasin et différents ateliers.
Louis Vuitton printemps-été 2017, à Paris.....

Louis Vuitton printemps-été 2017, à Paris.....

© ETIENNE LAURENT/EPA/MaxPPP
"Il est intéressant de capter ce lieu dans son moment totalement brut et saisir la pureté de son atmosphère. Un incroyable espace mis à nu dans ce magnifique immeuble classique. Ce contraste me plaît" a souligné Nicolas Ghesquière.
Louis Vuitton printemps-été 2017, à Paris......
En effet, les mannequins défilaient sur un sol de béton brut mais elles éblouissaient dans un sweat doré étincelant, une robe en python iridescent, une veste pailletée, des robes transparentes aux zébrures ou plumetis brillants. A noter de nombreuses ouvertures sur une robe, un tailleur ou un trench, qui laissent voir le haut des bras, une hanche, une cuisse. 
Louis Vuitton printemps-été 2017, à Paris

Louis Vuitton printemps-été 2017, à Paris

© Francois Mori/AP/SIPA
"Avec Vendôme, nous proposerons à nos clients un voyage unique : un voyage au 19e siècle, un voyage dans l’épicentre de l’histoire, au temps de Louis Vuitton, transporté par la splendeur et l’authenticité d’un hôtel particulier d’époque" a expliqué Michael Burke, Président Directeur Général de Louis Vuitton. Le magasin réunira l’Hôtel Baudet de Morlet (N° 2 Place Vendôme) et l’Hôtel Heuzé de Vologer (N° 4 Place Vendôme).
Louis Vuitton printemps-été 2017, à Paris

Louis Vuitton printemps-été 2017, à Paris

© BERTRAND GUAY / AFP
Nicolas Ghesquière s'occupe de tout ce qui concerne les défilés, les collections pour la femme avec le prêt-à-porter, les souliers ou encore les accessoires. Kim Jones est directeur des collections homme et Darren Spaziani est directeur de la ligne permanente maroquinerie. 
Le magasin Louis Vuitton, place Vendôme, octobre 2016

Le magasin Louis Vuitton, place Vendôme, octobre 2016

© Louis Vuitton
Ghesquière le visionnaire
Le Français Nicolas Ghesquière s'est taillé une réputation d'enfant prodige, visionnaire, chef de file d'une mode avant-gardiste et élitiste. Autodidacte inconnu, il devient à 26 ans l'héritier de l'un des plus grands noms de la mode, l'Espagnol Cristobal Balenciaga. Il a passé 15 ans dans cette maison élitiste qu'il a réveillée, précédant les tendances, donnant le "la" à la mode, copié par les grandes enseignes. Ses défilés étaient pris d'assaut et les places rares, tant il préférait des lieux intimistes aux grand-messes. "Le luxe est élitiste, c'est une notion à défendre, qui va de pair avec l'exclusivité", aimait à répéter Nicolas Ghesquière lors de ses années Balenciaga.
Nicolas Ghesquière au final du show printemps-été 2017, à Paris

Nicolas Ghesquière au final du show printemps-été 2017, à Paris

Rarement créateur français et européen n'aura autant fait tourner la tête outre-Atlantique, où le monde de la mode s'est enflammé pour lui, avec en tête Anna Wintour, patronne du Vogue US. En 2001, la profession désigne ce "Frenchie" "International designer of the year", soufflant cette récompense ô combien convoitée à Karl Lagerfeld et Alexander McQueen.