New York : la créatrice Victoria Beckham érige son empire

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 10/02/2014 à 11H15
Le défilé automne-hiver 2014-15 de Victoria Beckham lors de la fashion week de New York, en février 2014

Le défilé automne-hiver 2014-15 de Victoria Beckham lors de la fashion week de New York, en février 2014

© REX/REX/SIPA

Ouverture d'un magasin à Londres, de bureaux à New York : Victoria Beckham, qui a présenté le 9 février sa nouvelle collection automne-hiver 2014-2015 dans le cadre de la fashion week de New York, a de grands projets pour 2014. 6 ans après ses débuts dans la mode, la créatrice -couronnée en 2011 d'un British Fashion Awards- veut passer à la vitesse supérieure.

Toute la famille, David et leurs 4 enfants - Harper, 2 ans, et Brooklyn, 14 ans, Romeo, 11 ans, Cruz, 8 ans - étaient venus applaudir la styliste pour son défilé : "Je voulais juste qu'ils voient ce que je fais, ils n'étaient jamais venus à un défilé", a expliqué Victoria Beckham, 39 ans. "Voir que Maman travaille et que Papa travaille est pour eux un message très positif". Un univers que connait bien Romeo, le fils cadet, devenu à 10 ans mannequin pour la marque de luxe britannique Burberry (campagne publicitaire pour la collection printemps-été 2013) marchant ainsi sur les traces de ses parents.

Le défilé de la créatricé était l'un des plus attendus, au quatrième jour de la fashion week new-yorkaise. Robes très longues, plissés audacieux, ampleurs nouvelles et dos nus vertigineux, "il y a beaucoup plus de détails de style cette saison", a-t-elle expliqué en coulisses. "Il y a un élément de surprise dans chaque tenue (...) Chaque saison, je pousse un peu plus loin", a-t-elle ajouté.
Victoria Beckham pap ah 2014-15, à New York 

Victoria Beckham pap ah 2014-15, à New York 

© REX/REX/SIPA
Six ans après ses débuts dans la mode à New York, celle qui en août 2013 disait vouloir "construire un empire", designer reconnue et femme d'affaires assumée, a décidé de passer à l'étape supérieure. L'ancienne Spice Girl vend déjà ses collections dans des dizaines de pays mais n'avait pas encore de magasin à son nom. Ce sera chose faite à l'automne, avec l'ouverture de sa première boutique, 650 m2 sur Dover Street à Londres.
Victoria Beckham pap ah 2014-15, à New York. 

Victoria Beckham pap ah 2014-15, à New York. 

© REX/REX/SIPA
En plus de sa ligne principale qui fait la part belle aux robes épurées, chic et près du corps, elle a aussi lancé une deuxième collection moins chère « Victoria ». Immédiatement après son défilé, elle a annoncé que sa collection prêt-à porter était pour la première fois disponible sur son site internet. "Je ne l'avais pas fait jusqu'à présent, car je voulais vraiment prendre le temps de comprendre mes clientes et ce qu'elles attendaient de moi", a-t-elle expliqué.
              
Elle veut surtout "se concentrer sur les Etats-Unis"

"Ma collection marche très bien, mais il y a beaucoup de potentiel" ici, explique-t-elle. "Et pour passer à l'étape supérieure, j'ai besoin de passer plus de temps ici, j'ai besoin d'avoir des gens présents ici pour travailler avec mes partenaires revendeurs", ajoute-t-elle. Elle dit avoir "beaucoup d'idées, beaucoup de choses qu'(elle) veut encore faire".
Victoria Beckham, le docu
Mais moins de deux ans après avoir quitté la Californie pour Londres, pas question pour autant de réinstaller la famille aux Etats-Unis, même si David Beckham a annoncé sa décision de créer une nouvelle équipe de football à Miami. "Nous sommes installés à Londres, c'est chez nous, c'est là où les enfants vont à l'école. C'est sûr, nous n'irons pas à Miami", dit-elle.
Victoria Beckham, février 2014, à New York 

Victoria Beckham, février 2014, à New York 

© DON EMMERT / AFP
La Fashion week a été l'occasion pour elle de lancer un documentaire multimédia interactif, dans le cadre d'une collaboration avec Skype, le Skype collaboration project, retraçant sa carrière de styliste depuis ses débuts, avec force interviews, photos et films.