Après New York, Londres et Milan, Paris dans les starting-blocks de la fashion

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 23/09/2014 à 08H23
Hexa by Kuho pe 2014, à Paris

Hexa by Kuho pe 2014, à Paris

© PATRICK KOVARIK

Avec 93 défilés programmés au calendrier officiel, Paris présente le prêt-à-porter féminin de créateurs de 24 nationalités du 23 septembre au 1er octobre 2014. Après New York, Londres puis Milan, 5.000 visiteurs convergent vers la capitale française pour 9 jours de défilés, présentations, showrooms qui donneront le "la" des tendances du printemps-été 2015.

La dernière collection de Jean Paul Gaultier

Parmi les faits marquants de cette semaine de la mode, la dernière collection de Jean Paul Gaultier promet d'être un rendez-vous couru et teinté d'émotion. Après 38 ans de collections, ce sera sa dernière participation. L'iconoclaste Jean Paul Gaultier a créé la surprise en annonçant l'arrêt de ses activités de prêt-à-porter pour se concentrer sur la haute couture et le parfum.
Jean Paul Gaultier à New York en 2013

Jean Paul Gaultier à New York en 2013

© EMMANUEL DUNAND / AFP
Le créateur de 62 ans a évoqué les "contraintes commerciales et le rythme frénétique des collections qui ne laissent (...) pas le temps nécessaire pour innover". L'actionnaire Puig s'est refusé à tout commentaire sur la santé financière de la maison. Selon Serge Carreira, la fin de l'accord de licence avec l'Italien Aeffe il y a deux ans a compliqué la donne. Jusque là, "les frais de développement, de production d'une collection n'étaient pas supportés par la maison" Gaultier, a-t-il expliqué à l'AFP.
Du corset aux seins icôniques de Madonna en passant par ses tenues punk ou ses sirènes en tenue de mariée, l'exposition présente 130 ensembles couture et prêt-à-porter nés de son imagination visionnaire depuis 40 ans. Des photos aussi, des dessins, ses parfums et la photo de sa grand-mère aux célèbres corsets, ou encore l'ours en peluche Nana, victime de ses premiers essais maladroits quand il avait six ans.

Du corset aux seins icôniques de Madonna en passant par ses tenues punk ou ses sirènes en tenue de mariée, l'exposition présente 130 ensembles couture et prêt-à-porter nés de son imagination visionnaire depuis 40 ans. Des photos aussi, des dessins, ses parfums et la photo de sa grand-mère aux célèbres corsets, ou encore l'ours en peluche Nana, victime de ses premiers essais maladroits quand il avait six ans.

© EMMANUEL DUNAND / AFP
Le couturier, dont le travail fait l'objet d'une exposition itinérante, bénéficie d'une forte popularité. "On sait qu'il y aura beaucoup de monde au défilé Gaultier, tout le monde va vouloir y être et je pense que ça va être un moment assez émouvant sûrement. Mais ça continue", relève Stéphane Wargnier. "C'est juste un moment dans la vie de l'entreprise Jean Paul Gaultier".
Christophe Lemaire, défilé pap ah 2014-2015, à Paris (mars 2014)

Christophe Lemaire, défilé pap ah 2014-2015, à Paris (mars 2014)

© FRANCOIS GUILLOT / AFP
De son côté, Christophe Lemaire fera ses adieux à Hermès.

Les premiers pas de 3 créateurs méconnus du grand public

A chaque fashion week de nouveaux noms s'inscrivent dans le calendrier tout comme des changements de créateurs à la tête de maisons illustres.
Le créateur japonais Kunihiko Morinaga, designer de la marque Anrealage 

Le créateur japonais Kunihiko Morinaga, designer de la marque Anrealage 

© DR
Né à Tokyo, Kunihiko Morinaga est diplômé de la Waseda University et de la Vantan Design Academy. Sa marque Anrealage, lancée en 2003, joue sur la combinaison de 3 mots REAL : Ordinaire, UNREAL : Extraordinaire et AGE Jour. Son mantra : "Dieu est dans les détails". Il travaille avec une approche méticuleuse la conception de ses vêtements. Son style se caractérise par des couleurs vives et des réalisations façon patchwork ainsi que par des volumes conceptuels aux proportions étranges. Une exposition, dévoilée en France pour la première fois chez L’Eclaireur, présente un condensé de ses concepts et ses surprenantes réalisations. L’exposition A REAL UN REAL AGE, qui se tient jusqu'au 2 octobre (40, rue de Sévigné. 75003 Paris), est passée à Tokyo et Nagoya avant de s’installer à Paris.
Le jeune créateur indien Rahul Mishra

