Fashion week : avec Paule Ka, la parisienne est pimpante

Par @CocoJeammet Journaliste, responsable de la rubrique Mode de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 28/09/2016 à 10H21
Paule Ka printemps-été 2017, à Paris

Paule Ka printemps-été 2017, à Paris

© Corinne Jeammet

La première journée de la Fashion Week a été marquée par la 1re collection sur les podiums parisiens d'Alithia Spuri-Zampetti. La directrice artistique twiste la femme Paule Ka en lui apportant une féminité pimpante. Son inspiration : le Japon, qu'elle réinterprète avec poésie.

C'est dans les grandes serres du jardin des Plantes à Paris qu'Alithia Spuri-Zampetti, la nouvelle directrice artistique de Paule Ka, a fait éclore 50 modèles, entre rigueur de la culture japonaise et fluidité. Un voyage au Japon, cet été, l'a inspiré : "J'ai choisi de jouer avec le contraste entre le côté rigide et sculptural, net et pur, et le côté harmonieux et poétique du Japon".
Paule Ka printemps-été 2017, à Paris

Paule Ka printemps-été 2017, à Paris

© Corinne Jeammet
Sa deuxième collection pour la maison était une invitation à une promenade au milieu des mannequins cachées dans la verdure de la flore tropicale. A l'entrée, les silhouettes d'un blanc immaculé évoquent l'hommage fait par Alithia Spuri-Zampetti au fondateur de la maison, Serge Cajfinger, dont les premiers vêtements furent des modèles presque masculins parmi lesquels un blazer dont il supprima les épaulettes. Résultat : des créations au style épuré et structuré comme une robe longue drapée, un top sans manches, un jumpsuit.
Paule Ka printemps-été 2017, à Paris

Paule Ka printemps-été 2017, à Paris

© Corinne Jeammet
Puis, c'est un crescendo de couleurs tropicales et de tissus sophistiqués. L'ode à la couleur débute avec une symphonie de robes. La métamorphose japonaise se poursuit avec un travail sur la robe et le plissé, comme inspiré de l’origami avec des draps de coton japonais unis plissés. Ce même travail a été répété sur un jacquard fabriqué à Venise, rayé en trois harmonies différentes. Apparait alors sur chaque vêtement, un motif de rayures uniques, fabriqué pourtant avec la même étoffe originelle, pour un résultat différent. La styliste est connue pour sa passion des tissus sophistiqués, signature d’un luxe discret.
Paule Ka printemps-été 2017, à Paris

Paule Ka printemps-été 2017, à Paris

© Corinne Jeammet
L’inspiration du kimono est dévoilée avec des imprimés floraux et jacquards réalisés dans la manufacture de Côme. Ici les tissus sont à fils coupés sur de l’organza et des broderies de pétales surteints pour des robes, courtes ou longueur trois quarts. Les doublures des anciens kimonos ont aussi inspiré des tenues. Leur conception mêle différentes textures, à la rencontre du flou et de la structure. La soie est réalisée en France. Chaque dégradé est construit : un pan de tissu, teint jusqu’à quatre fois en fonction de pliages, laisse alors apparaître plusieurs nuances dans le même modèle. Dans la végétation luxuriante de la serre, certaines robes longues tout en fluidité sont suspendues dans les airs : ces modèles pour le soir ont des couleurs éclatantes et ressemblent à des perroquets perchés dans des arbres.
Paule Ka printemps-été 2017, à Paris

Paule Ka printemps-été 2017, à Paris

© Corinne Jeammet
Du côté des accessoires, on note des sandales multicolores à pompons de plumes et de pétales, des souliers en jacquard qui peuvent adopter des franges tandis que le talon peut jouer le bijou avec des boules de métal ou orné de fleurs…

Alithia Spuri-Zampetti, adepte des silhouettes ultra-féminines

Italo-américaine de 31 ans, Alithia Spuri-Zampetti est diplômée de la Central Saint Martin School of London. Elle était ces six dernières années au sein de la maison Lanvin, head designer en charge des collections de prêt-à-porter femme. Ses précédentes expériences chez Valentino et Bottega Veneta ont aussi contribué tant à l’élaboration d’une signature stylistique affirmée qu’à la création d’un répertoire de mode riche fondé sur des silhouettes ultra-féminines avec une passion des tissus sophistiqués, signature d’un luxe discret.
Alithia Spuri-Zampetti, directrice de la création de Paule Ka
 

Alithia Spuri-Zampetti, directrice de la création de Paule Ka  

© Paule Ka
Fondée depuis presque 30 ans, Paule Ka est une maison française indépendante de prêt-à-porter féminin haut de gamme. Vitrine du chic parisien, son style se caractérise par la modernité de ses lignes graphiques, urbaines et sophistiquées. Paule Ka est implantée dans 56 pays et depuis 2011, son développement est soutenu par Change Capital, fond de private equity basé à Londres.