Diaporama 5 photos
Par @CocoJeammet Journaliste, responsable de la rubrique Mode de Culturebox

La haute joaillerie dévoile ses trésors, en marge de la haute couture

Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 29/01/2016 à 15H50

La haute couture et la haute joaillerie ont en commun la créativité, l’excellence et le savoir-faire. A l'image des petites mains qui travaillent les étoffes pour inventer des robes somptueuses, les artisans des maisons Chanel, Boucheron, Dior, De Beers et Chopard apportent la preuve de leur virtuosité et de leur génie technique en unissant les pierres précieuses à différents alliages.

  • Chanel : Manchette "Signature de Perles" en or blanc 18K serti de 1191 diamants
    01 /05
    Chanel : Manchette "Signature de Perles" en or blanc 18K serti de 1191 diamants
    Signature de Chanel est la première collection de haute joaillerie dédiée au motif matelassé. Inspiré du monde équestre cher à Gabrielle Chanel et particulièrement par les vestes portées par les lads sur les champs de courses, le motif matelassé est incontournable de son univers créatif. Indéformable grâce à ses coutures entrecroisées, le motif matelassé permet à Gabrielle Chanel d’utiliser des matières souples comme le jersey, l’agneau ou la soie pour donner corps, volume et tenue à l’iconique sac 2.55. « L’élégance, c’est la ligne », aimait énoncer Mademoiselle Chanel pour donner davantage de fluidité et de liberté à sa silhouette. La géométrie de ces 48 pièces rend hommage à cette inspiration. Graphiques et épurées, elles expriment par la pureté de leurs lignes, la perfection dans la simplicité qui caractérise le style de Chanel. Le motif se compose ici de courbes et de volumes et se prête aux combinaisons les plus variées. Démultiplié, il tisse sa toile sur la surface entière du bijou pour le transformer en une matière tactile. Sensuels et flexibles, elles s’enroulent autour de la nuque, du doigt ou du poignet. Isolé, le carré galbé dévoile la finesse de ses contours pavés de diamants. Seul le bleu azuréen du saphir et de l’aigue-marine vient contraster, par touches, la blancheur lumineuse du diamant ou de l’or blanc. Les perles, la marqueterie de nacre grise et le cristal de roche complètent la collection. 
    © Chanel joaillerie, 2016
  • Boucheron : petite bague hérisson en or rose
    02 /05
    Boucheron : petite bague hérisson en or rose
    Boucheron : les Animaux de Collection. Depuis sa création, en 1858, la maison Boucheron enrichit sa collection d'animaux fabuleux et capte la force de la nature, devenue une intarissable source d'inspiration. Plus de 20 espèces composent aujourd'hui les Animaux de Collection. Les artisans façonnent la forme et la matière pour révéler une attitude ou un trait de caractère. Le jeu d’ombres et de lumières est élaboré à travers la sculpture de l’or et l’animal s’agrippe, ondule ou s’enroule autour des doigts, des poignets, du cou ou des oreilles. Le travail de ciselure et de poli confère au bijou un mouvement agile, robuste ou aérien selon la figure représentée. À la fois vives et subtiles, les pierres subliment le réel. Enfin, les pavages minutieux mettent en valeur les teintes et les sertissages donnant aux pièces un volume particulier. Iconique, Hans, le hérisson, est, par exemple, un animal protecteur. Réputé pour éloigner la mauvaise fortune en Egypte ancienne, il peut, selon une tradition tsigane, immuniser l’homme contre la foudre et le danger. Enlaçant les doigts, les poignets, le cou ou les oreilles, il captive par la douceur de ses traits et par l’intensité de ses yeux de saphirs ou de rubis. Ses épines sont sculptées dans de l’or blanc, jaune ou rose.  
    © Boucheron, jaute joaillerie, 2016
  • Dior : bague Granville en tourmaline verte
    03 /05
    Dior : bague Granville en tourmaline verte
    Granville : hommage à l'enfance normande Christian Dior. Granville, sur la côte normande, dans la maison de Christian Dior. L’enfance : des heures à jouer dans ce jardin aux mille couleurs. Granville : le lieu choisi par Victoire de Castellane pour raconter l’histoire de sa collection soit 12 pièces. « Comme si on assemblait des gommettes avec spontanéité, dans une totale liberté de construction », assure la Directrice Artistique de Dior joaillerie. Béryl vert, péridot, aigue-marine, tanzanite, chrysobéryl, tourmaline rose, rubellite… on retrouve ses pierres favorites. « Elles sont habitées", témoigne-t-elle en montrant leurs reflets et leurs nuances. "C’est la couleur qui prime : l’équilibre qui résulte de leur assemblage pour qu’elles ne s’abîment pas l’une l’autre. Que toutes aient leur chance". La créatrice a composé une rythmique de la couleur où les teintes profondes s’harmonisent aux nuances aqueuses dans des tailles et des sertis différents. Ces jeux de rythme et de construction semblent rendre mobiles les bijoux. La D.A. a également imaginé la collection D de Dior « Granville », 9 pièces horlogères en or blanc, jaune ou rose
    © Dior haute joaillerie, 201
  • De Beers : Phenomena Glacier Seven-Row Bracelet
    04 /05
    De Beers : Phenomena Glacier Seven-Row Bracelet
    Debeers : à la lumière des projecteurs. A l’occasion de la saison des trophées du cinéma, De Beers, le joaillier de la lumière référence de la joaillerie diamant, célèbre ses créations à la brillance unique. S’appuyant sur une expertise inégalée depuis 1888, il va au-delà des critères des « 4C » (carat, taille, pureté, couleur). "Nos maîtres joailliers savent capturer le Feu, l’Éclat, la Brillance des plus beaux diamants du monde pour les mettre en scène sur de magnifiques créations". Ce joaillier possède la technologie « De Beers Iris ». Chaque pièce est accompagnée d’un Certificat d’Authenticité De Beers qui documente les caractéristiques des diamants et certifie que chaque diamant est naturel et non traité, ne provient pas d’une zone de conflit, et a été extrait et travaillé d’une manière responsable. Tous les diamants polis de plus de 0.20 carat sont en outre identifiés par la marque De Beers inscrite en lettres microscopiques. Cette marque invisible à l’oeil nu garantit que chaque diamant est référencé dans le Registre des diamants De Beers et atteste de son intégrité.
    © De Beers haute joaillerie, 2016
  • Chopard : Bague Temptations en or rose 18ct sertie d’une tanzanite ovale de 55ct
    05 /05
    Chopard : Bague Temptations en or rose 18ct sertie d’une tanzanite ovale de 55ct
    Chopard : l'alliance de techniques traditionnelles et modernes. La maison genevoise dévoile trois bracelets manchettes aux pierres de couleurs chatoyantes serties sur du titane, qui présente l’avantage, en plus de sa légèreté, de pouvoir être teinté dans une large palette chromatique. Il s’accorde ainsi à la couleur des pierres qu’il enchâsse de sorte qu’il démultiplie leur brillance, leur éclat et leur force. Pour compléter cette sélection, Chopard expose un collier, constellation de titane et de pierres précieuses aux teintes de rouge et de bleu dont la pierre maîtresse est une tanzanite taille poire de 14cts. La collection de bagues "Fleurs d’Opales" s'étend : après avoir lancé 3 premières fleurs lors de la semaine de la haute couture de juillet 2015, le joaillier agrémente son bouquet de 3 autres bagues parées d’une opale en leur centre sur une structure d’or et de titane.
    © Chopard haute joaillerie, 2016