Le jeune créateur indien Rahul Mishra

© DR
Le jeune créateur indien Rahul Mishra, diplômé du cycle de spécialisation en Fashion Design à l'Istituto Marangoni de Milano en 2007, est le gagnant du prix Woolmark 2014. Son projet a été choisi pour l'emploi de techniques artisanales et pour sa compétence couture et broderie mais aussi pour sa capacité à donner une voix aux potentialités de son pays natal, l'Inde.
Shayne Oliver, le designer de Hood By Air

Shayne Oliver, le designer de Hood By Air

© DR
Enfin, Hood by Air a été fondé par Shayne Oliver en 2007. Son concept : combiner la fluidité de la culture de la jeunesse avec le raffinement de la mode de luxe.

Et des premières collections attendues

JW Anderson présente son 1er show pour la marque espagnole Loewe, tout comme le géorgien David Koma, 28 ans, chez Mugler. David Koma, qui développait depuis 2009 sa maison de mode éponyme, a déjà réalisé une collection dès juin pour les pré-collections.
Julie de Libran, nouvelle directrice artistique de Sonia Rykiel

Julie de Libran, nouvelle directrice artistique de Sonia Rykiel

© DR
Pour la Française Julie de Libran, nommée D.A. de Sonia Rykiel, en remplacement du Canadien Geraldo da Conceicao, se sera son baptême des podiums.Ce changement "sonnera peut-être le réveil de la marque, qui a eu ses heures de gloire dans les années 1980 et suscite de la sympathie dans le public", note Serge Carreira, maître de conférence "Mode et luxe" à Sciences-Po Paris.

Paris, la capitale de la diversité créative

Paris affiche sa "très grande diversité : entre Dior et Margiela, Rick Owens et Chanel, Givenchy et Jacquemus, ça n'a rien à voir", souligne Stéphane Wargnier, nouveau président exécutif de la Fédération française de la couture. "On a des tailles d'entreprises très différentes, des marques de très grands groupes, très puissantes dans le monde entier, et à l'opposé, des marques émergentes, beaucoup plus jeunes. C'est ce qui fait qu'on ne peut pas vraiment dire à quoi ça ressemble la mode parisienne, il s'agit plus de modes au pluriel", estime-t-il, interrogé par l'AFP.

Le Palais de Tokyo, centre névralgique accueille 18 défilés, de nombreux événements et le Centre International de Presse. A ce lieu s’ajoutent des salles de défilés telles que le Grand Palais, le Palais des Beaux Arts, l’Espace Ephémère Tuileries, l’Hôtel Salomon de Rothschild, le Jeu de Paume, le Palais de Chaillot, l’Institut du Monde Arabe, l’Hôtel de Ville, les Docks en Seine…

La 5e édition de Designers Apartment

Designers Apartment tient sa 5e édition à l’Atelier Richelieu à Paris du 26 septembre au 2 octobre 2014. La Fédération française de la Couture, avec l’appui du DEFI, offre la possibilité à une sélection de créateurs basés à Paris et ayant une société française d’exposer leurs collections à l’attention de la presse et des acheteurs. Cette opération regroupe les collections printemps-été 2015 de : Aurélie Demel, AVOC, Etienne Deroeux, Iris Cantabri, Monographie, Risto, Stéphanie Coudert, Thierry Colson, Thomsen et Y/Project.
Ralph Toledano, présidence de la Fédération française de la couture

Ralph Toledano, présidence de la Fédération française de la couture

© RT Eloy
Une fashion sous la présidence de Ralph Tolédano

Cette fashion verra les premiers pas de Ralph Toledano, président de la division mode du groupe espagnol Puig, en remplacement de Didier Grumbach, l'ex Président de la Fédération française de la couture et du prêt-à-porter qui est resté 16 ans en poste est désormais président d'honneur.