Diaporama 9 photos
Par Corinne Jeammet (avec AFP) @Culturebox

Défilés féminins : j'adopte les 50 nuances de gris d'Akris

Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 09/03/2015 à 09H55

Vif intérêt en cette 6e journée -où 9 créateurs défilaient- pour la maison Akris. Le créateur Albert Kriemler y décline, depuis plus de 30 ans, un vestiaire fonctionnel d'une simplicité rassurante. Loin de l'exubérance, cette collection facilement portable -déclinée quasi uniquement dans une palette de gris des plus variés et des matières douillettes- est une invitation à l'élégance.

  • Akris pap féminin ah 2015-16, à Paris
    01 /09
    Akris pap féminin ah 2015-16, à Paris
    Depuis 30 ans, Chez Akris, le créateur Albert Kriemler propose une mode qui combine innovation avec portabilité confortable. Pour lui, la conception de chaque vêtement commence par "un morceau de tissu dans ma main" car l'habillement apporte une gaine protectrice qui entre dans un dialogue sensuel avec le corps de la femme qui le porte. La collection est déclinée dans une large palette de gris – du blanc au noir en passant par les tonalités des pierres – et de belles matières - cashmere, alpaga, laine, soie, panama. Un imprimé granite, ardoise, gravier et des éclairs de jaunes se posent parfois sur les modèles. La veste est la pièce forte de cette collection à l'esthétique subtile, élégante et moderne.  
    © MIGUEL MEDINA / AFP
  • Kenzo pap féminin ah 2015-16, à Paris
    02 /09
    Kenzo pap féminin ah 2015-16, à Paris
    Pour Kenzo, les créateurs Carol Lim et Humberto Leon ont choisi d'orchestrer un show autour de grands blocs monolithiques mobiles. L'idée était de recréer une forêt mais dans un décor industriel. "Nous voulions que les femmes aient l'air de danser avec ces arbres dans la forêt", a expliqué Humberto Leon. "Nous aimions le côté industriel de cet endroit, et l'idée que les choses ne sont pas toujours ce dont elles ont l'air". Comme pour la collection hommes, le thème de la protection domine, avec des silhouettes enveloppées dans des capuches, des capes, ponchos, couvertures graphiques, agrémentées de longs gants. La palette est sombre - noir, kaki - mais s'illumine de touches vives, jaune, orange en rayures, et d'imprimés ethniques ou végétaux. "Nous voulions une protection de qualité mais quelque chose de toujours élégant, c'est une combinaison entre fonctionnalité et élégance", a encore commenté Humberto Leon. Le show s'accompagnait de la musique du groupe britannique électro-pop Saint Etienne, qui a composé deux chansons pour l'occasion, a précisé le créateur américain.
    © FRANCOIS GUILLOT / AFP
  • Céline pap féminin ah 2015-16, à Paris
    03 /09
    Céline pap féminin ah 2015-16, à Paris
    Céline a fait défiler des mannequins en épaisses chaussures de sport blanches "slip-on", sans lacets, qui portaient des maxi cabas, sur un podium recouvert de dalles de terre cuite au Tennis club de Paris. En alternative à ces sacs volumineux, la créatrice britannique Phoebe Philo propose aussi des sortes de harnais à pochettes, qui se portent sur une épaule, dont les attaches tombent négligemment. Beaucoup de hauts se ferment par des liens dans le dos. Le vestiaire prend aussi un côté plus animal avec des imprimés zébrés, des chemisiers sur lesquels sont dessinés des renards, des guirlandes de boules de fourrure qui se portent sur l'épaule.
    © BERTRAND GUAY / AFP
  • Chloé pap féminin ah 2015-16, à Paris
    04 /09
    Chloé pap féminin ah 2015-16, à Paris
    La directrice artistique de Chloé, la Britannique Clare Waight Keller, qui a dédié son défilé à la journée internationale de la femme ce 8 mars, a présenté une collection aux influences hippies. Pantalons larges, patchworks en velours, poncho à franges et robes fleuries composent la garde-robe. Les manches sont très longues, ne laissant souvent dépasser que le bout des doigts. Le show a commencé avec des silhouettes à l'allure militaire : un long manteau marine, puis un caban kaki à double rangée de boutons dorés ouvraient le bal. Les robes longues et vaporeuses se portent avec des gilets d'homme, et de longs foulards noirs tels des cravates. Les liens qui resserrent les manches ou la taille pendent.   
    © PATRICK KOVARIK / AFP
  • Maison Rabih Kayrouz pap féminin ah 2015-16, à Paris
    05 /09
    Maison Rabih Kayrouz pap féminin ah 2015-16, à Paris
    © MIGUEL MEDINA / AFP
  • Emanuel Ungaro pap féminin ah 2015-16, à Paris
    06 /09
    Emanuel Ungaro pap féminin ah 2015-16, à Paris
    © PATRICK KOVARIK / AFP
  • Givenchy pap féminin ah 2015, à Paris
    07 /09
    Givenchy pap féminin ah 2015, à Paris
    © BERTRAND GUAY / AFP
  • Jean Paul Lespagnard pap féminin ah 2015-16, à Paris
    08 /09
    Jean Paul Lespagnard pap féminin ah 2015-16, à Paris
    Le créateur belge Jean-Paul Lespagnard a présenté "Cheese on Fleek". Cette collection s'inspire d’une rencontre entre une jeune femme et une bande de Cholombianos  dans la ville mexicaine de Monterrey. Elle collection montre que des traditions différentes peuvent s'associer pour créer un ensemble éclectique et riche en couleurs. Disposée dans le setting du défilé, la Jaguar XE de couleur Acid Green, une des couleurs phare de la collection, a joué un rôle crucial dans la mise en scène du storyline. La collection comporte des tissus classiques comme le coton, la soie et la laine mais aussi des matières plus techniques, avec des reliefs structurés et des motifs énergétiques. 
    © DR
  • John Galliano pap féminin ah 2015-16, à Paris
    09 /09
    John Galliano pap féminin ah 2015-16, à Paris
    © FRANCOIS GUILLOT / AFP