Schiaparelli et Julien Fournié intègrent le cercle de la haute couture

Par @CocoJeammet Journaliste, responsable de la rubrique Mode de Culturebox
Mis à jour le 03/01/2017 à 17H48, publié le 03/01/2017 à 16H54
Bertrand Guyon (Schiaparelli) et Julien Fournié (à droite)

Bertrand Guyon (Schiaparelli) et Julien Fournié (à droite)

© Stéphane Feugère et AFP

Les maisons Schiaparelli et Julien Fournié ont reçu le label haute couture. Elles rejoignent Adeline André, Alexandre Vauthier, Alexis Mabille, Chanel, Christian Dior, Franck Sorbier, Giambattista Valli, Givenchy, Jean Paul Gaultier, Maison Margiela, Maurizio Galante, Stéphane Rolland et Yiqing Yin. Leurs collections printemps-été 2017 défileront, à Paris, du 22 au 26 janvier 2017.

Jusqu'ici, les deux griffes défilaient dans le calendrier officiel de la haute couture comme "membres invités". Désormais la haute couture rassemble 15 maisons.

Schiaparelli, l'histoire d'une excentrique

La maison Schiaparelli a été créée dans les années 30 par Elsa Schiaparelli. La griffe qui dormait depuis la disparition de sa fondatrice en 1973, a été rachetée en 2007 par l'homme d'affaires italien Diego Della Valle mais aucune nouvelle collection n'avait été présentée depuis. Christian Lacroix a signé une collection, unique, en juillet 2013. En septembre 2013, le styliste italien Marco Zanini avait été nommé directeur de la création. Il a quitté la maison fin 2014.

Depuis Bertrand Guyon est le nouveau Directeur du Style pour les collections haute couture et prêt-à-couture. Il apporte son énergie créative à l’équipe composée du studio de création et de l’atelier, installés dans l’hôtel particulier historique du 21, place Vendôme, là même où Elsa Schiaparelli travaillait.
Making of Schiaparelli haute couture automne-hiver 2016-17
Considérée comme la grande rivale de Coco Chanel, Elsa Schiaparelli était connue pour ses chapeaux excentriques, ses robes homard ou squelette. Entourée d'artistes, dont Cocteau et Dali, influencée par les surréalistes, la créatrice italienne a fait partie du renouveau de la couture au début des années 1930 en apportant à ses tenues une touche de désinvolture et de fantaisie.
Bertrand Guyon, le directeur du style de la maison Schiaparelli 

Bertrand Guyon, le directeur du style de la maison Schiaparelli 

© Stéphane Feugère.

Julien Fournié, le labo couture

Fondée en 2009 par le couturier du même nom, la maison Julien Fournié est centrée autour de ce que son créateur appelle son "laboratoire" : la couture parisienne. Elle propose depuis 2013, des collections capsules de prêt-à-porter. Sa collection "Premiers Modèles" lui vaudra notamment d’être le lauréat du Grand Prix de la Création de la Ville de Paris dès janvier 2010.

Pour la quatrième collection après ses débuts, en janvier 2011, Julien Fournié défilé pour la première fois sous son nom dans le calendrier officiel de la haute couture en tant que membre invité. Toujours en 2011, il crée, avec Dassault Systèmes, le FashionLab, incubateur technologique à la croisée de l’univers de la mode et des logiciels de design 3D, convaincu que la 3D peut propulser la mode vers de nouveaux sommets. Depuis cette date, les deux partenaires explorent et développent plusieurs projets concernant le vêtement, la chaussure mais aussi le sourcing des matières et la distribution de vêtements ou d’accessoires de mode. 
Julien Fournié, première initiation
C’est en 2009, après dix années au service d’autres maisons, et après avoir été directeur artistique de Torrente haute couture, que Julien Fournié a fondé la maison qui porte son nom.
Le créateur Julien Fournié.

Le créateur Julien Fournié.

© Rasmus Mogensen Julien Fournié