Mes goûts, mes couleurs : Yoshiyuki Miyamae mêle poésie et technique chez Miyake

Par @CocoJeammet Journaliste, responsable de la rubrique Mode de Culturebox
Mis à jour le 07/03/2017 à 07H25, publié le 06/03/2017 à 07H53
Yoshiyuki Miyamae, créateur de Issey Miyake pap féminin  © Takeshi Miyamoto

Séduit par la beauté spectaculaire et la magie des aurores boréales, le créateur japonais Yoshiyuki Miyamae a voulu retranscrire toute la palette chromatique de ces splendides phénomènes lumineux. Cette collection Issey Miyake offre un subtil mélange entre poésie et technique.

Quelle est la pièce préférée de votre dernière collection ?

"Cette nouvelle collection est inspirée par les aurores boréales. Il m'est difficile de choisir, car ma collection fonctionne comme un tout mais j'ai un coup de coeur pour les manteaux réalisés en laine brute de moutons Shetland, nés et élevés sous les aurores. Mais je dois dire aussi que j'aime beaucoup la série Steam Stretch inspirée des aurores parce qu'elle enveloppe la femme par sa forme et sa couleur".
Issey Miyake automne-hiver 2017-18 à Paris, mars 2017

Issey Miyake automne-hiver 2017-18 à Paris, mars 2017

© Frédérique Dumoulin

Quel couturier vous a marqué au cours de votre carrière ?

"Bien entendu, je dirais Monsieur Miyake ! Il m'a appris qu'un designer doit toujours se remettre en question à propos de tout et doit essayer de résoudre les problèmes avec la puissance de la création. C'est ce que j'essaie de faire tous les jours. A travers la confection de vêtements, je voudrais donner de l'espoir et de la joie comme Issey Miyake".
Le créateur Issey Miyake

Le créateur Issey Miyake

© Brigitte Lacombe

Quel est le dernier livre lu?

"J'aime beaucoup lire et essayer de le faire autant que je peux... Récemment, j'ai lu "Lara" par Kazuo Umezu. C'est un célèbre illustrateur de manga japonais. L'histoire parle d'amour et de temps. J'ai trouvé aussi très inspirante sa comédie musicale "Mon nom est Shingo" chorégraphiée par Philippe Decouflé que j'ai vu à Tokyo".
"Lara" par Kazuo Umezu.

"Lara" par Kazuo Umezu.

Quelle est la dernière exposition vue?

"Récemment, je suis allé voir "Athlètes", la nouvelle exposition qui a ouvert au 21_21 Design Sight. Elle examine les divers éléments qui permettent à une personne de devenir un athlète et les décrypte d'un point de vue design. C'était très intéressant pour moi de faire un parallèle entre les athlètes et mon travail de création. Nous devons effectuer inconsciemment ce que nous faisons, sans trop penser au résultat".
Exposition "Athlète" à Tokyo

Quel est le dernier coup de cœur musical ?

"J'écoute beaucoup de musique toute la journée, toute sorte de style en fonction de mon humeur. Récemment, je suis allé voir en concert Sebuhiroko à Tokyo qui joue du piano et chante. C'était si puissant!"
Sébuhiroko. Too Far

Chromatic Fantasia

Il y a toujours dans les collections d'Issey Miyake un subtil mélange de poésie et de technique. Séduit par la beauté spectaculaire et la magie des aurores boréales, le créateur japonais Yoshiyuki Miyamae a voulu retranscrire toute la palette chromatique de ces phénomènes lumineux.

Issey Miyake automne-hiver 2017-18 à Paris, mars 2017. © ALAIN JOCARD / AFP

La laine brute provenant de moutons Shetland, nés et élevés sous les lumières nordiques, est teintée en cinq couleurs combinés dans un fil unique pour créer de volumineux manteaux confortables et moelleux dont le toucher semble extrêmement doux. Sous ceux-ci se cachent des robes, vestes et pantalons tissés avec des bandes en ultra Suède dont les tonalités changent en fonction de l'angle de vue.

Issey Miyake automne-hiver 2017-18 à Paris, mars 2017

Issey Miyake automne-hiver 2017-18 à Paris, mars 2017

© ALAIN JOCARD / AFP

Viennent, ensuite, les looks plissés "Baked Strech" arborant des lignes imprimées pour un effet d'optique. Puis le show se termine avec les silhouettes Steam Strech aux reflets chatoyants qui ne sont pas sans évoquer une fois encore les aurores boréales.

Show Issey Miyake automne-hiver 2017-18 à Paris, en mars 2017

Issey Miyake

Tout commence en 1960 quand, étudiant en arts graphiques à l'université Tama Art, Issey Miyake adresse une lettre au Séminaire international du design. Il y fait remarquer que la création de vêtements ne figure pas au programme du séminaire. Pour lui, le vêtement n'est pas seulement une question de mode, c'est-à-dire quelque chose qui change avec le temps mais une forme de création étroitement liée à nos vies. Né à Hiroshima en 1938, Issey Miyake a étudié le design graphique à l’Université d’Art de Tama à Tokyo. En 1970, il fonde le Miyake Design Studio à Tokyo. Il défile pour la première fois à Paris en 1973. À la fin des années 1980, il expérimente de nouvelles techniques de plissé facile à porter, à entretenir et à produire et lance la ligne Pleats Please en 1993. Afin de se consacrer pleinement à ses recherches, il donne les rênes des collections homme (en 1994) et femme (en 1999) à son associé, Naoki Takizawa. Avec son équipe de designers, il investit en permanence en recherche et développement afin de créer des vêtements alliant innovation et confort. 

Yoshiyuki Miyamae, à la tête de la ligne prêt-à-porter féminin depuis 2011, est né à Tokyo en 1976. Diplômé en 1998 du Bunka Fashion Collège, il a rejoint le studio Miyake en 2001. 

Alerte résultats de la présidentielle 2017
M'alerter dès que les résultats seront publiés !