1er défilé très attendu de Hedi Slimane chez YSL

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 30/09/2012 à 08H46
Le styliste Hedi Slimane

Le styliste Hedi Slimane

© DPA/AFP

Hedi Slimane, qui va dévoiler sa première collection féminine pour la maison Saint Laurent pendant la fashion week parisienne, est une figure mythique du milieu de la mode qu'il a quitté en 2007 après avoir révolutionné le vestiaire masculin.

Considéré comme l'un des créateurs les plus doués de sa génération, ce talent multi-cartes de 44 ans, d'origine tunisienne par son père et italienne par sa mère, fait ses gammes en signant les collections masculines chez Yves Saint Laurent à partir de 1997, avant que son talent n'explose chez Dior (2000-2007). Au point que les spécialistes parlent d'un avant et d'un après Hedi Slimane pour l'homme. Sa signature ? Une silhouette androgyne et ultra-moderne, avec des costumes noirs et étroits, aux vestes raccourcies. Il est copié dans le monde entier. Les jeunes branchés se mettent à porter de nouveau le costume et de fines cravates noires dans un esprit "rock". Les femmes aussi s'approprient quelques pièces. Soignant la mise en scène des défilés où les garçons avancent en groupes plutôt qu'à la queue-leu-leu, il fait venir des groupes londoniens pour la musique.

Défilé Dior Homme par Hedi Slimane automne-hiver 2005

La reconnaissance sera internationale
Les plus grands couturiers - de Lagerfeld à Gaultier - se pressent à ses présentations comme les stars de la musique, Mick Jagger ou Elton John. Il est le premier créateur à dessiner des collections masculines à recevoir en 2002 le prix du Conseil des créateurs de mode américain, le plus recherché.

En 2007, en désaccord avec Dior sur la création de sa propre marque notamment, il s'en va. "J'avais besoin de progresser et je souhaitais habiller les filles", disait-il au Monde, chose impossible avec le britannique John Galliano, qui régnait alors en maître sur l'univers féminin de la griffe. L'ancien étudiant en lettres se paie le luxe de refuser la proposition du groupe Gucci de financer sa propre ligne, celui-là même qui contrôle également Yves Saint Laurent et l'avait chassé en 2000 au profit de Tom Ford.

Défilé Dior Homme par Hedi Slimane automne-hiver 2007-2008

Passionné de photo, d'architecture et de musique contemporaine, il se réfugie dès qu'il le peut à Berlin, dont il aime l'effervescence culturelle, avant de s'installer à Los Angeles, où il continue de résider et de travailler, même aujourd'hui. Il se spécialise dans le portrait et le noir et blanc. Outre des expositions, il a publié plusieurs ouvrages dont "Stage" sur le renouveau du rock britannique.

Une arrivée déjà remarquée
C'est par la photo justement qu'il fait le buzz aujourd'hui avec une première image en noir et blanc d'un jeune androgyne tatoué parue il y a peu dans le Vogue Hommes japonais. A côté, la simple mention "Saint Laurent Paris". Comme il l'avait fait auparavant chez Dior, transformant "Christian Dior monsieur" en "Dior Homme", Hedi Slimane a fait de même chez Yves Saint Laurent, qui devient "Saint Laurent Paris". Un premier acte interprété comme un clin d'oeil à la première marque de prêt-à-porter lancée par M. Saint-Laurent en 1966, "Saint Laurent Rive Gauche" mais aussi comme un signal fort du changement intervenu à la direction artistique de la griffe.

En juin dernier, il a présenté ses premières collections masculines aux acheteurs internationaux mais pas à la presse, imposant le silence total à son entourage et l'extérieur. Ses fans rêvent déjà de voir Slimane revisiter le smoking pour femme, une des pièces emblématiques de Yves Saint Laurent qui avait adapté ce classique masculin à la femme. Réponse lundi 1er octobre.

Rétrospective Yves Saint Laurent au Petit Palais, en 2011