Designers apartment : la bonne énergie de Belle Ninon by Ling & Dawei

Par @CocoJeammet Journaliste, responsable de la rubrique Mode de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 15H09, publié le 10/03/2015 à 19H46
La collection Belle Ninon pour l'automne-hiver 2015-16, présentée à Designer's apartment.

La collection Belle Ninon pour l'automne-hiver 2015-16, présentée à Designer's apartment.

© Corinne Jeammet

Lancé en octobre 2012, Designers apartment soutient, cette saison, 11 créateurs dont 3 nouveaux : Belle Ninon by Ling & Dawei, Maison Père et Koché. Coup de coeur pour le vestiaire audacieux, contemporain et graphique de la marque Belle Ninon qui a retenu toute mon attention.

Les imprimés graphiques et audacieux de Belle Ninon
 
Pour l'automne/hiver 2015-16, les créateurs Ling et Dawei ont trouvé l’inspiration dans la dynamique et le jeu d’ombres profondes des travaux menés par l’architecte américain Daniel Libeskind. La résonance de la dualité du clair-obscur et des figures géométriques, se manifeste dans leur vestiaire par des couleurs foncées et pénétrantes ainsi que par des motifs tantôt délicats tantôt impressionnants. La silhouette résolument contemporaine se compose de beaux manteaux de laine aux graphismes intéressants (pied de coq maxi format, esprit couverture à grands carreaux rouges), de costumes rayures tennis ainsi que de robes en lainage (certaines sont portées avec de grosses ceintures de cuir). 
Pour Ling & Dawei, la marque Belle Ninon est le symbole de la Parisienne active et cultivée. Ils conçoivent cette femme forte mais charmante, féminine avec du panache, intellectuelle mais joueuse telle Ninon de Lenclos. Cette femme de lettres du 18e siècle possédait une vaste culture, fréquentait Molière, de La Rochefoucauld, La Fontaine, Perrault...
Les manteaux de la collection Belle Ninon pour l'automne-hiver 2015-16, présentés à Designers apartment

Les manteaux de la collection Belle Ninon pour l'automne-hiver 2015-16, présentés à Designers apartment

© Corinne Jeammet
Ling Liu and Dawei Sun sont nés en Chine et vivent à Paris depuis 12 ans. Formés à l'École de la Chambre Syndicale de la Couture Parisienne, ils ont travaillé avec Stefano Pilati, John Galliano et Nicolas Ghesquière. Le Grand Prix du trophée Saint Roch a été remis à Ling en 2005 et Dawei a remporté le Grand Prix du 22e Concours international de jeunes créateurs de mode en 2004. Ils sont passés dans les maisons Balenciaga, Yves Saint Laurent, Lolita Lempicka et John Galliano. En 2009, Ling et Dawei ont lancé Belle Ninon. En 2011, ils ont été nommés à la direction artistique de Cacharel. En 2014, ils ont décidé d’accélérer l’expansion de leur marque.
Les manteaux très graphiques de la collection Belle Ninon pour l'automne-hiver 2015-16 ont été présentés à Designers apartment

Les manteaux très graphiques de la collection Belle Ninon pour l'automne-hiver 2015-16 ont été présentés à Designers apartment

© Corinne Jeammet
Maison Père, une histoire de famille
 
Pour l'automne-hiver 2015-16, Camille Omerin construit sa collection autour du mouvement du corps. Les pièces sont des classiques de la garçonne Parisienne des années 20 : pantalons à pinces, chemisiers, jupons, néo vestes et richelieu, qu'elle nomme le nouvel « apprêt midi ». Sur ces coupes androgynes sont apposées les couleurs brutes - noir, bleu marine, lie de vin, vieux rose et taupe - et des imprimés précieux : géométrie du carrelage vénitien, motifs d’une tapisserie Belle Époque. Les épaules jouent la bi-matière pour ajuster le haut du corps, les empiècements  manteaux sont en fourrure et les slogans floqués à même les sweats.
Collection Maison Père pour l'automne-hiver 2015-16 présentée à Designers apartment

Collection Maison Père pour l'automne-hiver 2015-16 présentée à Designers apartment

© Corinne Jeammet
Née de la complicité de la créatrice avec son père, Maison Père symbolise l’héritage masculin qu’un père lègue à sa fille. Fondée en 2014, la marque repose sur une dualité entre un vestiaire féminin complété par des pièces tailleurs d'inspirations masculines. Les coupes garçonnes sont anoblies par des détails : broderies, ornements perlés et bi-matières. Les ateliers sont français, la fabrication européenne et les matières sélectionnées en Italie.
Le sweat floqué de Maison Père pour l'automne-hiver 2015-16, présenté à Designers apartment

Le sweat floqué de Maison Père pour l'automne-hiver 2015-16, présenté à Designers apartment

© Corinne Jeammet
Après des cours dans une école de commerce spécialisée dans la mode et le luxe, Camille Omerin passe deux ans à New York où elle intègre le FIT. Elle rentre à Paris et se forme chez Lanvin, Balmain, Fendi, Chanel et chez Chloé. Elle s’adresse aux femmes qui ont le goût des belles pièces et souhaitent les porter au quotidien. La créatrice invente la philosophie de « couture désinvolte ».

Koché : entre couture et street culture 
 
Koché décline le savoir-faire de la couture en le combinant à la street culture. Les collections sont réalisées avec les artisans français. Les broderies sont conçues en collaboration avec les maisons Lemarié, Lesage et Montex. La créatrice fait partie des 26 semi-finalistes de l'édition 2015 du LVMH Prize pour les jeunes créateurs. 
La collection automne-hiver 2015-16 de Koché présentée à Designers apartment jongle entre couture et street culture

La collection automne-hiver 2015-16 de Koché présentée à Designers apartment jongle entre couture et street culture

© Corinne Jeammet
Christelle Koché lance sa marque en 2014. Précédemment; elle a occupé le poste de styliste chez Dries Van Noten et Bottega Veneta. En parallèle, elle est responsable de la direction artistique des ateliers Lemarié depuis 2010. 

Mention spéciale à Aurélie Demel et Iris Cantabri

Pour cette 6e édition de Designers apartment, Aurélie Demel, AVOC, Iris Cantabri, Y/Project, Etienne Deroeux, Monographie, Risto et Stéphanie Coudert -déjà présents les saisons précédentes- montraient aux côtés des 3 nouveaux créateurs de l'édition 2015 leurs collections automne-hiver 2015-16.

Focus en photos sur les créateurs Iris Cantabri et Aurélie Demel, qui ont eux aussi une belle énergie à revendre. 
Fan de mythologie et d'histoire, Aurélie Demel affectionne les matières. Ses collections utlisant la cote de maille m'avait déjà séduite, pour l'ah 2015-16, elle développe une ligne fourrure des plus contemporaines. 

Fan de mythologie et d'histoire, Aurélie Demel affectionne les matières. Ses collections utlisant la cote de maille m'avait déjà séduite, pour l'ah 2015-16, elle développe une ligne fourrure des plus contemporaines. 

© Aurélie Demel
La maison Iris Cantabri, crée par Guillaume Michel, se définie à travers une fluidité structurée du vêtement qui s'appuie sur des savoir-faire comme la passementerie. Sa collection propose des vêtements  modulables pour créer un vestiaire personnalisable  :le Prêt à Personnaliser .

La maison Iris Cantabri, crée par Guillaume Michel, se définie à travers une fluidité structurée du vêtement qui s'appuie sur des savoir-faire comme la passementerie. Sa collection propose des vêtements  modulables pour créer un vestiaire personnalisable  :le Prêt à Personnaliser .

© Corinne Jeammet