Diaporama 9 photos
Par Corinne Jeammet (avec AFP) @Culturebox

Défilés parisiens hiver 2014 : Alexis Mabille adopte le "négligé étudié"

Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 27/02/2014 à 10H04

Alexis Mabille a retenu mon attention lors de cette 2e journée de défilés avec sa femme super active, un rien espiègle qui adopte, au quotidien, le "sportswear-smoking". C'est une forme de laisser-aller, naturellement sophistiqué, qui mixe confort et sensualité. Une garde-robe qui contient, bien sûr, son éternel neud-papillon fétiche porté à la cool.

  • Alexis Mabille pap ah 2014-2015
    01 /09
    Alexis Mabille pap ah 2014-2015
    Le Français Alexis  Mabille  a présenté une femme espiègle, super active, défendant un laisser-aller naturellement sophistiqué. Les coupes rectilignes sont bannies, pour plus de fluidité et de décontraction chic, mixant différentes cultures et influences. Résultat: l'esprit "sportswear-smoking" résume cette collection "pour briser la routine du jour et de la nuit", explique le couturier. Le pantalon se fait jogging, ample et resserré à la cheville. Le motif "carreaux bûcheron" s'associe avec une jupe de taffetas, la chemise d'homme se transforme en ceinture, les robes de crêpe se rehaussent d'un plastron, la peau se dévoile sous du tulle brodé "pour suggérer la sensualité".
    © BERTRAND GUAY / AFP
  • Gareth Pugh pap ah 2014-2015
    02 /09
    Gareth Pugh pap ah 2014-2015
    © PATRICK KOVARIK / AFP
  • Damir Doma pap ah 2014-2015
    03 /09
    Damir Doma pap ah 2014-2015
    © PATRICK KOVARIK / AFP
  • Guy Laroche pap ah 2014-2015, à Paris
    04 /09
    Guy Laroche pap ah 2014-2015, à Paris
    Evoluant dans une palette inspirée par Serge Poliakoff, la collection examine les archétypes féminins : un déploiement de volants ronds, surdimensionnés, affirmés forge un bouclier. Du brun carmélite, terre-de-sienne ou charbon aérien illuminent du vernis craquelé, éclaboussent des broderies trompe l’œil ou irradient sur des coutures à vif. Ici un face-à-face entre lignes brutales et généreuses éclate, dans un jeu de contrastes entre formes, couleurs, textures. Sur des superpositions ton-sur-ton, inspirées de l’Outre-Noir de Pierre Soulage, se mêlent silhouettes structurées et fluides, oversize et cintré, tailles mini et maxi. La rencontre du feutre de cachemire, agneau de Mongolie, ruban de soie fusionne. 
    © MIGUEL MEDINA / AFP
  • Dries Van Noten pap ah 2014-2015, à Paris.
    05 /09
    Dries Van Noten pap ah 2014-2015, à Paris.
    Le Belge Dries Van Noten a une vraie passion pour les fleurs, qui sont récurrentes dans ses collections. Elles sont très présentes, roses sur fond gris, jaunes sur fond bleu ou plus petites et blanches. "Elles ont été peintes à la main", explique le créateur. Ces fleurs côtoient les rayures, dans toute leur diversité, droites ou courbées.... "Il y a un contraste entre un côté esthétique, avec les fleurs, et un côté graphique", souligne Dries Van Noten. Et ce créateur, adulé pour ses collections poétiques, sait jouer des oppositions, aussi bien dans les couleurs que les matières.  Il est le meilleur pour mixer les looks : un pantalon évasé gris à fleurs roses est porté avec un pull vert à losanges jaunes. Les coupes sont amples, les jupes longues et évasées. Et pour redécouvrir son style, il suffit de se rendre au musée des Arts décoratifs à Paris qui lui consacre une exposition baptisée "Inspirations", qui débutera le 1er mars.
    © FRANCOIS GUILLOT / AFP
  • Rochas pap ah 2014-2015
    06 /09
    Rochas pap ah 2014-2015
    En septembre 2013, le créateur Marco Zanini annonçait son départ de chez Rochas pour rejoindre la maison Schiaparelli. Il a été remplacé par l'Italien Alessandro Dell'Acqua, qui présentait sa première collection pour la maison française. Il a étudié le style Rochas ; "Et je l'ai revisité avec ma propre manière de voir la mode", explique-t-il. Alessandro Dell'Acqua a trouvé son inspiration dans "la french attitude". Il a voulu une collection à la fois austère et sensuelle. La femme Rochas privilégie une mode ample, sauf pour quelques jupes moulantes arrivant sous le genou. Le créateur propose des pièces vieux rose, bleu pastel ou camel pour le jour. Pour le soir, des broderies et de grandes jupes volumineuses.  
    © MIGUEL MEDINA / AFP
  • Vionnet pap ah 2014-2015
    07 /09
    Vionnet pap ah 2014-2015
    © FRANCOIS GUILLOT / AFP
  • Yang Li pap ah 2014-2015, à Paris
    08 /09
    Yang Li pap ah 2014-2015, à Paris
    © REX/REX/SIPA
  • Christophe Lemaire pap ah 2014-2015
    09 /09
    Christophe Lemaire pap ah 2014-2015
    Chez Christophe Lemaire, c'est un peu le vestiaire de la Parisienne rive gauche, "Mais sans tomber dans le cliché", précise Christophe Lemaire, qui est également le créateur du prêt-à-porter féminin chez Hermès. On imagine cette femme cultivée. "Elle a du caractère, elle est déterminée. Elle est aussi mystérieuse. J'aime regarder une femme et me demander: + Qui est-elle? Que fait-elle? + Ce mystère,c'est le comble du style", raconte le créateur. Les mannequins sont bien couvertes avec des formes amples, aussi bien pour les pantalons, que pour les robes et les manteaux. Les silhouettes sont souvent monochromes, dans des tons sombres. Parmi les pièces à retenir: Christophe Lemaire propose des guêtres en laine de yak, à porter par exemple avec une grande robe-pull en cachemire. Le pantalon, lui, se fait court et large, et se rapproche de la jupe-culotte.
    © FRANCOIS GUILLOT / AFP